Autres journaux :



mercredi 10 mai 2017 à 12:54

Nouvelle « feuille de route » pour le centre hospitalier Jean Bouveri…

.. premier(s) éléments de réponse !



 

 

 

 

Comme nous l’avions annoncé, hier matin, une conférence de presse s’est tenue, hier après-midi, à l’hôpital.

 

Une conférence de presse tenue par M. Bruno Legour directeur du groupement hospitalier du territoire de santé Nord Saône-et-Loire, – Autun Morvan et Montceau, et Mme Isabelle Tabyaoui, directrice déléguée de l’établissement !

 

 

Lors de cette rencontre, obligation de réserve oblige (du fait des élections législative qui se profilent), nous nous contenterons d’aborder la question de l’avenir de l’hôpital, d’un point de vue strictement technique.. »

 

D’entrée de jeu, nos deux interlocuteurs mettent les choses au point. Par contre, M. Legour a, malgré tout, développé la « problématique » de l’avenir de Jean Bouveri. « « Comme il était précisé dans la lettre du ministère de la Santé, une enveloppe de 4 millions d’euros a été débloquée pour l’établissement et cet argent sera versé avant l’été… » Malgré cette obligation de réserve, nos interlocuteurs ont pu (un peu)  lever le voile sur l’avenir immédiat de l’hôpital. « Cette lettre prévoit que nous mettions en place un projet d’établissement avec son corollaire : son accompagnement financier. Pour ce qui est du projet d’établissement, celui-ci va être défini avec l’ARS (Agence Régionale de Santé) et il devra être ensuite validé par le ministère. Il faut considérer que c’est le premier « acte » de l’allocation de ressources de l’établissement pour l’exercice 2017. Une première « étape » dans la résorption de l’encours de la dette de l’établissement : au plan social, fiscal et vis à vis de nos fournisseurs. Nous allons donc réfléchir à la manière dont nous allons essayer d’améliorer la situation de leur trésorerie, et là nous pensons aux PME et TPE en premier lieu… »

 

Comme écrit plus haut, un plan pour l’établissement devra être présenté à l’ARS et c’est pour cela que, dès la semaine, prochaine, des rencontres auront lieu avec les représentants du personnel.

 

C’est donc une nouvelle ère qui s’ouvre et nous allons, bien évidemment, la suivre avec toute l’attention requise, eut égard à l’importance de ce « dossier » pour le bassin.

 

Annabelle Berthier

 

 

 

hop 1005172

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




5 commentaires sur “Nouvelle « feuille de route » pour le centre hospitalier Jean Bouveri…”

  1. lebonsens dit :

    Bonjour,

    Au bout de toute cette mise en scène,

    (un peu d’oxygène pour mieux nous étouffer)

    il y aura la mise à mort….de notre hôpital !

    La VERITE ne viendra pas des syndicalistes.

    CHEFS, SOUS CHEFS,CHEFS de Pôle, adjoints aux sous chefs,

    où sont les soignants ?

    A qui croyez vous que les « suppositoires » sont administrés ?

  2. sillabruno dit :

    Un nouveau Projet régional de santé (PRS 2018-2027) est en cours d’élaboration et il sera soumis à consultation en septembre. D’après Pierre Pribile, directeur générale de l’Agence régionale de santé, l’enjeu « est de faire sauter les cloisons » sachant que l’évolution des dépenses restera contrainte. Pourquoi aucune allusion a été faite à ce PRS ?

  3. roussillon dit :

    Fournisseurs de tous les pays, unissez vous…pour ne pas contracter avec cet hôpital-pas le seul, hélas- qui paie si mal les produits et denrées, les taxes, l’Urssaf etc..

    « Et l’on ne vous dit pas tout..! »

  4. lecodef dit :

    Pour compléter la remarque judicieuse de Silla Bruno quelques infos complémentaires :
    « Le compte à rebours est lancé pour l’élaboration du Projet régional de santé (PRS) Bourgogne-Franche-Comté 2018-2027 qui sera publié au plus tard le 1er janvier 2018.
    Qu’est-ce que le Projet régional de santé ?
    Le Projet régional de santé sera composé de trois éléments :
    • un Cadre d’orientation stratégique (COS) à 10 ans,
    • un Schéma régional de santé (SRS) unique à 5 ans
    • un Programme régional d’accès à la prévention et aux soins des personnes les plus démunies (PRAPS).
    Il définira pour la période 2018-2027 la politique régionale de santé qui sera menée en matière de prévention, d’organisation de l’offre de soins et de l’offre médico-sociale.
    Les travaux d’élaboration s’appuient sur le bilan des premiers Projets régionaux de santé, l’analyse des besoins de la population, les atouts et les faiblesses de chaque territoire et sur l’expertise des parties prenantes au système de santé.
    Donnez votre avis sur le Cadre d’orientation stratégique
    Aujourd’hui, nous vous présentons le Cadre d’orientation stratégique qui a déjà été soumis et enrichi par les instances régionales de démocratie en santé (Conférence régionale de la santé et de l’autonomie et Conseils territoriaux de santé).
    Vous pouvez, en tant que citoyen concerné par le système de santé, vous exprimer sur ce document et nous faire connaître vos préoccupations en matière de santé en utilisant l’adresse mail suivante : ARS-BFC-PRS2@ars.sante.fr
    Cet espace d’expression vous est ouvert jusqu’au 21 juin 2017.
    Le Codef vous invite à consulter le document « provisoire » à l’adresse suivante : https://www.bourgogne-franche-comte.ars.sante.fr/reagissez-sur-le-cadre-dorientation-strategique. Et tout particulièrement les pages du titre II3 : »Organiser une offre de santé de proximité, coordonnée, centrée autour de l’usager et à en garantir l’égal accès pour tous ». En toute modestie nous pourrions dire que les rédacteurs ont copié ce que revendique le Codef!
    Oui nous pouvons nous demander pourquoi il n’est pas fait allusion à ce PRS en préparation et entre autre au Cadre d’Orientation Stratégique(COS) qui stipule « que la garantie d’une offre de soins de qualité et accessible à tous est l’objectif premier de notre système de santé ». Exigeons que des écrits l’ARS passe aux actes et tienne ses objectifs stratégiques rappelés ci-dessus.
    Exercer sa citoyenneté est un devoir. A nous de faire savoir aux futurs élus de tous bords qui définiront la politique de santé dans les années à venir que nous voulons une offre de soins de proximité de qualité accessible à chacun quels que soient ses moyens

    • lebonsens dit :

      Bonjour,

      »Organiser une offre de santé de proximité, coordonnée, centrée autour de l’usager et à en garantir l’égal accès pour tous »

      Il y a les paroles et les actes,comme en politique…….

      Le nerf de la Guerre, c’est la « monnaie » !

      Il va falloir « restructurer » et malheureusement comme toujours, on tapera « à coté » en tapant sur les soignants qui sont auprès du malade.

      L’ARS c’est la politique du Gouvernement…

      Connaissez vous aujourd’hui ce qui va être décidé par le nouveau gouvernement ?

      Plus de Médecins, des hôpitaux en faillite, seule la méthode Coué peut nous « sauver »….. Mais il est mort !

      Quelles sont vos propositions CONCRETES pour nous sortir de ce m…… ?

      J’espère sincèrement être démenti.