Autres journaux :



mardi 5 juin 2018 à 20:29

Démission à la Commission Médicale d’Etablissement (CME) de Chalon

De son président : le Docteur Arnaud Dellinger






Ce médecin écrit :

 

 

« Mesdames, Messieurs

 

 

L’ambiance extrêmement tendue de la rencontre du 31 mai entre l’ARS de Bourgogne Franche Comté et la délégation du Centre Hospitalier de Chalon d’une part et d’autre part le refus par l’ARS de toutes les médiations proposées par les élus font craindre que ma personne, comme président de la Commission Médicale d’Etablissement (CME), puisse être un obstacle à l’attribution d’une autorisation d’angioplastie coronaire pour le Nord de la Saône et Loire dans le prochain Plan Régional de Santé.

 

 

J’ai choisi d’opposer maintenant à ce comportement brutal « la souplesse du roseau dans l’aquilon ». J’ai donc présenté, à la CME, à l’issue de sa réunion ordinaire du 5 juin 2018 au soir, ma démission de sa présidence.

 

 

Mon engagement pour l’angioplastie coronaire à Chalon reste intact. Mon action passera maintenant par d’autres chemins, toujours en lien avec l’ensemble des acteurs mobilisés que je remercie de nouveau pour leur engagement .

 

Recevez, Mesdames, Messieurs, mes salutations les meilleures. »

 

 

Docteur Arnaud Dellinger

Cardiologie et Médecine Vasculaire

 

 

 

hop 23 06 172

 

 

 

 

 Arnaud Dellinger : à droite sur la photo 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Démission à la Commission Médicale d’Etablissement (CME) de Chalon”

  1. chrisdan dit :

    Bonjour.Nous voulons remercier l’engagement du Docteur Dellinger pour doter le Centre Hospitalier de Chalon de l’angioplastie coronaire,avec l’aide de ses collègues médecins,le personnel de santé et les syndicats.Il est rare de voir des médecins mouiller la chemise pour défendre et améliorer leur outil de travail;Ce n’est pas dans tous les hôpitaux qu’il y a une telle solidarité,pour beaucoup c’est la fuite dans d’autres lieux.Je ne pense pas que votre démission fera changer
    d’avis le Directeur de l’ARS,celui ci ne fait qu’appliquer la politique
    macroniste avec la méthode Thatcher .Votre plus grand adversaire pour
    le non équipement de l’angioplastie est votre Député qui commence à
    livrer une bataille politique pour les prochaines municipales.Il a fait
    avaler des couleuvres à beaucoup de monde pour la défense de la
    chirurgie à l’hôpital de Montceau les mines résultat?………FERMETURE des blocs opératoires.Il faudrait que le mouvement prenne plus d’ampleur auprès de la population ,celle ci se sentant plus concernée par la fête des voisins que venir combattre
    pour une cause juste qui est de sauver des vies.