Autres journaux :



samedi 16 juin 2018 à 05:49

Montceau-les-Mines : Le CODEF réagit

Hôpital ou Gare de triage ?



 
 

 

Vendredi soir, le CODEF a tenu une conférence de presse pour réagir à la réunion de mercredi, présidée par Christine Ungerer, directrice du Groupement Hospitalier de Territoire Saône-et-loire Bresse-Morvan venue présenter l’offre de soins de l’hôpital de Montceau-les-Mines.

 

 

Michel Prieur président du CODEF tient en préambule, avant de réagir à la conférence, faire plusieurs remarques. Il fait lecture du décret du 20 mai 2016 qui donne la définition d’un hôpital de proximité : « Les hôpitaux de proximité sont des établissements de santé publics ou privés qui contribuent, par des coopérations avec les structures et professionnels de médecine ambulatoire et avec les établissements et services médicosociaux, à l’offre de soins de premier recours dans les territoires qu’ils desservent. Le décret précise « que l’hôpital de proximité exerce une activité de médecine autorisée par l’ARS et n’est pas autorisé à exercer une activité en chirurgie ou en gynécologie-obstétrique. ».

 

 

« Proximité » signifie donc « médecine » et c’est tout ! »

 

 

Sur l’organisation de cette fameuse réunion, 3 questions se posent :

 

 

En premier lieu, la présidente du conseil de surveillance et maire de Montceau-les-Mines, M.C Jarrot  ni d’autres élus ne participaient à cette présentation de l’offre de soins.

 

 

Cette absence traduit-elle un désaccord avec la nouvelle organisation de l’hôpital ? Ou peut-être n’avaient-ils pas été conviés ?

 

 

« Nous aurions aimé avoir leur avis et qu’ils l’exposent publiquement. »

 

 

« D’autre part, C. Hungerer a invité les représentants des usagers (Jalmav et Udaf71) qui «comme chacun sait (!) se sont mobilisés comme des forcenés(!) pour défendre l’offre chirurgicale du CH !!!

 

 

 

Mais pas le CODEF ! Quel mépris pour tous ceux qui se sont mobilisés et ont dépensé tant d’énergie pour inverser la tendance ! »

 

 

En dernier lieu, le lieu de cette réunion : l’EHPAD, tout un symbole ! La nouvelle destination du CH montcellien ! En octobre 2014, l’ARS disait déjà «  ce qui signifie concrètement pour le CH Montceau, un hôpital référent en gériatrie avec toutes les composantes de la filière !.. »

 

 

Puis, Michel Prieur revient sur le contenu de cette réunion. Il dit la sidération du CODEF devant les propos tenus par Olivier Jarry, Président de la CME qui affirme que le CH veut rester maître de sa destinée « quand on voit tout ce qui lui a été imposé ! Le meneur de jeu reste bien l’ARS. »

 

 

Quant au contenu, rien de bien nouveau : on ne cite pas le nom des chirurgiens ni leur spécialité. Que sont devenus les anesthésistes ? Pas d’anesthésiste, quantité d’actes ne seront pas possibles. Dans cette non-dynamique, comment concilier la maintenance du bloc opératoire ? Comment d’un point de vue financier le justifier ? Si pas assez d’actes, il y aura des coupes d’autant plus que les demandes du COPERMO indiquent une marge de 8 % ?

 

 

Les chirurgiens deviennent des professionnels multi-sites.  Quand ils seront à Montceau, ils ne seront pas à Paray, ou à Chalon. Comment gérer et qui gérera le flux des patients ?

 

 

La crainte de voir le CH Montceau devenir un centre de tri n’est pas une projection dénué de sens. Lorsque les patients auront compris que venir au CH pour être redirigé sur Le Creusot, Paray ou Chalon, ils iront directement dans ces hôpitaux. Ainsi, au fil des mois, les urgences auront une baisse d’activité conséquente qui a terme les menacera et on pourrait envisager leur fermeture la nuit, voir plus !

 

 

 

La situation ne semble pas s’éclaircir. Même si lors de cette réunion les participants ont sablé le champagne accompagné de petits fours, payé par les contribuables et patients potentiels.

 

 

« Nous sommes outrés. La direction a osé arrosé la fermeture de la chirurgie ! »

 

 

 

J.P Meneghel ajoute : « Il aura fallu 4 ans pour enfumer tout le monde. Nous ne sommes pas dupes de la stratégie de l’ARS. »

 

 

 

Le CODEF  souhaite collecter un maximum d’informations sur ce qui va mal et sur ce qui va bien. Les usagers peuvent apporter toutes leurs informations sur le site du CODEF.

 

 

 

J.L Pradines

 

 

 

 

 

codef 1606182

 

codef 1606183

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




5 commentaires sur “Montceau-les-Mines : Le CODEF réagit”

  1. Josall71 dit :

    Le CODEF aurait pu « en rajouter » en précisant certains points tels que:
    Globalement l’offre parait séduisante avec 18 spécialités évoquées …mais seulement 15 citées !?
    De même la GHT remplirait parfaitement son rôle mais avec le secours de l’hôpital de Paray le Monial… qui est dans une autre GHT !?
    L’hélicoptère à un temps de trajet de 12 minutes… aller ! Et comme il n’est pas basé à Montceau les Mines le vrai centre d’urgence le plus proche (Chalon ou Le Creusot ???) est minimum à une demi-heure ; le temps de « réaction » existe en plus du temps d’orientation ne l’oublions pas.
    Comme déjà dit ce « dispositif » si performant est totalement incapable de gérer les conjonctions, même limitées, d’urgences graves et simultanées.
    Quant aux présences de la pléiade de médecins et spécialistes rien n’est dit sur les fréquences, les durées de leurs prestations et surtout sur la durabilité réelle du dispositif.
    Pour peu que dans une « spécialité » il y ait un creux temporaire des allègements de présences interviendront, puis des suppressions…justifiées par ce manque de patientèle. Sans dire que ce type de désengagement s’organisera ; de nombreux services publics de proximité ont subi ce processus et sont irrémédiablement perdus.

  2. blondin dit :

    Bonjour ,

    Vous vous battez depuis des années pour un hôpital de proximité , en donnant la,définition de celui ci tel que précise dans le,décret de 2016 , vous avez donc bien obtenu ce pourquoi vous vous battiez 😉 cqfd. …

    Bonne journée. …..

  3. gilbert71 dit :

    Il aura fallu 4 ans pour enfumer tout le monde. et oui il y a 4 ans qui etait au pouvoir au Creusot et à Montceau ? celui du Creusot a bien enfumé celui de Montceau pour la pose de la premiere pierre et c’etait a ce moment qu’il fallait bouger mais bon c’etait des « copains « , maintenant c’est cuit et recuit

  4. lecodef dit :

    Votre commentaire complètement à côté de la plaque illustre votre superficialité et votre manque de réflexion et d’analyse. Si nous avons rappelé le décret de 2016 c’est pour que les citoyens ne tombent pas dans le panneau de la désinformation actuelle de l’ARS et de la direction qui présentent notre hôpital comme un « hôpital de proximité  » sans plus d’explications, entretenant ainsi la confusion. Depuis mai 2017 le Codef a lutté pour une offre de soins de proximité et de qualité incluant évidemment l’offre chirurgicale. Ce fut même son cheval de bataille, le cœur de son action. Votre commentaire est indigne, malhonnête, voire plus…..