Autres journaux :


mercredi 22 avril 2015 à 20:45

Communauté Urbaine Creusot-Montceau

Jean-Claude Lagrange Vice-président (pour le groupe PS)



« Monsieur le Président,

Il y a un an, une large majorité vous a confié la mise en œuvre de son programme politique pour le mandat.

Chaque mandat est marqué par des évolutions dans les compétences, par des contextes financiers et budgétaires différents et parfois difficiles, mais surtout par des choix stratégiques et des politiques structurantes.

 

 

Le mandat engagé depuis un an confirme cette règle. Le plan de mandat d’investissements que vous nous avez présenté réaffirme bien la capacité de la CUCM à rebondir et à maintenir une ligne politique dont je voudrais mettre en avant deux axes :

 

 

• Premièrement : La stratégie de développement et d’aménagement structurante pour tout le territoire
• Deuxièmement : l’ambition de placer la communauté au-delà d’une simple redistribution financière auprès des communes.

 

 

Sans rentrer dans le détail, je souhaite réaffirmer :

 

• Que le développement économique, l’enseignement supérieur, l’innovation sont les moteurs de l’avenir pour notre territoire au sein d’un département et d’une région dont nous sommes un levier du développement.
• Que l’aménagement équilibré entre les villes-centres, les communes péri-urbaines et rurales est le marqueur de notre cohésion territoriale.

 

 

Sur ce dernier point, vouloir un aménagement équilibré, c’est d’abord répondre aux grandes politiques communautaires et ensuite accompagner les projets communaux.

 

Si l’investissement est le premier indicateur d’un budget volontariste, il faut aussi savoir chiffrer les services d’exploitation qui sont apportés dans chacune des communes avec un niveau de prestations quasi identique, quelle que soit la taille de la commune ou de la ville.

 

Cet ADN se retrouve donc dans le plan de mandat qui vient de nous être présenté et reçoit, Monsieur le président, un large soutien de votre majorité.

 

 

Pour mener à bien ce pacte ambitieux, il a fallu :

 

– Faire et assumer des choix difficiles dans la liste des projets d’aménagement souhaités par chaque élu, mais ces choix étaient obligatoires pour ne pas dégrader les indicateurs financiers de la collectivité.

 

 

Plus encore mes chers collègues, il faudra notamment :

 

 

– Continuer à faire des efforts dans la gestion des services afin de garder les marges nécessaires pour maintenir le niveau d’investissement annoncé.
– Renforcer les liens envers les communes pour réaffirmer une politique publique globale, gage d’attractivité du territoire. Pour cela, il faudra poursuivre le travail de mutualisation et de mise en cohérence de cette action publique intra-communautaire.

Mais, au-delà des lignes budgétaires classiques de travaux de V.R.D., voirie, eau, assainissement et des chantiers prévus, il est bon de rappeler nos marqueurs de GAUCHE qui se traduisent dans notre action commune.

 

 

 

C’est le cas au travers :

 

 

 

– Des actions pour un meilleur accès des usagers aux grands services publics (eau, transports…)
– De la solidarité en matière d’insertion (économie sociale et solidaire)
– De la réaffirmation d’une vraie politique de la ville en faveur des zones plus défavorisées et, surtout, l’accès à l’éducation, à la culture pour ses habitants
– D’une vraie volonté de faire de l’habitat une priorité au travers de la rénovation du parc social ou la résorption de l’habitat dégradé, ou encore la réduction de la précarité énergétique.

 

 

 

Ces marqueurs de politique ne sont pas ceux portés par d’autres villes dans notre territoire, notre département, et il est bon aussi de rappeler nos différences…

 

 

Pour autant, Monsieur le président, nous savons que l’action d’un exécutif ne se juge pas à sa capacité de gérer au mieux les fonds publics mais aux projets mis en œuvre, surtout quand c’est en faveur de l’économie et de l’emploi.

 

Les grandes opérations Coriolis, le site industriel du Creusot et l’espace économique du Bassin Minier sont les points d’appui de notre stratégie.

 

 

Il est également de notre responsabilité de donner des perspectives à la jeunesse en matière de formation en lien avec nos filières industrielles d’excellence et les exemples ne manquent pas autour de Mecateam et de la filière métallurgie et énergie.

 

 

Monsieur le Président, c’est donc avec cette responsabilité que votre majorité mettra en œuvre ce plan de mandat qui confirme des choix inscrits dans la continuité de l’action entreprise depuis plusieurs années par les majorités successives de gauche.

 

 

Enfin, sous forme de conclusion, il est obligatoire d’associer, par toute forme de consultation démocratique, nos concitoyens pour faire partager les enjeux stratégiques et les choix des élus. C’est le sens des réunions de concertation mises en place pour aborder l’avenir de nos délégations de services publics. Il faudra peut-être aller plus loin pour faire valoir la place prépondérante de la communauté urbaine Creusot Montceau dans notre région et ainsi contribuer à la construction d’une citoyenneté communautaire. »

 

 

 

Jean-Claude Lagrange Vice-président (pour le groupe PS)

 

 

 

 

ccm 17041321

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer