Autres journaux :



mardi 20 mars 2018 à 12:09

Avenir du centre hospitalier de Montceau

AVIS DE RECHERCHE…. lancé par l'intersyndicale Et appel à manifester le samedi 24 devant la mairie !



On nous prie d’insérer :

 

 

 

 

 

« Mais où est la Présidente du Conseil de Surveillance de l’Hôpital de Montceau ??

 

Depuis l’annonce du 09 janvier 2018, concernant la fermeture de la chirurgie, aucun Conseil de Surveillance n’a été réuni !!

 

 

POURQUOI Madame La Présidente du Conseil de Surveillance, qui en a le pouvoir, ne l’a-t-elle pas fait ?

 

 

POURQUOI Madame La Présidente du Conseil de Surveillance, ne soutient-elle pas le maintien de la chirurgie à Montceau ?

 

 

POURQUOI Madame La Présidente du Conseil de Surveillance, le jour de l’annonce accepte-t-elle déjà la perte de la chirurgie contre des compensations ?

 

L’Intersyndicale n’accepte pas ce terme de compensation car la FIN de la chirurgie de Montceau n’est pas compensable.

 

 

POURQUOI Madame La Présidente du Conseil de Surveillance, décide et accepte seule toutes les recommandations émises par le COPERMO, sans bien même avoir consulté les partenaires ?

 

 

L’intersyndicale est choquée du silence de Madame La Présidente du Conseil de Surveillance autour d’un sujet aussi grave et qui touche l’ensemble de la population du bassin minier et même au-delà !

 

 

Madame La Présidente du Conseil de Surveillance au lieu de passer du temps à essayer d’obtenir un rendez-vous avec le Premier Ministre, n’aurait-elle pas pu en parler directement le 28 Février 2018 lors de sa rencontre avec Monsieur le Président de la République à l’Elysée ?

 

 

Au final, les dernières communications de Madame La Présidente du Conseil de Surveillance sont fatalistes, démontrent son incapacité à AGIR face à cette situation dramatique. Elle avance qu’elle ne peut plus rien faire pour cet Hôpital.

 

 

MOBILISONS-NOUS TOUS

 

LE SAMEDI 24 MARS à 10 Heures DEVANT LA MAIRIE DE MONTCEAU LES MINES

 

SOYONS TRES NOMBREUX

 

 

BRISONS LE SILENCE

 

CAR NOTRE SANTE ET LES EMPLOIS SONT EN DANGER

 

 

Nous invitons les personnels à manifester en blouse »

 

Les Organisations Syndicales CFDT, CFTC, CGT, FO du Centre Hospitalier de Montceau le 20 mars 2018

 

 

 

 

 

 

hop montceau 0901182

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




9 commentaires sur “Avenir du centre hospitalier de Montceau”

  1. lebonsens dit :

    Bonjour,

    Madame la Présidente s’est fait « rouler dans la farine » par l’ARS depuis longtemps ;

    pour ne pas dire autre chose……..

    Manque de « vista » politique et de bon sens !

  2. milo dit :

    Madame la présidente est en marche….arrière toute!

  3. Globul dit :

    Le démantèlement de l’offre de soins au niveau local a débuté depuis bien longtemps…
    Aujourd’hui ce n’est que la suite « logique » d’un long processus entamé il y a plusieurs années déjà !
    Souvenez-vous de la « pseudo-coopération » avec l’hôtel Dieu du CREUSOT, le « partage » unilatéral des services médicaux (médecine et chirurgie) et le départ de « notre » maternité », service qui garantissait à moyen terme le maintien d’une chirurgie locale.
    A l’époque, le député-maire n’a pas sourcillé, acceptant le départ de la maternité du Centre Hospitalier de MONTCEAU.
    Puis, pour nous bercer d’illusions, on nous a vendu la promesse d’un hôpital communautaire, garant soit-disant du maintien d’un panel de services sur le territoire communautaire.
    Pour davantage nous en convaincre, nos élus de l’époque ont même officié à la pause symbolique de la première pierre.
    Il ne fallait pas être devin pour s’apercevoir que ce n’était qu’un pare-feu, une posture : la rivalité politique de deux hommes ayant fini par couler notre hôpital.
    Aujourd’hui ? Rien de plus, sinon l’achèvement du processus démarré il y a fort longtemps.
    Au final : la population n’aura que ses yeux pour pleurer et regretter amèrement la rivalité et l’inefficacité des politiques locaux à s’entendre sur un dossier qui aurait dû être fédérateur à bien des égards : la SANTE d’un territoire ! La SANTE d’une population qui y réside, qui vieillit et qui sera privée de ces services de proximité.

