Autres journaux :



mercredi 15 février 2017 à 12:31

Lettre ouverte à M.Touraine (Santé – social)

Des syndicats CGT des Centres Hospitaliers de Chalon et Montceau Plus que des craintes pour l'avenir des deux centres hospitaliers



Le texte de  la lettre ouverte que les syndicats CGT des Centres Hospitaliers de Chalon et Montceau les Mines ont adressé à Madame la Ministre de la Santé.

 

 

 

Lettre ouverte à Madame Marisol TOURAINE

 

Ministre des Affaires Sociales et de la Santé

 

Madame

 

Nous ne pouvons plus supporter que les représentants de l’ARS stigmatisent les budgets de nos hôpitaux respectifs et les caractérisent d’abyssaux en faisant mine d’oublier la réalité historique de leur genèse.

 

Nous ne reviendrons pas sur le vote rémanent d’un ONDAM insuffisant chaque année pour permettre le bon équilibre budgétaire de nos établissements, ne serait-ce que dans le cadre de l’évolution des carrières et le financement de nouvelles mesures nationales. Comme sous l’ère Sarkozy, les tarifs liés à la T2A n’ont cessé chaque année d’être revus à la baisse. M. SIRUGUE Député de notre circonscription a convenu de cet état de fait dans une rencontre que nous avons eu en avril 2016.

 

Pourtant comme le stipulait M. HOLLANDE avant son élection « L’hôpital n’est pas une entreprise, la Tarification à l’activité a atteint ses limites ». Discours de Paris, février 2012.

 

 

Nous avons attendu le changement un certain temps… Nous sommes persuadés aujourd’hui qu’il n’arrivera plus !!! Confrontés à la dure réalité des réformes, nous étions dans l’attente d’un troisième avis du COPERMO concernant la direction commune Chalon/ Montceau/ Autun qui aurait dû tomber à la mi-octobre.

 

Nous ne nous faisions aucune illusion quant aux recommandations qui en émaneraient étant donnée la volonté délibérée du gouvernement de faire des économies considérables sur le dos de l’Hôpital public.

 

Pour la CHT d’alors, le COPERMO, en mai 2016, demandait un plan d’actions à hauteur de 20 millions sur 3ans : objectif irréalisable de notre point de vue au regard du contexte. Nous ne cautionnons pas ce plan d’économies.

 

Un relevé de décision du COPERMO en date du 30 novembre 2016 nous a été communiqué le 11 janvier 2017, bloqué dans les murs de l’ARS plus d’un mois, on ne sait pour quelle raison. Il entérine le plan d’actions sur la direction commune à hauteur de 19 Millions d’Euros. La maternité d’Autun ne bénéficiera plus du forfait activité isolée. Le COPERMO demande des efforts supplémentaires en termes de réduction capacitaire sur les trois établissements à hauteur de deux unités. D’un point de vue de santé publique, on peut douter du bien-fondé de cette dernière recommandation qui tombe en pleine épidémie de grippe alors que le nombre de lits n’est pas suffisant pour accueillir les personnes qui le nécessitent.

 

Qu’à cela ne tienne, l’économie et la vision exclusivement financière est de RIGUEUR pour des personnes qui n’ont certainement jamais mis les pieds dans un service hospitalier au contact des soignants et des patients !!!

 

Mais au-delà, nous tenions à dire que nous trouvons encore plus intenable au niveau budgétaire, l’impact lié au fait qu’un établissement voisin des nôtres (l’Hôtel Dieu du Creusot) n’honorera pas ses dettes suite à sa liquidation judiciaire, impactant à hauteur de 839 000 € le budget 2015 du CH de Chalon et à hauteur de 1.9 millions d’€ celui du CH de Montceau.

 

2015, c’est justement l’année budgétaire à laquelle fait référence l’analyse du COPERMO.

 

Le représentant de l’ARS, Monsieur JAFFRE, nous répondait dans un Comité Social alors que nous le sollicitions à l’égard de cette problématique, qu’il n’était pas question de soutenir nos établissements face à ce problème…

 

La CGT demande à ce qu’un financement soit accordé dans le cadre de cette problématique à nos deux établissements.

 

La CGT demande par ailleurs à ce que la décision concernant la maternité d’Autun soit revue au regard des besoins de la population en particulier de toute la partie ouest.

 

La CGT demande la conservation de la totalité des lits sur l’ensemble des établissements hospitaliers du GHT au regard de la nécessité d’accueil des populations dans un contexte extrêmement fragilisé du tissu sanitaire et de la désertification médicale.

 

L’argent dont dispose le gouvernement et qu’il distribue allègrement à des entreprises pour la création d’emplois fantômes est le nôtre, celui des citoyens. Il serait légitime qu’il soit employé aux fondamentaux de la République, entre autre à un accès aux soins pour tous.

 

Dans l’attente, recevez, Madame la Ministre, nos salutations citoyennes.

 

 

Valérie ROUSSOT Marie Claude CAVIN Alain CHALLOT

 

 

Copie :

 

M. HOLLANDE François, Président de la République

 

Monsieur PRIBILE, Directeur de l’ARS Bourgogne Franche Comté

 

Monsieur LEGOURD, Directeur du GHT Nord Saône et Loire.

 

M. CORDIER, Directeur Délégué CH de Chalon sur Saône

 

Me TABYAOUI, Directrice Déléguée CH Montceau les Mines

 

Me GOUYON, Directrice Déléguée CH Autun

 

Mesdames et Messieurs les Présidents des Conseils de Surveillance

 

Messieurs les Présidents de CME

 

Aux équipes de Direction des établissements de Montceau les Mines, Autun, Chalon sur Saône.

 

A l’ensemble des représentants aux Conseils de Surveillance

 

A la Presse

 

 

 

cgt-sante-08-09-16

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer