Autres journaux :



jeudi 9 avril 2015 à 06:23

Nouveau Conseil départemental (Saône-et-Loire)

Délégations des vice-présidents : la Gauche 71 s'interroge !



 

« Que nous apprennent les délégations aux vice-présidents du nouveau Conseil départemental de droite ? incohérence, bricolage, luttes internes….

 

 

Le Président André Accary vient de dévoiler par une conférence de presse, dans la précipitation, les délégations de son exécutif départemental.

La transparence démocratique et le respect de l’assemblée départementale auraient mérité que ces délégations soient annoncées à l’occasion de l’installation de l’assemblée qui a eu lieu jeudi dernier. Ce décalage confirme l’impréparation pour ne pas dire l’amateurisme de la nouvelle majorité. Il révèle également les difficiles tractations entre les grands élus de Saône et Loire, chacun voulant peser plus que l’autre au sein du nouvel exécutif.

 

 

Cela conduit à des incohérences et à des interrogations quant aux buts poursuivis. Où est l’intérêt de nos populations dans ces tractations internes ?

 

M. Accary a voulu créer « le buz » en nommant 12 Vices Présidents plutôt que 15. Mais plus que le nombre, l’important est l’utilité de chacun pour nos territoires et nos concitoyens. Que penser d’une vice-présidence attribuée à Mme Dechaume au titre de l’Insertion professionnelle, de l’Emploi et de la formation ? Compétences relevant de la région….

 

 

Que penser de la prévention de la délinquance qui n’est plus associée à la politique de l’enfance et de la famille mais qui rejoint une nouveauté : la sécurité. Est ce l’abandon de la prévention au profit de la répression (compétence d’Etat) ? Quel est le rapport avec l’environnement et le développement durable qui sont dans la même délégation ?

 

 

Que penser de la Délégation attribuée à Mme Bignon au titre du logement alors qu’elle n’a pas été désignée pour siéger à l’OPAC de Saône et Loire ?

 

 

Nous pourrions multiplier les exemples, mais ce qui importe au Groupe « Gauche 71 », au delà du « casting de stars » où quelques uns, comme M. Martin concentrent les pouvoirs, c’est de savoir comment les préoccupations de nos concitoyens et les enjeux de nos territoires seront pris en compte. Comment les compétences premières des départements seront elles mises en œuvre ? Quelle défense des services aux publics, quelle prise en compte solidaire du fait urbain et rural, quelle adaptation de la société au vieillissement, quelle attractivité pour nos territoires (alors qu’il s’agit de la 13ème et dernière vice-présidence)….

 

 

Aujourd’hui nous n’en savons pas plus : à part l’affichage de façade, le mélange de ce qui relève du département et de ce qui n’en relève pas, rien n’est clair et l’action n’est toujours pas au rendez-vous. »

 

 

Evelyne COUILLEROT
Présidente du groupe « Gauche 71 »
Conseil départemental de Saône et Loire

 

 

 

 

evelyne couillereau 0904152

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




16 commentaires sur “Nouveau Conseil départemental (Saône-et-Loire)”

  1. montcellienbis dit :

    Mme Couillerot , toujours aussi alerte pour écrire , mais madame vous avez été battue , votre majorité à éclaté , vous n’avez plus la main sur le département comme vous l’avez eu pendant des années ,alors laissez donc la nouvelle et vraie majorité travailler.
    j c rey

  2. Cyrille71300 dit :

    Mme Couillerot, avant de critiquer la nouvelle majorité analysez plutôt votre défaite.

    Cela fait 11 ans que vous gaspillez l’argent du contribuable, cela fait 11 ans que vous faite des promesses qui n’ont jamais vu le jour.
    En un mot, vous n’avez rien fait pour arranger la situation, bien au contraire notre département c’est encore plus enfoncer qu’avant…

    Alors merci pour votre intervention, mais attendez de voir ce que la nouvelle majorité va faire avant de dire quoi que se soit.

  3. marius8 dit :

    Monsieur Rey toujours aussi fringant dans ses commentaires peut donner des leçons son bilan en tant qu’adjoint au maire de Monceau Les Mines est tellement Bryant que notre ville devait être mise sous tutelle.

  4. gilbert71 dit :

    meme un découpage favorable à cette gauche la défaite est là pas encore digérée il va falloire un peu de temps juste avant la meme débacle des futures régionales .2015 sera année de changement

  5. 71230 dit :

    de toute facon gauche ou droite c est du pareil

  6. denmir dit :

    ben dis Jean Claude tu nous aurais caché que tu es adjoint au maire de Montceau?!

  7. moijedisca dit :

    après n’avoir rien fait( sinon empoché les « indemnités ») cette dame battue par le vote démocratique , se met au bout de quelques jours attaquer ses remplaçants!!! ça c’est la leçon de démocratie du PS, bientôt le NPA et les verts roses, les syndicats vont redescendre dans la rue après ces années de béatitude face à la régression des salaires et retraites et l’augmentation de tout les impôts et taxes!!!! faut leur faire comprendre en décembre leurs travers en les éloignant du pouvoir pour plusieurs décennies
    BC

  8. pivoine dit :

    bonjour, je voudrais quand même répondre à marius8, car ayant travaillé pour la mairie je lui fais juste un petit rappel que sous l’air MATHUS nous avons failli être mis sous tutelle aussi, alors mr marius8 pas de démagogie soyez honnête.
    Bonne journée.

  9. marius8 dit :

    «Il y a des personnes, à la veille du DOB, qui colportent des contrevérités
    récurrentes qui consiste à faire croire que le Ville est au bord de la faillite et sous
    tutelle préfectorale. Cette désinformation est intolérable et inadmissible. Je me sens obligé
    de rapporter au Conseil ces propos désobligeants et destructeurs.

    Dans ce cadre là, la Chambre Régionale des Comptes (CRC) l’a rappelé dans son rapport,
    la Ville de Montceau s’est plutôt bien comportée. Depuis 1995, les municipalités qui se sont
    succédé à Montceau ont eu, comme objectif, de rétablir les finances de la Ville et à ce jour,
    nous avons une situation tout à fait favorable dans le contexte économique actuel. Les
    dépenses de fonctionnement sont stabilisées avec des dépenses de personnel qui sont
    maintenues. Nous avons décidé d’améliorer la situation professionnelle de nos salariés dans
    un respect total des dépenses de fonctionnement.

    PROCES-VERBAL
    DU CONSEIL MUNICIPAL
    DU 28 JANVIER 2013 BONNE LECTURE