Autres journaux :



vendredi 30 novembre 2018 à 11:53

Groupement hospitalier Saône-et-Loire – Nord – Morvan

Des "précisions" avant la conférence de l’Urgentiste Christophe Prud’homme






« En préambule » à la conférence de main samedi, organisée à l’initiative du CODEF, nous avons reçu ce mail émanant du groupement hospitalier Saône-et-Loire – Nord- Morvan :

 

 

 

Les précisions en question :

 

 

« 1/ Sur l’hôpital

 

 

2/ Sur les avantages de travailler dans un groupement hospitalier

 

 

1/ Au sujet de l’hôpital

 

 

Il est fort de ses 21 spécialités et de ses urgences. Non les urgences ne vont pas fermer !!! Elles vont être renforcées, améliorées mais en aucun cas fermées. Une récente enquête de satisfaction menée auprès de 200 personnes récemment passées aux urgences a montré que la quasi-totalité d’entre elle pensait que les urgences allé fermer. Les fake news concernent aussi l’hôpital.

 

 

L’hôpital malade est en cours de « convalescence » : nouveau directeur, travaux pour améliorer le confort hôtelier, rigueur dans la gestion, recrutement médical, superbes équipement d’imagerie, communication (un nouveau site internet sera ouvert dans le courant du premier semestre 2019), projet d’établissement pour conforter l’établissement, renforcer les activités les plus nécessaires pour la population et installer de nouveaux services (SSR addictologie, pharmacie pour l’ensemble du territoire, nouveaux lits d’unité de soins de longue durée, etc…)

 

 

Il est financièrement soutenu par l’ARS à travers des aides exceptionnelles, même si la situation financière reste préoccupante.

 

 

Il est reconnu par la Haute Autorité de Santé dans son niveau de qualité et de sécurité pour les patients : le rapport de certification vient d’arriver avec un très bon résultat (la HAS ne fait que des suggestions d’amélioration) et une prochaine visite de la HAS dans 4 ans, soit le rythme normal de visite. Peu d’établissements en France font mieux que ça dans leur résultat de contrôle de la Haute Autorité de Santé. C’est une très belle reconnaissance pour l’établissement. Il faut rappeler que c’est tout l’hôpital quasiment qui a été vu lors de cette visite de la Haute Autorité de Santé. Que les représentants des usagers ont été entendus, que des dossiers de patients ont été examinés, que la délégation HAS composée de 4 personnes est restée dans les murs de l’hôpital pendant une semaine.

 

 

2/ Sur les avantages à travailler dans un groupement hospitalier de territoire (GHT) : « non, le GHT n’est pas un concept creux »

 

 

– Le GHT apporte son aide sur les compétences techniques nécessaires à un hôpital.

 

 

– Ces compétences techniques aujourd’hui portent sur les achats, l’informatique, le bio médical, les travaux mais aussi la qualité.

 

 

– Sur le plan de la prise en charge, les Montcelliens peuvent bénéficier pour leur santé de l’ensemble des compétences médicales du GHT et notamment de l’hôpital de chalon :

 

 

– Par exemple, les chirurgiens de Chalon viennent en consultation avancées à Montceau ce qui permet au patient de ne pas se déplacer pour préparer une intervention chirurgicale, y compris pour les consultations pré anesthésiques.

 

 

– Aujourd’hui les filières de prises en charge sont graduées, en fonction des besoins du patient l’un ou l’autre des établissements du groupe peuvent être sollicités. En cardiologie par exemple, cohabitent une cardiologie générale à Montceau (que l’hôpital souhaite garder et conforter) et avec des actes qui peuvent être fait en local à Montceau (ex pose de pace maker) et une cardiologie davantage technique à Chalon avec par exemple la rythmologie et bientôt l’angioplastie à Chalon.

 

 

– Autre exemple, la prise en charge du surpoids et de l’obésité : une prise en charge diététicienne et médicale à Montceau puis si besoin une chirurgie bariatrique de très bon niveau à Chalon ; sachant que toute la préparation à cette chirurgie, pendant 6 mois, peut se faire à Montceau et que le suivi (à vie) peut se faire à Montceau aussi.

 

 

– Autre exemple, la prise en charge des addictions : la cure peut se faire à Montceau, (sauf si troubles psychiatriques associés, le patient sera alors orienté vers Sevrey), puis réhabilitation bientôt possible à Montceau

 

 

– Dernier exemple, en cancérologie, l’intervention chirurgicale peut se faire à chalon mais la chimio thérapie, les soins de supports et le suivi du patient se fait à Montceau. La radiothérapie peut se faire à la clinique Ste Marie. Les professionnels se coordonnent très bien pour organiser le parcours du patient.

