Autres journaux :



samedi 4 juillet 2015 à 08:23

Center Parcs du Rousset

C'était le dernier débat public !



 

 

Ce vendredi soir, le dernier débat public sur le Center Parcs du Rousset organisé dans le cadre de la CNDP, s’est tenu une nouvelle fois dans une ambiance houleuse entre les partisans et les contestataires au projet, dans la salle des fêtes de Marizy.

 

D’ailleurs, le ton de la soirée était donné dès notre arrivée sur place par le Collectif du Geai du Rousset, qui avait créé pour l’occasion une petite chanson.

 

Malgré la chaleur, ce sont quelques 180 personnes qui sont venues assister à cette soirée de bilan des ateliers et de débat. Pour autant, la CPDP n’a pas dit son dernier mot, puisque le débat se poursuit cet été sur le site internet de la CPDP du Rousset, la CPDP étant en attente de nombreuses réponses aux questions posées par les citoyens et associations.

 

Une dernière réunion se tiendra d’ailleurs le 4 septembre afin que la CPDP puisse restituer ses premières conclusions.

 

De nombreux élus du département et de la région ont souhaité faire le déplacement pour suivre une fois de plus le débat et les questionnements et pour certains, s’impliquer dans les échanges avec les citoyens et les associations.

 

Un nouveau recadrage de Madame Brévan

 

En introduction, Madame Brévan, Présidente de la CPDP a de nouveau recadré le débat, afin d’assurer des échanges les plus sereins possibles. Mais ce soir, la Présidente a du donner de la voix pour faire respecter non seulement les temps de parole mais aussi faire observer le respect qui est dû à chacun.

 

Au cours de la soirée, Madame Brévan est revenue sur tous les ateliers thématiques qui se sont tenus ces derniers mois sur le territoire du Rousset, Marizy, Cluny, Charolles et Montceau-les-Mines notamment.

 

Elle a ainsi passer en revue les principaux apports et les questions des ateliers.

 

Le premier atelier, portant sur les stratégies de développement local, à la demande du Collectif du Geai du Rousset a abordé le développement local, les finances, les recettes du territoire, les capacités de petits projets à aboutir ou encore l’emploi.

Pour Madame Brévan, les propositions de projets alternatifs ont été faibles voire inexistantes. Et le Conseil Départemental a effectivement indiqué que peu de projets arrivait dans leurs bureaux.

 

Par ailleurs, Madame Brévan a rappelé que le Center Parcs était perçu par certains comme une locomotive pour le département. Enfin, il existait une troisième position médiane laissant la place à Center Parcs et à d’autres projets.

 

Madame Brévan a rappelé les remarques portant sur un projet perçu comme artificiel.

 

Le deuxième atelier portant sur le tourisme et les retombées économiques du projet « a beaucoup tourné autour de questions sémantiques. Pour beaucoup, Center Parcs ne découle pas du tourisme. » expliquait Madame Brévan.

 

Lors de cet atelier, le tourisme avait été défini comme la découverte d’un territoire et de choses nouvelles.

Une opposition avait été faite entre tourisme marchand et tourisme non marchand, la différence entre les deux étant la capacité à s’ouvrir sur le territoire. Center Parcs était présenté comme étant quelque chose de hors-sol, fait pour solliciter la consommation.

Selon certaines personnes présentes lors de cet atelier, les autres accueils de tourisme conduiraient à davantage de liens.

Madame Brévan a rappelé que lors de cet atelier « l’essentiel des questions tenait sur la mise de fonds publics. Cette question a d’ailleurs irrigué l’ensemble des débats ».

 

Les réponses apportées par le département avaient alors suscité un certain nombre d’insatisfactions.

 

A l’issue de la présentation de ce deuxième atelier, une personne dans la salle a interrogé Pierre et Vacances sur les capacités d’accueil de l’Aquamundo et les activités proposées sur place.

 

L’Aquamundo a une capacité d’accueil de 800 personnes. S’agissant des activités (une quarantaine), elles ne sont pas ouvertes toute l’année. Selon Pierre et Vacances, les clients se répartissent sur des activités et sont même demandeurs d’activités en extérieur.

 

Un atelier retombées économiques s’intéressant au BTP

 

Au cœur de l’atelier retombées économiques, Madame Brévan rappelle que les difficultés du secteur du bâtiment ont été abordées.

