Autres journaux :



mardi 23 mai 2017 à 17:11

Social – Ce mardi après-midi au centre hospitalier Jean Bouveri

... les personnels informés par une intersyndicale. Un rendez-vous direction - ARS prévue le 29 mai Le déficit struturel : 4,5 millions d'euros par an au coeur du problème !



 

 

Ce mardi en début d’après-midi, les employés du centre hospitalier Jean Bouveri, se sont rassemblés.

 

Un rassemblement à l’appel d’une intersyndicale : FO, CGT, CFDT, et CFTC.

 

 

 

 

Suite à ce rassemblement, qui a réuni quelques 200 personnes, une conférence de presse a été donnée par les représentants du personnel.

 

Ce que l’on peut en retenir c’est que la dette de l’hôpital (dette structurelle) se monte à 24 millions d’euros. Les syndicats ne cachent pas qu’ils ont inquiets puisque, le 29 mai au matin, la direction doit présenter, à l’ARS, ses propositions afin de réduire ce déficit. Un déficit de l’ordre de 4,5 millions d’euros par an. Les scénarios étudiés par la direction seront présentés le 29 mai et la direction a prévu d’informer les organisations syndicales, l’après-midi même. 

 

Le montant de cette dette structurelle annuelle, inquiète les syndicats qui craignent et des suppressions de lits, et de personnel. C’est ce déficit annuel qui inquiète le plus, puique les représentants des syndicats ont appris que l’ARS avait menacé de placer l’établissement  sous administration provisoire. Que ce placement avait déjà été mis en oeuvre dans le département voisin (le Jura, dépendant de la même agence régionale de santé) qui, après avoir fermé la maternité et le sevice pédiatrie de l’hôpital de Saint-Claude a placé sous asministration provisoire, tout le GHT Nord Jura.

 

Ceci exposé, voici le texte qui nous a été lu lors de cette rencontre a la quelle assistaient Mr Bernard Coste, président du CA Saint-Exupéry et Monsieur Alain Philibert, maire de Saint-Vallier et six de ses élus :

 

 

 

« A l’appel de l’intersyndicale, un rassemblement du personnel hospitalier du C.H. MONTCEAU s’est tenu ce 23 mai 2017, afin d’informer le personnel du dossier en cours quant à l’avenir du Centre Hospitalier.

 

 

C’est aussi un appel à la vigilance.

 

 

Le 3 mai 2017, nous avons été reçus à l’ARS et nous avons rencontré le Directeur Général. Lors de cette entrevue, une lettre adressée par le Ministère de la Santé nous a été lue :

 

Reconnaissance de la nécessité de consolider la place du C.H. dans le territoire,

 

Reconnaissance des efforts déjà consentis,

 

Aide exceptionnelle de 4 Millions d’Euros,

 

Apurement de la dette avec un PRE sur 10 ans,

 

Revoir l’organisation des soins hospitaliers dans le territoire.

 

 

Suite à cette réunion, les représentants du personnel, n’ont pas caché leur déception quant au montant de l’aide très insuffisante et leurs inquiétudes sur le « flou artistique » autour des réorganisations. aucune proposition n’a été faite.

 

 

Dans les jours qui ont suivi, lors d’instances institutionnelles, la Direction, en toute transparence a évoqué plusieurs scenarii inquiétants sur la pérennité de certaines activités avec injonction de l’ARS de rendre une copie pour le 29 mai 2017, avec des scénarii permettant un retour à l’équilibre de l’établissement.

 

 

Devant cette situation alarmante, l’Intersyndicale Publique et Privée se devait d’informer le personnel et de proposer un plan d’action, pour le cas où le 29 mai 2017, lors d’une Instance Exceptionnelle CTE- DU – CHSCT, nous soit présenté un scénario inacceptable.

 

 

Nous reviendrons vers vous, le 30 mai 2017, pour refaire un point sur l’évolution du dossier.

 

 

Nous comptons sur vous, Citoyennes, Citoyens, pour sauvegarder l’offre de proximité sur notre bassin.

 

 

Santé, emploi, offre de soins, sont et seront au coeur de nos préoccupations » 

 

 

Précisons encore que le directeur de l’ARS devrait  venir le 2 juin prochain donc : à suivre…

 

 

Annabelle Berthier

 

 

 

hop 2305174

 

hop 2305172

 

 

hop 2305173

 

 

 

hop 2305175

 

hop 2305176

 

hop 2305177

 

hop 2305178

 

hop 2305179

 

hop 23051710

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




5 commentaires sur “Social – Ce mardi après-midi au centre hospitalier Jean Bouveri”

  1. loupblanc dit :

    le nouveau président va tout arranger , tout le monde en est convaincu , à 65 %
    rdv dans 2 mois pendant les congés

  2. lavoisier dit :

    On nous aurait menti!!!!

  3. lebonsens dit :

    Bonjour,

    A la force de rajouter des « administratifs dits soignants », des directeurs de « tout poil » des adjoints cadres, on a creusé un déficit énorme !

    On met le personnel à genoux en lui faisant faire des postes de
    12 H !

    Peut on avoir la même efficacité, la même vigilance, la même ATTENTION envers le malade…….

    Une bonne statistique à demander :

    Le nombre de journées d’ arrêts maladie !

    On sera à l’équilibre quand il n’y aura plus personne :

    Dans les lits,

    et plus de personnel au lit du malade.

    La demande de « guérison » de l’hôpital (telle quelle sera formulé) risque de l’entrainer vers une mort certaine….

    Retour vers les 39 Heures ?

    Suppression des RTT……

    La prescription risque d’être dure à « digérer »….

    La nostalgie ne sert à rien, mais qu »est ce que c’était bien « AVANT »

  4. stephplm71bis dit :

    Tiens quand l’hôpital va mal il se trouve sur la commune de saint vallier avec Mr Philibert qui se déplace, Me Jarrot est étonnamment absente…

  5. roussillon dit :

    En somme, on demande aux salariés de dresser eux mêmes la potence où ils seront pendus….

    Et nous ne pouvons qu’admirer la patience des fournisseurs qui sont payés si tardivement, et l’amabilité des prêteurs et créanciers qui consentent ,de fait, à une dette qui s’allonge, s’allonge…!