 

 

On peut préciser que les équipes médicales et para médicale de Montceau peuvent être formées par les spécialistes territoriaux et de chalon en particulier : c’est le cas sur la dermatologie avec des formations sur les plaies et cicatrisation des plaies, ou sur l’utilisation des chambres implantables pour le cancer, ou en pédiatrie, ou en stomatologie… ainsi sur de nombreux sujets les équipes de Montceau se forment à Chalon

 

 

Pour l’instant, seule l’équipe territoriale d’hygiène est une équipe territoriale juridiquement. Elle intervient en prévention, en formation et en réaction face à des crises (épidemies de grippe par ex)

 

 

Ces équipes territoriales au sens juridique ont vocation a se multiplier.

 

 

Au-delà des équipes au sens juridique des professionnels travaillent de plus en plus ensemble : infectiologie, neurologie et la prise en charge des AVC…

 

 

Pour conclure, 800 personnels travaillent au service des patients. Tout communiqué négatif accentue la perte de patients, donc la perte d’activité de l’hôpital, donc la perte de revenus, donc accentue la situation financière de l’hôpital et alimente le cercle vicieux.

 

 

Dans ce contexte, la direction, soucieuse d’améliorer en continue la prise en charge des patients, recommande en cas d’insatisfaction de s’adresser plutôt au service qualité de l’établissement afin que des mesures d’amélioration soient prises.

 

 

Et la direction appelle chacun à la responsabilité dans ses prises de positions publiques sur l’hôpital dont l’avenir dépend de chacun d’entre nous. »

 

 

 

hop montceau 0901182

 

 

 


 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Groupement hospitalier Saône-et-Loire – Nord – Morvan”

  1. snooppy dit :

    Pourquoi avoir attendu si longtemps pour faire parvenir ces informations qui me semblent positives pour notre hôpital !
    A ce jour peu d’informations ont été dispensées sur les services que peuvent rendre l’Hopital et beaucoup d’habitants s’interrogent , d’où les fausses infos qui circulent !

  2. lecodef dit :

    Nous n’avions pas encore imaginé la direction du GHT dans son activité de tri sélectif de ses informations et tenter ainsi de jeter le discrédit sur celles publiées par le Codef. Car c’est bien ce qu’il risque de se produire pour le lecteur non averti ou non assidu.Nous rappellerons donc deux points débattus avec la direction du GHT le 23 octobre dernier extraits de notre communiqué de presse.
    Concernant les urgences voilà nos informations : « Toujours selon la directrice du GHT le SMUR à Montceau «c’est clairement OUI, c’ est strictement nécessaire ». Et il en est de même pour les Urgences H/24. C’est engagement est aussi clairement enregistré par le Codef qui le relaye en cette occasion à la population.
    Concernant la cardiologie voilà ce que notre communiqué disait : « La cardiologie ne dispose actuellement que d’un seul titulaire qui va partir à la retraite le 23 décembre prochain. Son remplacement est particulièrement compliqué faute de candidats. Trois cabinets de recrutement ont été sollicités. Les candidats sont pour la plupart des étrangers. On travaille, nous a-t-on dit, à reconstituer une équipe de deux cardiologues, mais on n’arrive pas à trouver un cardiologue à temps plein pour assurer la fonction de chef de service. Le deuxième poste pourrait être constitué de trois temps partiels. Ce type de problématique se rencontre partout en France. Le Codef souhaite bien sûr l’aboutissement de ce projet. »
    Le Codef n’a jamais pratiqué la désinformation. Si la direction du GHT
    décèle quelque part des fake news qu’elle cite ses sources. Pourquoi faire paraitre ce communiqué la veille de notre conférence débat alors que nous avons fidèlement rapporté le contenu de notre rencontre du 23 octobre dernier? Juste un moment d’égarement?
    Difficile à croire même en nous pinçant le nez ! Pourquoi occultez-vous les infos ci-dessus rappelées?
    Vous nous l’aviez dit « la situation financière reste préoccupante », ce qui nous interroge gravement lorsque l’on connait les exigences du Copermo en matière d’équilibre financier et de taux de marge brute. Les scenarii que vous avez soutenus prévoyaient pourtant le retour à l’équilibre en fermant la chirurgie !! Et c’est justement un chirurgien de Montceau qui avait attiré notre attention sur la théorie des dominos pour notre hôpital.
    C’est cette fermeture qui a saper l’attraction de notre hôpital et non les fake news ou soi-disant telles. C’est pour cela que nous allons continuer à revendiquer le retour de la chirurgie ambulatoire.