Autres journaux :



samedi 4 août 2018 à 05:35

Lutte contre la prolifération des chenilles processionnaires du pin (Montceau)

Tous concernés !






 

Les chenilles processionnaires possèdent des poils urticants microscopiques en forme d’harpon qui provoquent des réactions cutanées importantes telles que des boutons ou des démangeaisons et peuvent également entraîner des lésions oculaires et respiratoires.

 

 

Ces petites bêtes dont le contact est très urticant sont devenues un véritable fléau.

 

 

C’est un fléau qui revient souvent mais contre lequel chacune et chacun peut intervenir : leur prolifération !

 

 

En effet, il est possible d’intervenir sur l’accouplement des adultes par un piégeage massif des mâles.

 

Cette méthode consiste à installer des pièges à phéromone sexuelle directement dans les arbres.

 

Le piège permet de diffuser une phéromone spécifique à chaque espèce.

 

Attirés, les papillons mâles volent autour de la capsule qui émet l’odeur du papillon femelle.

 

Épuisés, ils finissent par tomber dans l’entonnoir ou se collent sur la plaque de glue (en fonction du type de piège).

 

La portée de la phéromone est de plusieurs dizaines de mètres. L’avantage de ce piégeage se trouve dans sa mise en place rapide et sans protection. Il est écologique et respectueux de l’environnement. Il permet la détection, le suivi des populations et le raisonnement des stratégies de lutte. Une fois la période de vol terminée, les pièges seront retirés et gardés, après nettoyage, afin d’être utilisés l’année suivante.

 

 

Tout à chacun peut se procurer ces pièges dans les jardineries. Cela viendra renforcer l’intervention des services municipaux qui ont procédé à l’installation des pièces à phéromones depuis le mois de juillet.

 

 

Cette lutte est l’affaire de tous…

 

 

 

 

Chenille 030818

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Lutte contre la prolifération des chenilles processionnaires du pin (Montceau)”

  1. lagribolle dit :

    Mais bien sûr des pièges, qui coûte hors de prix, vous scié la branche ou est le nid, vous y mettez le feu, et hop adieux chenilles, larves, et donc papillons,, efficace ecolo !!!!

  2. loupblanc dit :

    et vous pouvez prendre le risque de prendre une belle amende si vous avez un voisin vigilant…………
    par contre la solution de nos anciens évoquées auraient été efficaces et peu polluantes pour notre planète
    seul le coucou et la mésange à huppe seraient leurs prédateurs naturels