Autres journaux :



dimanche 3 juin 2018 à 08:01

CODEF (Collectif des Usagers des hôpitaux)

Communiqué de l’ARS ou...L’art de manipuler l’opinion et d’aseptiser la situation.






 

 

Communiqué du CODEF :

 

 

 

« Le communiqué de l’Agence Régionale de Santé (31 Mai 2018) est une preuve de plus du cynisme affiché par son directeur à l’encontre des organisations venues le rencontrer le 18 mai dernier et auprès desquelles il n’a pas daigné s’excuser.

 

« L’ARS entend bien s’appuyer sur un dialogue continu avec l’ensemble des acteurs » affirme le communiqué ! Sauf que le Codef représentant les usagers n’a reçu AUCUNE réponse aux nombreux courriers qui lui ont été adressés. Sauf qu’aucune suite n’a été donnée à la demande de RDV du Codef et des maires. Mieux, monsieur Pribile a osé dire à Jean- Pierre Meneghel qu’il n’était pas au courant de cette requête. Les accusés de réception de nos mails attestent pourtant qu’ils sont bien arrivés dans ses services ! Chacun trouvera le qualificatif approprié à une telle attitude d’un représentant de l’Etat. Notre prochaine relance sera donc nominative et envoyée en recommandé avec AR.

 

 

« Des transformations hospitalières indispensables au maintien d’une offre de qualité » Ah bon ! Nous ne savions pas que fermer un service de chirurgie qui effectue en moyenne 6000 actes par an pouvait être une « transformation » bénéfique aux 105000 habitants résidant à trente minutes de notre Centre Hospitalier.

 

Quant aux Groupements Hospitaliers de Territoires, ils ne peuvent être la panacée face aux besoins de santé et surtout pas de la proximité. L’ARS ne dit pas autre chose en des termes choisis : consultations dites avancées sur place et prise en charge……. à distance !!

 

Le communiqué fait également allusion à la nécessité de la gradation des soins. Celle-ci avait pourtant été prise en compte lors de la création de la Communauté Hospitalière de Territoire en janvier 2015. Les documents constitutifs en attestent : en fonction de la gravité ou de la nature de la pathologie le patient hospitalisé à Montceau pouvait être orienté vers Chalon sur Saône ou le Centre Hospitalier Universitaire de Dijon. Ces schémas sont-ils passés à la trappe ?

 

 

Et l’ARS n’est pas à une contradiction près en mettant l’accent sur la prise en charge en ambulatoire d’un côté, et de l’autre en fermant le bloc opératoire de Montceau qui avait fait l’objet de travaux il y a moins de deux ans.

 

La réorganisation prônée par l’ARS s’appuie sur « des liens privilégiés avec la médecine de ville ». Facile à dire mais quid de la réalité de terrain ? Ces liens seront sans doute difficiles à tisser compte tenu de la pénurie de généralistes. Pour l’instant ils sont virtuels alors qu’ils auraient du être établis simultanément à la réorganisation.

 

 

Monsieur le directeur, S’APPUYER sur un dialogue continu avec TOUS les acteurs signifie prendre en compte leur analyse de la situation. Nous ne manquerons pas d’informer la population sur les suites que vous donnerez à notre cinquième demande de RDV. »

 

 

 

codef conf 2003182

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “CODEF (Collectif des Usagers des hôpitaux)”

  1. paule dit :

    dommage pour l’ARS ,avant Macron il n’y avait pas autant de revendications
    a votre avis ,pourquoi?
    concernant les EHPAD,ce problème existe depuis plus de 10 ans, la aussi quel retard dans les revendications, certes légitimes
    enfin laissons aux soignants la liberté de défendre leur hôpital, avec leur syndicats ,merci au CODEF (non sachant ) de l entendre et de ne pas en rajouter ,cela suffit.
    travailler plutôt votre potager, cela fait de l exercice