Autres journaux :



jeudi 8 novembre 2018 à 15:03

Montceau Carmi-Est – Désert médical

Les syndicats s’invitent au Conseil territorial pour défendre leur centre de santé






 

Ce jeudi en fin de matinée, les représentants des organisations syndicales de mineurs du ACbassin montcellien, accompagnés des affiliés, se sont invités à la réunion du Conseil territorial de la Carmi-Est, pour faire part de leur grande inquiétude concernant la pérennité du centre de santé pluridisciplinaire des Equipages. Et ce, en lien avec la pénurie des médecins généralistes, mais aussi des spécialistes.

 

 


Sur place, le directeur régional Filieris Carmi Est, Hervé Laborde, Roger Sauer, président de la Carmi Est, Marie-Lise Grazia, directrice offre de santé Filieris.

 

Les représentants des syndicats font le point en rappelant qu’il y a un an (le 13 octobre 2017), lors de l’inauguration du centre, les représentants de la CAN et de l’ARS (Agence régionale de santé) se félicitaient de l’ouverture de Filieris, avec l’engagement d’accueillir tout patient, quel que soit son régime d’assurance maladie ou sa situation sociale.

 

Triste bilan, un an après…

 

Ce centre de santé devait être une réponse à la désertification médicale du bassin de vie. Un an plus tard, le constat est amer : sur les 6 médecins généralistes prévus, 3 postes sont à pourvoir et sur les 2 ophtalmologistes prévus, un seul est en fonction, mais son départ en retraite est imminent !

 

D’autre part, il manque également un rhumatologue sur les deux prévus. Et pour couronner le tout, le médecin nutritionniste partira bientôt en retraite !

 

Il est à noter que deux médecins sont arrivés récemment et repartis aussitôt… Quant au chirurgien-dentiste, le poste est vacant.

 

Des affiliés sans médecin

 

Comme le disent les syndicats, cette situation est préjudiciable à toute la patientèle. Des affiliés du régime minier se retrouvent sans médecin, ou bien sont pénalisés par des délais de rendez-vous très longs. Et puis, les médecins généralistes ne peuvent plus prendre de nouveaux patients. Et cela concerne aussi les patients des médecins qui ont cessé leur activité au centre de santé.

 

Avenir du centre de santé Filieris

 

Dans ces conditions, comment assurer l’avenir du centre de santé ? A cette question, le directeur de la CAN indique que le principal défi à relever est celui du recrutement des praticiens, dans les zones défavorisées.

 

Les moyens mis en œuvre ? Présence dans les facultés de médecine, actions sur les réseaux sociaux, présence au prochain congrès de médecine générale…

 

Le tout appuyé par l’ARS.

 

Malgré cela, ça ne marche pas ! « La volonté exprimée sur le terrain l’est-elle en haut lieu ? ».

 

Et les syndicats de faire la comparaison avec le Conseil départemental de Saône-et-Loire qui a réussi à recruter 30 médecins salariés sur le département. Il faut dire qu’il y a mis des moyens financiers et humains importants.

 

30 médecins recrutés sur le département

 

Maurice Zuddas, Président du Syndicat Encadrement CFE-CGC de Blanzy et conseiller territorial CARMI EST, demande : « Pouvez-vous nous expliquer, pourquoi le Conseil Départemental de Saône et Loire est capable d’embaucher 30 professionnels de santé sur un an et envisage de poursuivre son action sur 30 supplémentaires si besoin ? ».

 

Ajoutant : « Plusieurs questions se posent :  le directeur général de la CAN, Gilles de Lacaussade écrit que des contacts étroits sont maintenus avec l’ARS pour conforter nos démarches, mais nous nous posons la question suivante : l’ARS joue-t-elle le jeu avec FILIERIS et quelles démarches communes avons-nous ? ».

 

Un document (ARS Bourgogne Franche Comté) disponible sur internet, précise qu’une prime de 25000€ est versée à l’embauche d’un jeune médecin en zone défavorisée, et une deuxième de 25000€ après un an d’installation !

 

FILIERIS a-t-elle les mêmes moyens attractifs que l’ARS ?

 

Et les syndicats de demander : « Pourrions-nous avoir un comparatif précis et objectif entre ce que propose l’ARS et FILIERIS en ce qui concerne les propositions d’embauche des jeunes médecins ? ».

 

Poursuivant : « Apparemment la CARMI Nord et CARMI Sud ont des résultats positifs en ce qui concerne les embauches de médecins. Nous en concluons donc que la CARMI EST n’a pas la capacité, ni la volonté à agir ».

 

Et de s’insurger : « FILIERIS, dans certaines zones, crée des centres de santé avec des professionnels au régime minier, alors qu’aucun affilié ou ayant droit ne résident dans ces zones ! ».

 

Bien évidemment, la Direction régionale affirme haut et fort tout mettre en œuvre pour recruter des médecins sur Montceau, mais comme l’a remarqué un militant : « ça fait des années que vous nous servez le même baratin, ça suffit ! ».

 

Et un autre de rappeler que « M. Gauchet (CARMI) en son temps, avait réussi à recruter ! Le problème aujourd’hui, c’est qu’il n’y a plus personne sur le terrain pour le faire… Il y a pourtant de multiples pistes à explorer ».

 

Enfonçant le clou, Robert Germain, de la CGT précise : On dit carrément aux Mineurs d’aller se faire soigner chez les médecins libéraux… ».

 

Voici donc un premier son de cloche (des syndicats). Du côté de la Direction régionale, très occupée par la suite du Conseil Territorial, elle n’a pu répondre à nos questions.

 

 

carmi 0911182

 

 

carmi 081118

 

 

carmi 0811181

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Montceau Carmi-Est – Désert médical”

  1. johane71 dit :

    Et ce n’est pas avec tout ce qui se passe à Montceau…..incendies, deliinquance croissante, paupérisation générale (Montceau est la 18eme ville la plus pauvre de France), que l on va attirer ou retenir des médecins! On a plutôt envie de fuir Montceau.
    Et en plus au niveau culturel il nya rien ou alors c’est niveau star académie….bref une pauvreté culturelle qui s’ajoute à la pauvreté de la ville…..alors ne vous étonnez pas qu’un ledecin qui a fait 10 ans d études se barre très vite de cette ville ultra glauque!

    • lebonsens dit :

      Bonjour,

      « Et en plus au niveau culturel il nya rien ou alors c’est niveau star académie »

      Vous avez du en regarder des épisodes !

      Qu’attendez vous pour partir….cela fera du « glauque » en moins….

      Cordialement