Autres journaux :



mercredi 28 mars 2018 à 19:18

CODEF (Collectif des Usagers des hôpitaux)

A l’insu de son plein gré…



 

Communiqué :

 

« Depuis janvier 2018, grâce à l’alerte du Codef, tout le monde savait que le Copermo avait décidé de la fermeture de la chirurgie sur les généreuses propositions de l’ARS. Et tout le monde savait l’implication du Codef pour amener le ministère à renoncer à ce démantèlement.

 

 

Ce que tout le monde ne savait pas, c’est que la mise en œuvre a tout de suite commencé, comme nous l’a montré un chirurgien du CH et que Madame Jarrot et Monsieur Gauvain ne pouvaient ignorer.

 

 

D’ailleurs c’est ce qui apparaissait clairement dans le reportage de FR3. Enfin sauf pour ceux ou celles qui avaient décidé de rien voir ou d’afficher le contraire et de faire semblant de lutter contre.

 

 

Les déclarations à la presse du jour de Madame UNGERER Directrice générale du GHT, viennent hélas de confirmer tout cela. A l’insu de son plein gré, elle lâche ses deux complices, en l’occurrence Madame Jarrot et Monsieur Gauvain en avouant que la décision de la fermeture de la chirurgie prise début janvier est en marche !
Les vociférateurs du samedi 24 mars à l’encontre du Codef doivent avoir maintenant bonne mine ! Massés qu’ils étaient au pied des escaliers de l’esplanade de la mairie pour faire croire au sauvetage de la chirurgie.

 

 

Que de mépris de la part des plus hautes autorités de l’état ! Pour preuve le rappel des courriers restés sans réponse :

 

 

 

Courriers Agnès Buzyn – 14 Septembre 2017 – 8 Décembre 2017 – 13 Décembre 2017 – 29 Décembre 2017 – 7 Janvier 2018 – 12 Janvier 2018 -23 Janvier 2018 – 29 Janvier 2018

 

Lettre ouverte à Raphaël Gauvain : 4 Décembre 2017

 

Courrier Edouard Philippe – 17 Mars 2018

 

 

Que de mensonges, que d’hypocrisie. Que d’énergie dépensée pour discréditer le Codef seul sur le pont avec ses soutiens depuis mai 2017 !!!

 

 

Et Madame Buzyn qui ose affirmer ne pas avoir d’écho de ce qui se passe dans la France profonde alors que nous lui avons envoyé des milliers de cartes postales et pétitions.

 

 

Que faudra-t-il écrire pour faire comprendre à nos concitoyens ce qu’est un déni de démocratie ?

 

 

Le Codef n’a eu de cesse d’alerter sur la catastrophe sanitaire et sociale qui se profilera si la chirurgie ferme. La théorie des dominos qui tomberont les uns après les autres se mettra lentement mais sûrement en place à moins que vous en décidiez autrement.

 

 

Il n’y a que ceux qui luttent qui vivent ! (Victor Hugo) »

 

 

 

 

 

codef 2703182

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




8 commentaires sur “CODEF (Collectif des Usagers des hôpitaux)”

  1. paule dit :

    extrait de l’article :
    Les vociférateurs du samedi 24 mars à l’encontre du Codef doivent avoir maintenant bonne mine ! Massés qu’ils étaient au pied des escaliers de l’esplanade de la mairie pour faire croire au sauvetage de la chirurgie.

    paule dit:
    le CODEF a raison de le signaler ,mais les syndicats de l hôpital avaient connaissance de cela, et la CGT avec qui vous travaillez sur ce dossier de chirurgie aurait du vous prévenir.
    si j’ai bien compris le CODEF était le seul à ne pas savoir,bravo la com!

  2. Globul dit :

    Il est grand temps de faire tomber les masques et de rétablir quelques « vérités ».

    En 2009, la « pseudo » coopération entre l’hôpital de MONTCEAU et l’Hôtel Dieu du CREUSOT a entraîné le « partage » unilatéral des services médicaux (médecine et chirurgie) et le départ de « notre » maternité, service qui garantissait à moyen terme le maintien d’une chirurgie locale.

    A l’époque, le député-maire n’a pas sourcillé, acceptant le départ de la maternité du Centre Hospitalier de MONTCEAU.

    Pour étayer le principe qu’il n’y avait aucun gagnant, aucun perdant dans cette nouvelle répartition de l’offre de soins, le personnel des deux centres hospitaliers a même été contraint, pour moitié des effectifs soignants, de changer de lieu de travail, allant au CREUSOT pour les montcelliens et vice versa.

    Quelle belle considération des personnels soignants de la part des élus, entre parenthèse…

    Puis, pour nous bercer d’illusions, on nous a vendu la promesse d’un hôpital communautaire, garant soi-disant du maintien d’un panel de services sur le territoire communautaire.
    Pour davantage nous en convaincre, nos élus de l’époque ont même officié à la pause symbolique de la première pierre, en 2010. Mais tout ceci n’était qu’un leurre.

    Au fait, n’y avait-il pas d’ailleurs une représentante syndicale de l’hôpital Jean Bouveri dans la liste des élus du député-maire de MONTCEAU en 2008 ? Elle a officié à la cérémonie de la pause de cette « fameuse » première pierre.
    Elle aurait pu également mettre davantage d’ardeur à défendre le dossier, non ?
    Elle s’interrogeait sur l’avenir et le soutien de l’Etat pour pérenniser ce projet (je précise qu’à cette époque, en 2010, Nicolas SARKOZY était Président de la République).

    Le démantèlement de l’offre de soins au niveau local a donc débuté depuis bien longtemps…
    Aujourd’hui ce n’est que la suite « logique » d’un long processus entamé il y a plusieurs années déjà !

    Rappelez-vous également ce que disait l’ancien député-maire de MONTCEAU, « l’Etat doit tenir ses engagements, c’est à nous tous de lui imposer… » (Novembre 2010)
    Pourquoi n’a-t-il pas sollicité son « grand » ami François HOLLANDE, quand ce dernier est devenu Président de la République en 2012 ? Tout de même, il avait bien le temps de le faire…

    Aujourd’hui ? Rien de plus, sinon l’achèvement du processus démarré il y a fort longtemps.

    Et que dire de la « posture » du CODEF ?
    La date de session de la chirurgie à MONTCEAU était connue et validée depuis le début de cette année !
    La direction de l’hôpital, les syndicats hospitaliers étaient au courant de l’échéance de la chirurgie à MONTCEAU (si vous en doutez, demandez à vos « camarades » élus à l’hôpital).
    C’est par ce biais-là que j’ai été moi-même informé.

    Le CODEF feint de le découvrir aujourd’hui ? Allons, ce n’est pas sérieux !!!

    Autre source de réflexion à vous proposer : l’ancien médecin chef de service des urgences de MONTCEAU, conjoint de la directrice déléguée de l’Hôpital de MONTCEAU, a muté il y a quelques mois pour l’hôpital de CHALON SUR SAÔNE pour être affecté à l’unité de médecine d’urgence…
    Simple coïncidence, lucidité de sa part ou bien connaissait-il déjà la tournure des évènements ?
    Posez vous la question de ce qui aurait bien pu le conduire à prendre les devants et à partir ?

    Que répondre ensuite aux affirmations du CODEF sur des principes de « neutralité…, d’indépendance politique etc… » ?
    Que cela n’engage que ceux qui les écoutent.
    Bref, c’est juste pathétique dans sa formulation et ce n’est que du pipeau !

  3. lebonsens dit :

    Bonjour,

    Il serait bon que le « CODEF » arrête de polémiquer et de se concentrer sur le sujet principal……….

    Trop de communication tue la communication, le CODEF est en train de « saouler » les gens.

    Amicalement.

  4. roussillon dit :

    C’ est le codef qui vociférait, pas ceux qui portaient une écharpe, ces naïfs en politique, qui ne disposaient même pas d’un micro perso..!

    Le coup tordu à l’encontre de notre hôpital se trame depuis longtemps et tout le monde savait..

    Et aussi les maires du bassin minier qui se sont rapidement débinés, après la manif, ces bons apôtres..!

    Les 55 autres relevant de la zone concentrique autour du CH..Où donc?

    Vite, un un avis de recherche..