    • abjedo dit :

      Vous avez raison « Globul », c’est comme si demain « les décideurs » qui sont éloignés de la réalité et se soignent certainement ailleurs nous disent que Montceau peut se passer d’un commissariat de Police ou d’un autre Service Public qu’ils supprimeraient et nous disent que la population peut aller ailleurs !
      J’exagère peut-être mais c’est la même logique: est-ce acceptable de perdre ce service public ? Non.
      Sans faire de comparaison entre la sécurité et la santé, les deux sont précieuses.
      Comme vous dites, Montceau a déjà perdu des services essentiels et utiles pour la population comme la maternité, la pédiatrie…qui sont partis et qu’on ne reverra jamais.
      Et puis pourquoi dans les grandes villes tout est accessible à proximité…? Liberté – égalité – fraternité

  4. William Walace dit :

    Que les Montcelliens et le bassin minier soient conscients que l’hopital a été sacrifié en contre-partie de calculs électoraux, en effet risquant de se retrouver avec une liste LR contre elle en 2020, Madame la présidente veut plus que tout au monde gagner les municipales et pour cela il est hors de question de se retrouver en plus avec une liste LREM, et encore mieux ne faut il pas avoir le soutien du parti du président??
    On n’entend plus Mr Gauvain ou sa « suppléante », Montceau ma vie ou autres soutien inaltérable de Madame le Maire!!!
    Il faut être claire, la situation actuelle n’est pas que de la responsabilité de Me Jarrot, mais elle a largement les moyens de contrer cette décision, mais pour ça il faut s’opposer et penser uniquement à l’utilité public mais là c’est une autre paire de manche, valider l’arret De la chirurgie c’est valider la mort du service public de santé et de tout ces emplois, et on ne se souviendras que de cela!

  5. Kikidilui dit :

    Et comme par hasard..;on assomme Mme JARROT,qui a pris les rênes de l’attelage déjà bien malade…pauvres gauches…quand l’hotel dieu a vu de quelle façon était géré tout çà notamment à jean-bouveri..on sait dit il faut vite sortir l’hotel dieu de ce foutoir..et ils ont bien fait..!!

  6. dc37e dit :

    Trop facile de rendre madame Jarrot responsable de tous nos malheurs,c’est un peu vite oublier la responsabilité écrasante de l’ancienne municipalité dans le fiasco actuel,en ayant sabordé alors l’hôpital communautaire….Croyez vous vraiment que marcher va changer quelque chose ? Il faut être plus radical si l’on veut attirer l’attention de nos élites déconnectées des réalités de terrain : prendre en otage la direction ou l’ars,bloquer la rcea ou le tgv,alors là oui ,on pourra discuter …Quand on pense que l’on est entrain de casser l’hôpital,et que les chirurgiens et le personnel ne savent pas où ils vont travailler demain et que personne ne veut d’eux . Cette désorganisation et ce sabotage sont révoltants ,décisions stupides prises par des énarques parisiens complétement déconnectés de la réalité du terrain . Quand à notre député,quel investissement,quelle efficacité,quelle présence …No comment

    • ruddy dit :

      Il faut effectivement beaucoup de courage à notre maire actuelle accusée de tous les maux surtout ceux qui ne sont pas de son fait. Politisé à outrance le scénario du feuilleton de l’hôpital ne s’est pas écrit postérieurement à son arrivée. Mais dans ce département dirigé par une caste de gauche on n’accepte pas que d’autres tendances politiques puissent diriger. La première cause du déclin de ce service public n’est t’elle pas une mauvaise gestion faite depuis des années ? On va se réconforter en disant que tous les hopitaux sont déficitaires. Donc allons y gaiement on continue l’hémoragie avec n’argent du contribuable. C’est plus commode. Depuis de nombreuses années, cet hôpital n’a plus du tout la cote auprès d’une partie sans cesse grandissante de la population locale qui préfère s’orientrr soit à Paray soit à Chalon. En cause : la qualité des soins. D’ailleurs pour un bassin qui draine plusieurs dizaines de milliers d’habitants, le nombre des manifestants qui se déplace pour les rassemblement de soutien jusqu’à présent en dit long sur l’attachement des montceliens à cet hôpital. Appels répétés de syndicats en manque d’adhérents pour des manifestations qui n’apportent rien avec des modes d’action qui aboutissent toujours à la même chose : causer des désagrements à la population en vociférant dans les rues, en faisant des blocages… Pourquoi ne réfléchir la proposition de solutions ?

  7. merzet14 dit :

    j’ai subi, en 2016, à l’hôpital de Montceau, une intervention chirurgicale en ambulatoire: IMPECCABLE !
    Je dois prochainement subir une nouvelle intervention chirurgicale, en ambulatoire aussi, mais ce sera à l’hopital de Chalon !!
    Le chirurgien de Chalon pratique les consultations à l’hopital de Montceau mais pas la chirurgie en ambulatoire!
    Pourquoi ?
    Est-il nécessaire de rappeler aussi que la tarification à l’acte est aberrante ! En une semaine deux fois les mêmes actes ! Sommes nous des clients ou des patients? Et en disant cela je n’incrimine pas les soignants, contraints d’y requérir!