Autres journaux :



samedi 16 septembre 2017 à 06:34

CODEF (Collectif des Usagers des hôpitaux)

Rencontre avec Monsieur Raphaël Gauvain député de la 5ème circonscription.



 

Communiqué :

 

 

Une délégation du Codef composée de messieurs Michel Prieur, Alain Juilliot et Jean-Pierre Meneghel a été reçue à Chalon sur Saône par Monsieur Raphaël Gauvain député de la 5ème circonscription.

 

A l’ordre du jour : l’avenir de l’hôpital de Montceau.

 

Michel Prieur, a rappelé l’historique de la dette de l’hôpital, argument majeur sur lequel le ministère de la santé s’appuie pour exiger une restructuration qui se traduit par
une réduction drastique des effectifs du personnel et des suppressions de services. Michel Prieur n’a pas manqué de rappeler que le déficit annuel de l’hôpital a été multiplié par 4 dès le passage à la tarification à l’activité (T2A).

 

 

Et d’ajouter que tant que ce mode de financement sera en vigueur il n’y a aucun espoir de retour à l’équilibre financier. Patrick Pelloux, dans l’émission Envoyé Spécial diffusé par France 2 le 7 septembre, a révélé avoir eu un entretien avec Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle au cours duquel le mode de financement des hôpitaux et plus globalement de la sécurité sociale ont été évoqués.

 

 

Emmanuel Macron avait alors proposé que la T2A ne participe au financement des hôpitaux qu’à hauteur de 50%. Bonne idée, selon Patrick Pelloux, mais qui pour l’heure, six mois plus tard, constate que rien n’a été fait. M. Prieur informe que cette idée de financement mixte (T2A+dotation globale+ éventuellement prix de journée comme pour les soins palliatifs) a été proposé par de hautes personnalités médicales dans le livre « Manifeste pour une santé égalitaire et solidaire » dès 2011.

 

Le Codef invite Monsieur Gauvain à prendre connaissance de cette émission en replay et lui demande surtout de s’enquérir de la suite donnée à cet entretien au plus haut niveau.

 

Dans la discussion, toutes les questions actuellement sur la table ont été traitées. L’ambulatoire, la fusion, la perte de la chirurgie sur Montceau qui entraînerait à terme et à coup sûr la fermeture des urgences. Quelques points de divergences ont été relevés notamment sur l’ambulatoire, le Codef rappelant que sur notre territoire à plus ou moins trente minutes de l’hôpital, 105 000 personnes sont concernées par l’offre de soins de notre centre hospitalier.

 

 

Le Codef a également fait part de ses inquiétudes sur les traitements des accidents du travail si le service des urgences H24 n’est pas maintenu. Pour Monsieur Gauvain la question des urgences n’est pas à l’ordre du jour selon l’ARS. Le Codef n’a pas manqué de rappeler la bataille pour les urgences en 1995 ou : usagers, élus, agents hospitaliers médecins, chirurgiens étaient tous au rendez-vous pour défendre la remise en cause de ce service.

 

La fusion, semble être intéressante selon Monsieur Gauvain et mérite d’être regardée. Inquiétudes du côté du Codef, qui rappelle qu’une étude a été diligentée auprès d’un cabinet d’experts, mais, à ce jour personne n’a eu accès à celle-ci pour peu qu’elle est été réalisée. Elle devait en présenter les avantages et les inconvénients.

 

Cet échange, de 45 minutes, trop court aux yeux du Codef, aura eu le mérite de provoquer une rencontre entre une association soucieuse de l’avenir du centre hospitalier de Montceau avec son statut MCO (Médecine, Chirurgie, Obstétrique) et un parlementaire qui aura à se déterminer lors du vote des lois définissant notre politique de santé.

 

 

Michel Prieur, au nom du Codef a remis à Monsieur Gauvain une lettre à l’attention de Madame la Ministre de la Santé*. Monsieur Gauvain, s’est engagé à lui transmettre.

 

Monsieur Gauvain, nous a fait part de son intention d’ouvrir à la mairie de Montceau une permanence les vendredis après-midi. La première est prévue le 29 septembre et il nous a invité à nous revoir.

 

Le 15 Septembre 2017

 

* Cette lettre à l’attention de Madame la Ministre sera rendue publique dans le courant de la semaine

 

 

 

 

codef 1609172

 

 

 

 

prochaine.



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “CODEF (Collectif des Usagers des hôpitaux)”

  1. Fugier dit :

    Réapparition ! On ne voit pas trop à quoi il peut nous servir pour défendre notre hôpital. Il ne connaît pas les médecins, ne connaît pas la population, ne connaît pas le territoire. On va rigoler !

  2. voyageur71300 dit :

    Chère Monsieur
    J’espère que vous savez que le député a été élu avec une binôme, une suppléante qui est Montcellienne, connaissant parfaitement le terrain, la population et en particulier le dossier de l’hôpital et les medecins.
    C’est comme pour votre commentaire sur la prise de fonction du nouveau commissaire vous aviez oublié que sa suppléante était bien présente en accord avec le député qui présentais son rapport sur la loi anti-terrorisme qui remplacera l’état d’urgence à l’assemblé.
    A l’avenir sachez qu’un partage de rôle parfait a été décidé entre les deux élus, je vous invite à vérifier chaque fois. cordialement

  3. sillabruno dit :

    Le Projet régional de santé (PRS) Bourgogne-Franche-Comté 2018-2027, en cous d’élaboration, défini la politique régionale de santé et sera effectif, après différentes consultations, le 1er janvier 2018. Le premier volet du PRS concernant le Cadre d’orientation stratégique (COS) préconise la spécialisation des établissements de santé et la concentration des plateaux techniques. En conséquence notre Centre Hospitalier pourrait se spécialiser dans les soins de suite et réadaptation (SSR) et dans la gériatrie, laissant partir à Chalon la chirurgie. Les manœuvres du Copermo, sur les questions comptables, ne sont-elles pas en vue d’arriver à l’objectif du PRS ?