 

Cette thématique a été une nouvelle fois l’occasion pour la CCI d’apporter son soutien au projet, alors que d’autres poursuivaient leurs questions sur cet atelier, à la demande de Madame Brévan.

 

On l’aura compris chaque thématique a été abordé de nouveau, mais de manière plus synthétique.

L’objectif de cette soirée pour la CPDP était de lui permettre de constater si elle avait bien entendu et retenu toutes les opinions sur les thématiques traitées au cours de ces derniers mois.

 

Argent public, circuits courts, inquiétudes sur les tarifs d’eau et d’assainissement ont été parmi les sujets abordés au cours des ateliers.

Rappelons aussi qu’il y a eu des ateliers portant sur l’impact sur l’environnement (avec visite du site), un atelier agriculture, un autre portant sur l’emploi et le dernier sur le modèle économique et le financement, dont nous vous parlions ici.

 

Pendant l’exposé de Madame Brévan, le ton montait en salle. Un homme reprochait à un autre de soupirer à la présentation de Madame Brévan. Plus tard, une personne dans la salle a demandé « Où sont les politiques qui ont du courage ? ».

Puis Madame Brévan a dû faire la police sur des propos tenus dans l’assemblée, exigeant que son auteur retire ce qu’il venait de dire.

 

Reprenant son exposé, Madame Brévan a expliqué les controverses soulevées lors des différents ateliers et les postures restées quasiment à l’identique entre les uns et les autres.

 

Un débat général et une proposition de résolution courageuse

 

A la suite de cette synthèse des différents ateliers, qui a duré près de deux heures, les esprits s’impatientaient et étaient prêts à poursuivre leurs questionnements auprès des élus comme de Pierre et Vacances.

Pour Pierre et Vacances, ce sont par exemple des questions sur le plan final du projet qui ont été posées ou encor sur le projet de Center Parcs Roybon et le procès en cours à Grenoble.

 

Pour les élus, un membre du Collectif du Geai du Rousset a fait appel  à une résolution courageuse, lisant une lettre fictive des élus qui abandonneraient le projet Center Parcs, au profit d’une valorisation des territoires de la Saône-et-Loire et de la Bourgogne.

 

Une fois de plus, le débat s’est fini tard et dans une ambiance musclée.

 

Pour conclure, voici quelques lignes extraites des paroles entonnées par le Collectif du Geai du « Rousset, intitulé Hymne à la croissance :

Oui, c’est la croissance qui rétablira l’emploi

Oui, c’est la croissance qui rétablira l’emploi

Si le SMIG est muselé, nous pourrons espérer ne pas délocaliser

O reviens croissance, notre espérance est en toi

 

A toi Dieu Phynance, on sacrifiera ce bois

Une bulle immense, temple du touristanat

Répandra sur la contrée, la fortune, la santé, luxe calme et volupté

O Pierre et Vacances, notre espérance est en toi »

 

A entendre les contestataires au projet, on n’a pas fini d’entendre parler d’eux.

 

Prochaine échéance de la CPDP, le 4 septembre, pour une réunion de restitution.

 

Émilie Mondoloni

 

 

 

 

center 04071510

 

center 04071518

 

center 0407152

 

 

center 0407153

 

 

 

center 0407154

 

 

 

center 0407155

 

 

center 0407156

 

 

 

 

 

center 0407158

 

 

center 0407157

 

center 0407159

 

 

 

center 04071511

 

 

 

center 04071513

 

center 04071514

 

 

center 04071515

 

 

center 04071516

 

 

center 04071517

 

 


center 04071519

 

 

 

center 04071520

 

center 04071521

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Center Parcs du Rousset”

  1. ThBonnot dit :

    Très intéressante émission ce matin sur France Culture. La seconde partie était consacrée à différents projets de Center Parc, notamment dans le Jura :
    http://www.franceculture.fr/emission-terre-a-terre-%E2%80%A6et-des-jeux-2-2015-07-04

    Emission disponible à la réécoute pendant une semaine : http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=5050275

  2. roussillon dit :

    Bonjour….c’est le cardinal Mazarin qui déclarait à propos de manifestations à son encontre  » ils chantent, ils chantent, ma…ils paieront !!  »

    Ce projet funeste de center park finira par se faire tant mal que bien puisque,décidément, il s’impose A TOUT PRIX.