Autres journaux :



mercredi 31 janvier 2018 à 15:46

CODEF (Collectif des Usagers des hôpitaux)

Lettre ouverte à Madame la Ministre



 

Le collectif nous prie d’insérer :

 

 

« Vous ne perdrez pas votre âme en suspendant la décision du Copermo »

 

Madame la Ministre,

 

Votre chef de cabinet nous accuse réception de nos deux derniers courriers et nous informe que  » vous avez bien pris connaissance de notre
démarche  » quant au devenir du Centre Hospitalier de Montceau les Mines.

 

Madame la Ministre nous revenons vers vous pour vous demander, vu l’urgence, de geler les décisions prises par le Copermo.

 

Nous n’imaginons pas en effet que vous n’ayez pas mesuré les conséquences de la fermeture complète de la chirurgie au sein d’un bassin de vie de plus de 105 000 habitants et ce dans un délai de six mois.

 

Nous vous demandons de geler pour réévaluer la situation financière de notre CH compte tenu des deux facteurs suivants :

 

* l’abandon du tout T2A comme mode de financement des hôpitaux,

 

* la question pendante de l’apurement des dettes fiscale et sociale qui est actuellement étudiée par les services du premier ministre qui s’en sont
entretenus avec votre collègue député Monsieur Gauvain et la Maire de Montceau les Mines, Madame Jarrot.

 

Cette dette est relative à la période 2009/2014 pendant laquelle l’hôpital était sous tutelle de l’IGAS dirigée par Monsieur Métais qui a pris la
responsabilité insensée de ne pas la régler.

 

Outre l’aspect financier que nous venons d’évoquer nous n’oublions pas la casse sanitaire et sociale qu’une telle fermeture entraînerait.

 

Madame la Ministre le gouvernement n’a pas perdu son âme en abandonnant le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes.

 

 

Vous ne la perdrez pas non plus en suspendant la décision du Copermo pour réétudier le dossier sur les nouvelles bases politiques que vous
développez dans les médias et notamment l’affirmation que l’hôpital ne peut plus être géré comme une entreprise.

 

Madame la Ministre le Codef vous demande avec gravité d’accéder à sa demande dont le caractère humanitaire et social ne vous aura pas échappé.

 

Notre appel se situe dans la ligne de celui lancé ces jours par le Professeur GRIMALDI qui depuis dix ans affirme que l’hôpital est malade de la
rentabilité.

 

Nous gardons encore l’espoir d’une réponse favorable et disponible pour une prompte rencontre si nécessaire.

 

Veuillez agréer, Madame la Ministre, l’expression de nos sentiments citoyens.

 

Le 29 Janvier 2018

 

Copie à :

 

• L’ARS de Bourgogne Franche-Comté

 

• Monsieur Raphaël Gauvin, Député de la 5ème circonscription de S&L. »

 

La Direction Collégiale du Codef

 

 

cod 2001188

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer