Autres journaux :



lundi 30 avril 2018 à 20:35

Réunion, ce lundi après-midi, du conseil de surveillance de Jean Bouveri…

.. en présence d'un responsable de l'Agence Régionale de Santé ! Un recours en référé sera déposé !






 

 

 

En l’occurrence, il s’agissait du  directeur de l’organisation des soins de l’ARS Bourgogne-Franche-Comté : M.  Jean-Luc Davigo.

 

 

Une réunion dirigée par Mme Marie-Claude Jarrot, maire et présidente de ce conseil, en présence, notamment, de Mmes Christine  Ungerer, directrice du GHT, Isabelle Taybiaoui, directrice de l’hôpital de Montceau.

 

 

 

Présents également et bien évidemment, les représentants des organisations syndicale de l’établissement, du vice-président  président de la CME :  M. François Guinet et Mme Karine Bourret, des médecins,  ainsi que le maire de Saint-Vallier : M. Alain Philibert, Jean-Claude Lagrange, maire de Sanvignes etc.

 

A l’issue de cette rencontre au cours de laquelle s’est tenue l’assemblée générale du GCS et du conseil de surveillance donc, les participants ont voté à l’unanimité (moins 2 abstentions au niveau du GCS), pour déposer un recours en référé suspensif (une procédure d’urgence) .  Référé qui vise à demander un moratoire  a expliqué Mme Jarrot : « continuer à discuter mais sur d’autres bases. Il faut savoir qu’aujourd’hui, rien ne se passe comme prévu… Un seul chirurgien est resté… la réorganisation ne se passe pas comme annoncé… Dès demain, je vais contacter le cabinet d’avocats Houdart de Paris, quant à notre référé… » 

 

De son côté, M.  Jean-Luc Davigo s’est refusé à faire quelque commentaire que ce soit et a juste lancé : « J’ai pris note de la décision du conseil de surveillance et du GCS, je transmettrai… »

 

 

Ce soir, nous en sommes là et devrons attendre de savoir si ce « fameux » référé est bien suspensif donc : à suivre…

 

 

 

Annabelle Berthier

 

 

 

 

hop 3004182

 

 

 

hop 300418

 

 

 

hop 3004181

 

 

 

 

 

 

hop 3004183

 

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Réunion, ce lundi après-midi, du conseil de surveillance de Jean Bouveri…”

  1. Josall71 dit :

    Je ne suis pas certain qu’un référé, postérieur à la débâcle, permette de faire revenir les choses en l’état pour la chirurgie (s’il s’agit bien de cela). Comme trop souvent dans des cas semblables une fois les hommes et femmes partis…celles et ceux qui accepteraient, éventuellement de revenir ne sont pas toujours ceux voulus ou indispensables.
    Et puis le problème n’est pas là! Rétablir et reconstituer les équipes pour quel projet précis, quelles alternatives durables, basées sur quelles contre-études de populations, de besoins de soins etc…?
    La logique de gestion a été rejetée mais pas contredite avec des arguments concrets. Sans demander à gérer à la place de l’ARS ou de la GHT il aurait au moins fallu « démonter » les plans de réduction avec d’autres chiffres, d’autres logiques et montrer qu’il pouvait y avoir une autre gestion plus soucieuse de l’avenir et des personnes. D’en être resté aux dénonciations, au tout ou rien n’a pas eu de poids face à la machine administrative et comptable et même n’a pas mobilisé massivement. Penser que le rejet, même unanime, du Plan Régional de Santé provoquera une marche arrière est illusoire parce que trop tardif pour Montceau et SANS EFFET SUSPENSIF pour des décisions déjà actées et mises en oeuvre!
    Ceci dit les vrais responsables de ce désastre sanitaire annoncé sont bien les services ministériels et leurs courroies de transmissions régionales ou locales. Mais avec un vrai regret : que la défense ait été aussi « théorique » et par là même inconsistante face aux enjeux.

    • blondin dit :

      Et oui josall, tout est dit !

      Dire NON est un droit , mais l’opposition systématique sans jamais aucune proposition constructive en face mène à la pauvreté des débats et donc à l’application pure et simple des plans et actions voulues en haut lieu 😉

      Bonne soirée …….

  2. paule dit :

    pas facile de gérer les conneries du ..occupée par la gauche pendant plus de 10 ans
    cela n’est pas un cadeau pour Me Jarrot