Autres journaux :



lundi 3 décembre 2018 à 03:05

Génelard Tous pour Lilou

La zoothérapie, avec âne et dauphin pour aider l’enfant






 

L’association Tous pour Lilou donne régulièrement des nouvelles quant à l’avancement des progrès de cette petite fille lourdement handicapée, suite à un problème intra utérin lors de la grossesse de sa maman.

 

Cette année, Lilou a pu bénéficier de plusieurs séances de soins. Ainsi, en juillet, près de Cholet, Lilou a eu plusieurs séances d’Asino thérapie (thérapie comportementale avec l’aide d’un âne).

 

Cette thérapie facilite les rapports entre Lilou et ses thérapeutes (infirmier, psychologue, ergothérapeute). Ainsi, la petite fille a travaillé la relation avec l’animal, le respect des règles, la motricité au niveau du dos et de la main gauche, tout cela étant stimulé par l’amour de l’âne.

 

Au vu des résultats, on comprend qu’il faudrait multiplier ce genre de séances. Malheureusement, elles n’existent pas près de chez nous ! Durant cette semaine, l’hébergement chez des cousins facilita les choses, tout en ajoutant une note de convivialité.

 

Par ailleurs, en octobre, à Truskavets, en Ukraine, Lilou a bénéficié de deux semaines d’une thérapie associant la méthode Kovyaskin (travail sur la colonne vertébrale par massage et kinésithérapie) avec la delphinothérapie (thérapie qui associe le dauphin).

 

C’est à un vrai parcours du combattant que l’enfant a dû se plier chaque jour :

 

Dès 8 heures du matin les séances de massages s’enchaînent avec des séances de kiné, de luminothérapie, d’autres massages par vibration, d’exercices physiques sur vélo, de jeux sur ordinateur et encore de massages du visage et enfin comme une récompense pour tous ces efforts, la séance de delphinothérapie.

 

« Dès la première semaine, on peut remarquer que Lilou est plus détendue, qu’elle répète de plus en plus de mots. En deuxième semaine Lilou contrôle mieux son bras gauche et elle a plus de force dans les deux bras » constatent tous les membres de l’association.

 

En conclusion, Lilou parle mieux, elle est plus musclée, donc plus forte et son dos est plus droit ce qui lui permet de maintenir la position assise.

 

Cette thérapie (dauphins en moins) sera poursuivie au retour en France par les parents de Lilou, sous le contrôle de sa kinésithérapeute.

 

C’est grâce au soutien de tous, à l’occasion des différentes manifestations auxquelles participe l’association « Tous pour Lilou » que ces thérapies ont pu se dérouler…

 

Parents, membres et sympathisants remercient tous ceux qui participent au mieux-être de Lilou.

 

 

 

lilou 021218

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer