Autres journaux :



samedi 18 juillet 2015 à 06:12

Association des Maires de Saône-et-Loire

Baisse des dotations aux mairies et soutien à Center Parcs



 

 

 

 

 

Baisse des dotations aux mairies

 

et soutien à Center Parcs

 

 

 

Ce vendredi après-midi, l’Association des Maires de Saône-et-Loire a tenu une conférence de presse à la mairie de Montceau-les-Mines.

 

 

 

Ses élus ont souhaité revenir sur plusieurs sujets : la baisse des dotations de l’État, la journée nationale de mobilisation des maires du 19 septembre, des évolutions dans le bureau de l’association, l’organisation du salon Cité 71 et une prise de position sur le dossier du Center Parcs du Rousset.

 

A la suite du départ de M. Accary, trésorier de l’association, une reconfiguration du bureau de l’association s’est imposée à ses membres : à présent, Michelle Pepe est Trésorière, Edith Perraudin, Trésorière adjointe et Jean Simonin, Secrétaire adjoint.

Michelle Pepe assure son deuxième mandat de Maire de Bussy sous Uxelles.

Elue à l’association, elle est très heureuse de sa contribution. Elle est également première Vice-présidente au Centre de gestion en charge de la santé, de la prévention et de la qualité du travail auprès des salariés territoriaux.

 

La prise de position de l’AMSL en faveur de Center Parcs

 

Parmi les dossiers importants traités ce jour par l’AMSL, il y avait celui du Center Parcs du Rousset. Il faut dire que l’association, à travers la présence de Marie-Claude Jarrot, sa Présidente, à l’ensemble des ateliers et débats, a souhaité prendre des informations et se positionner en connaissance de causes sur le sujet.

 

Marie-Claude Jarrot s’est ainsi félicitée d’avoir obtenu la participation de l’AMSL au comité de pilotage pour l’emploi qui sera mis en place, si le projet se poursuit.

Et de préciser : « Il y a une forte contribution de l’association dans le projet à travers la participation au comité de pilotage pour l’emploi et notre réflexion sur l’organisation du travail. On ne peut pas venir 2 heures le matin et 2 heures le soir. On prétend ainsi apporter notre contribution. Mais ce n’est pas de l’ingérence. Sur l’axe économique, nous sommes dans un territoire culinaire. Et on souhaite un Center Parcs « gourmand ». Certes, la population des Center Parcs peut très bien seulement venir et repartir. Mais il faut qu’on s’organise un peu mieux pour que les parents puissent faire des expéditions culinaires et œnologiques par exemple. On a à construire une offre économique, touristique avec eux. Je ne veux pas de boutique de souvenirs avec des produits bourguignons ».

 

La Présidente de l’AMSL a d’ailleurs rappelé l’engagement et le soutien du département, de la Région et des chambres consulaires (CCI, CMA notamment).

 

La baisse des dotations et un effort accru des mairies

 

En Saône-et-Loire, comme au niveau national, les associations d’élus locaux souhaitent alerter les pouvoirs publics sur les enjeux que la situation des communes fait peser sur l’investissement et les services publics locaux.

Ils observent ainsi que le bloc communal va porter 56% de l’effort alors qu’il réalise plus de 63% des investissements publics locaux avec seulement 4,1% de la dette nationale.

 

En 2014, le redressement des finances publiques a conduit à une diminution de 840 millions d’euros des dotations de l’Etat pour les communes et les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI). De 2015 à 2017, il est encore prévu de nouvelles diminutions de dotations à hauteur de 2,071 milliards d’euros.

 

En cumulé sur la période 2014-2015, le manque à gagner pour le bloc communal sera de 15,779 milliards d’euros.

 

Comme l’indique l’AMSL, « à ces contraintes, s’ajoute le poids financier de certaines décisions prises par l’État et s’imposant aux Collectivités », dont les nouvelles normes telles que la mise en accessibilité des bâtiments anciens ; les nouvelles politiques publiques ou encore l’augmentation des dépenses de personnel via l’augmentation de la cotisation patronal retraite par exemple.

 

Conséquence, les investissements locaux sont en baisse. En 2014, l’investissement public local a réduit de 12,4%, ce qui constituerait 4,3 milliards d’euros de perte sèche pour le tissu économique local. Et d’ici 2017, cette baisse est estimée à 25% des investissements publics locaux, pouvant menacer plusieurs dizaines de milliers d’emplois.

 

Une journée d’action nationale, le 19 septembre 2015

 

Suite à la réunion de son Comité directeur, composé de 100 élus et de tous les présidents d’associations départementales de métropole et d’outre-mer, en date du 4 juin 2015, l’Association des Maires de France a décidé d’engager une mobilisation nationale de tous les maires et présidents d’intercommunalité de France contre la baisse drastique des dotations.

 

Cette décision vise à alerter les pouvoirs publics et les habitants sur les lourdes conséquences de la baisse de 30 % de leurs dotations sur le tissu économique local et les services à la population.

 

En Saône-et-Loire, les Maires manifesteront devant la Préfecture le 19 septembre à 11h.

« Nous demanderons audience au Préfet pour lui faire part des baisses de dotations. » a déclaré Marie-Claude Jarrot.

 

Et d’ajouter : « Les efforts sont importants. D’ailleurs, l’association accompagne des maires dans l’analyse de leur gestion. On a travaillé dessus. On peut comprendre que les mairies participent à l’effort national. Mais cela va très fort. L’effort est à faire. Mais il n’y a pas que les communes qui doivent être actionnées. ».

 

Ainsi l’AMSL demande à ce que l’État actionne une véritable réflexion sur les contributeurs.

 

On l’aura compris, sur ce dossier, l’AMSL n’a pas dit son dernier mot.

 

Congrès et partenariats pour l’AMSL

 

La suite de la conférence de presse a porté sur les partenariats, notamment avec la Poste, présenté comme un partenariat de travail.

 

S’agissant de l’organisation du salon Cité 71, la présidente de l’AMSL a déclaré son souhait d’intégrer le comité de pilotage de Cité 71.

 

Marie-Claude Jarrot sera également présente au Congrès des Maires.

 

Prochain rendez-vous le 19 septembre devant la Préfecture de Mâcon, pour entendre la voix de nos maires.

 

 

 

Émilie Mondoloni

 

 

 

 

maire de s et l 1807152

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Association des Maires de Saône-et-Loire”

  1. MSV dit :

    Excusez moi de n’être qu’une simple citoyenne avec peut-être une capacité d’analyse moindre que celle de nos élus, mais je me pose néanmoins quelques questions quant à la position des maires de France.
    Ils nous annoncent une baisse drastique de la dotation de l’état aux collectivités et qui ne cessera de s’aggraver dans le futur.
    Parallèlement, localement, ils soutiennent de façon inconditionnelle, entraînés par Madame Jarrot,le projet Center Parcs.
    Rappelons que ce projet se fait grâce à un financement important des collectivités territoriales.
    On ne mise que sur la réussite du projet mais……..aucune garantie ou contre-partie en cas d’échec
    Le discours de Me Jarrot n’est pas vraiment convaincant : « on souhaite », « il faut qu’on s’organise », » on a à construire  » : beaucoup de si et de flou pour un projet qui va impacter le porte-monnaie des contribuables de notre région de quelques 80 millions d’euros.
    Argent qui n’ira pas dans nos collèges, nos EHPAD,l’entretien de nos routes, l’aide au tourisme local…….
    Mesdames, Messieurs les maires, prendriez-vous autant de risques avec votre argent personne l?
    Défaitiste ?
    Non réaliste, cartésienne, citoyenne, contribuable.

    • montcellienbis dit :

      Vous avez en partie raison surtout quand on apprend qu’un village de ce type devait être construit dans une autre région et que sa construction a été repoussée.Cependant , comme tous les maires de Saône et Loire , je dis bien TOUS , Mme Jarrot regarde le nombre d’emplois qui pourrait être crée(j’emploie le conditionnel volontairement) tant pendant les travaux qu’après .Est-ce une raison suffisante pour prendre le risque , chacune jugera.
      j c rey

  2. merzet14 dit :

    un récent article paru sur Médiapart:•
    CLIMAT : LE SOMMET PARIS 2015 (MEDIAPART 11/07/2015)

    Center Parcs: enquête sur une aberration faite de béton et de niches fiscales
    10 JUILLET 2015 | PAR JADE LINDGAARD
    A lire !!