Autres journaux :



mercredi 13 mai 2015 à 05:49

Center Parcs (Le Rousset)

Premier atelier de la CPDP sur les stratégies de développement local



 

 

 

Premier atelier de la CPDP

 

 

sur les stratégies de développement local

 

 

Ce mardi soir, la salle des fêtes du Rousset accueillait le premier atelier organisé par la Commission Particulière du Débat Public (CPDP), sur la thématique « Stratégies de développement local ».

 

 

 

Avec la démission de Bruno Védrine, la CPDP était amputée d’un de ses membres. Et Madame Brévan, Présidente de la CPDP a mené le débat devant une salle remplie de plus de 70 personnes, malgré une extinction de voix.

 

 

 

Plusieurs élus du département et de la région avaient fait le déplacement pour répondre aux questions des personnes présentes. Et les représentants de Pierre et Vacances étaient également présents pour apporter les précisions nécessaires concernant le projet.

 

 

 

La CPDP avait également invité des spécialistes pour traiter le sujet des stratégies de développement local, en proposant notamment un portrait économique et démographique du Rousset et de ses alentours.

 

 

 

Un cadrage du développement territorial du secteur du Rousset

 

 

 

Proposée par le Geai du Rousset, la thématique de l’atelier a été accueillie favorablement par la CPDP, car elle devait permettre selon Madame Brévan de discuter des deux visions du développement du territoire et savoir si ces deux visions étaient complémentaires ou pas.

 

Dans un premier temps, Madame Brévan a demandé aux personnes invitées compétentes de développer des éléments du Schéma de Cohérence Territorial (SCOT) du Chalonnais, dont fait partie le territoire du Rousset.

A sa grande surprise, personne parmi les invités ne semblait compétent pour répondre à la question.

 

Le SCOT concerne Chalon et cinq communautés de commune. Aucun autre élément probant n’a pu être apporté s’agissant de ce SCOT, dans la mesure où il est en cours d’élaboration.

 

Le conseiller technique auprès de la commune du Rousset a, pour sa part, traité du Plan Local d’Urbanisme (PLU). Il a ainsi indiqué qu’un tel document a pour rôle d’établir un règlement de construction qui peut s’appliquer à la commune. Et d’ajouter : « le document d’urbanisme permet de protéger et de valoriser certains espaces ».

Le document comprend un diagnostic de l’existant et une prospective de l’aménagement.

 

Après cette brève définition du PLU, le conseiller technique a établi un portrait succinct de la zone du Rousset, constituée de cinq hameaux et située dans un paysage très vallonné.

 

Située dans un milieu très rural, la Communauté de Communes « Entre la Grosne et le Mont Saint Vincent » représente ainsi environ 7000 habitants. Et la population du Rousset a été présentée comme stable.

 

 

Des questions incisives à l’encontre du projet du Center Parcs

 

Après cette première phase de présentation qui n’a pas semblé satisfaire la salle, ni même Madame Brévan elle-même, les premières questions et remarques de la salle se sont portées sur le projet Center Parcs déconnecté du SCOT et du PLU.

« Le besoin n’a pas été établi préalablement » indiquait un homme dans la salle.

 

Fabien Genet, Vice-Président du département et du Charolais-Brionnais a alors pris la parole pour développer des éléments concernant le SCOT du Charolais-Brionnais.

 

Il a pu apporter ainsi des éléments de cartographie assez proches de ceux du Rousset, en indiquant la forte ruralité du territoire et la déprise démographique très forte depuis 20-30 ans.

 

Une autre intervention dans la salle prônait la nécessité d’une « locomotive » pour redynamiser le département. « Je pense que Center Parcs peut être une locomotive, comme Arcelor Mittal à Gueugnon » déclarait l’intervenant.

Un autre habitant du Rousset, pro Center Parcs, demandait davantage d’humanisme, de social, notamment pour ceux qui cherchent du travail.

 

Rapidement d’autres questions portant sur le montage financier du projet ont été posées. Bien que cela n’était pas la thématique de la soirée, le représentant de Center Parcs a souhaité répondre, prenant sur le temps imparti de la thématique du jour.

 

Les élus, quant à eux, défendaient leur position, par la nécessité de se battre pour créer de nouveaux emplois.

 

A mesure que les échanges et la soirée avançaient, des tensions devenaient palpables entre partisans, opposants du projet et élus. Les opposants reprochaient ouvertement aux élus de parler à la place de Center Parcs.

Plusieurs opposants ont parlé à maintes reprises « d’enfumage » de la part des élus.

 

Dans la salle, plusieurs chefs d’entreprise montraient leur intérêt pour l’implantation de Center Parcs et les possibilités de partenariats avec eux.

 

D’autres interventions ont porté sur le dérèglement climatique, la transition énergétique, le bio et la nécessité de revoir les priorités du département.

 

 

Des discussions anticipées hors-sujet

 

 

Au cours de la soirée, plusieurs échanges ont porté sur des données économiques qui ne constituaient pourtant pas la thématique du jour : elle sera traitée ce mercredi soir à Cluny.

 

Et de nombreuses personnes voyaient déjà le débat dériver et éviter le sujet pourtant important de la soirée des stratégies de développement local.

 

En fin de soirée, François Lotteau déplorait : « J’ai l’impression qu’on vient poser quelque chose qui va faire du pognon, dans un pays sous-développé. Je suis profondément meurtri de ce mépris que ce type de développement porte sur la culture de nos régions ».

 

Les discussions se sont poursuivies autour d’inquiétudes sur le rôle de locomotive de Center Parcs. On pouvait ainsi entendre plusieurs personnes dans la salle s’interroger : « La locomotive va-t-elle saper les autres wagons. Est-ce que cette locomotive sera durable ? »

 

En réponse, les élus de la Région ont encouragé à développer de nouveaux projets, à venir les leur présenter.

Plusieurs personnes de la salle se sont montrées sceptiques face à ces propositions, voire en colère.

 

Ce mardi soir, le débat a été clairement plus passionné que lors de la soirée d’ouverture de la CPDP.

La prochaine réunion de la CPDP se tient ce mercredi à 18h30, salle des Griottons à Cluny. L’atelier portera sur le tourisme et les retombées économiques.

 

 

Émilie Mondoloni

 

 

 

le rousset 1305152

 

 

le rousset 1305157

 

 

le rousset 1305158

 

 

le rousset 1305155

 

 

 

le rousset 1305156

 


le rousset 1305154

 

 

 

le rousset 1305153

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer