Autres journaux :


jeudi 23 juillet 2015 à 14:30

Réactualisé à 20 H 20 – La crise de l’agriculture française s’invite…



 

 

 

… de nouveau au rond-point Jeanne-Rose !

 

 

 

Depuis quelques minutes, plusieurs dizaines d’agriculteurs de Saône-et-Loire qui bloquaient la gare TGV située à Montchnain sont revenus à leur point de départ !

 

 

 

Après la gare TGV les agriculteurs sont retournés au rond-ponte Jeanne-Rose.

 

Actuellement, ils filtrent la circulation et on décidé de fouiller tous les camions frigos qui se présenteront.

 

A l’heure où nous écrivons ces lignes, nous ne sommes pas en mesure de dire combien de temps va durer l’opération.

 


 

 

Retrouvez au dessus des photos de la gare TGV, de nouvelles images !

 

Réactualisé : comme vous le verrez sur nos photos, plusieurs  dizaines d’agriculteurs sont installés sur les rail empêchant, de ce fait, toute circulation des trains.

 

Plus d’informations d’ici peu !

 

Réactualisé avec de nouvelles informations et une photo.

 

Les informations, sont que les manifestants laissent passer tous les véhicules légers et n’arrêtent que les 38 tonnes. Notamment les frigorifiques qu’ils vont inspecter !

 

Comme hier à l’entrée de Chalon-sur-Saône les éleveurs du département, semblent bien décidés à rester sur place, une bonne partie de l’après-midi, voire même jusqu’en début de soirée.

 

Un « mouvement de grogne » qui intervient peu après que le présidente de la République : François Hollande ait rencontré à  9 heures ce matin, les organisations professionnelles agricoles à la Préfecture de Dijon.

 

 

De fait, hier, c’est aux alentours de 21 h 30 qu’ils avaient « levé le camp » du rond-point de Lux après plusieurs heures de blocage qui s’étaient traduits par une bonne douzaine de kilomètres de bouchons, autour de la ville que l’on peut qualifier de ville « assiégée tant la détermination des manifestants était grande !

 

Rappel

 

 

Les agriculteurs ont trois priorités et qui,selon eux, devront être travaillées pendant l’été pour être efficientes le plus rapidement possible.

 

Il s’agit déjà de : 

 

 

– Un assouplissement des normes qui étouffent nos exploitations agricoles

 

 

– La restructuration des dettes de nos paysans pour favoriser une reprise de compétitivité

 

 

– La mise en place d’une contractualisation équitable entre les différents acteurs.

 

 

En fait, ce dont ils veulent parler (pour eux)  c’est du sauvetage de l’Agriculture Française.

 

 

Depuis dimanche 19 juillet, les éleveurs en détresse sont mobilisés sur une grande partie du territoire : Bretagne, Normandie, Somme et, évidemment, Saône-et-Loire ce mercredi !

 

FNSEA 

 

Du côté de la FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles majoritaire) on rappelle : 

 

 

« La table ronde du 17 juin au Ministère de l’Agriculture avec l’ensemble des acteurs des filières de l’Elevage aurait du porter ses fruits. Ce n’est pas le cas.

 

 

Les engagements pris sur une revalorisation rapide des prix payés aux producteurs n’ont pas été respectés. Aujourd’hui, nous assistons à une partie de ping-pong entre distributeurs et transformateurs qui se renvoient la balle : Ca suffit !

 

 

Le Président de la République qui s’est saisi du dossier demande l’apposition des logos Viande de France sur les produits étiquettés de nos eleveurs dans la Grande distribution, nous le demandons depuis 18 mois : cette information au consommateur doit maintenant être effective et les prix de nos produits Français, exemplaires en terme de qualité et de traçabilité doivent être revalorisés de quelques centimes pour permettre aux éleveurs de vivre du fruit de leur travail.

 

 

Le plan d’urgence pour l’Agriculture que le Président présentera aujourd’hui doit comporter des mesures de hausses de prix à très court terme, mais aussi un plan structurel à moyen et long terme pour l’avenir de l’Agriculture. »

 

A suivre, un peu plus tard avec d’autres photos et informations !

 

 

Annabelle Berthier

 

LIS 23 07 155

 

 

LIS 23 07 154

 

 

LIS 23 07 153

 

 

LIS 23 07 151

 

 

LIS 23 07 152

 

 

LIS 23 07 15

 

 

 

 

tgv 23 07 153

 

 

tgv 23 07 15

 

 

tgv 23 07 152

 

 

 

 

 

 



 

 

agri 23 07 153

 

 

agri 23 07 158

 

 

agri 23 07 15

 

 

agri 23 07 157

 

 

agri 23 07 156

 

 

agri 23 07 151

 

 

agri 23 07 152

 

 


agri 23 07 154

 

 

agri 23 07 155

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




7 commentaires sur “Réactualisé à 20 H 20 – La crise de l’agriculture française s’invite…”

  1. Daniel Z dit :

    Pauvre français, qui, par leurs votes, ont installé un monde politique créateur d’une société irréaliste et pervertie.

    Je me questionne, constatant qu’en général, ce sont les plus nantis qui se plaignent.

    http://www.lefigaro.fr/argent/2012/06/20/05010-20120620ARTFIG00795-comment-se-repartit-le-patrimoine-francais.php

    « L’étude de l’Insee observe à ce titre que le patrimoine net moyen des agriculteurs est quasiment trois fois plus élevé que celui de l’ensemble des ménages, tandis qu’en comparaison, celui des employés et des ouvriers est plus de deux fois plus faible. »

    Une revendication m’étonne : ils veulent que ce soit eux qui fixent les prix d’achat.
    Jusqu’à plus ample informé, le client est libre de se fournir où il le souhaite.

    J’entendais des critiques acerbes contre le g.v. actuel…..

    Cette avalanche de normes, cette concurrence totalement faussée résulte de quoi ?
    Du fait qu’un certain M. Sarkozy, passant outre le vote des français, nous a imposé d’adhérer à une structure de plus en plus bancale.
    Les normes à tout va, la concurrence déloyale….. ce n’est que le résultat de cette démarche.
    Beau jeu de se poser en sauveur !

    L’Europe ne permet pas ce que vous demandez et de plus en plus de français n’ont plus les moyens de s’offrir vos produits, peut être excellents, mais souvent trop chers….

    Acheter français dit le G.V ? Chiche ?
    http://www.terre-net.fr/materiel-agricole/tracteur-quad/article/la-france-3eme-pays-producteur-de-machines-agricoles-en-europe-207-99691.html

    «  »1.589.439.000 C’est en euros la balance commerciale 2013 de la France pour les agroéquipements. La France importe aujourd’hui plus qu’elle n’exporte. «  »

    Mais tout ceci n’est que réflexion d’un béotien et des avis ‘éclairés’ seraient les bienvenus !

    Amitiés

  2. lagribolle dit :

    les parents on élever des aides!!!!! maintenant ce sont les enfant qui trinque

  3. taxiboy dit :

    Égalité fraternité mon porte monnaie fait la loi

  4. lebonsens dit :

    Bonsoir,

    Après que vous ayez « illuminé » par votre commentaire ce sujet,

    toute « lumière » autre semble vouée à l’échec…..

    Bonne soirée

  5. roussillon dit :

    « por ti canto,campesino.. » De Kirkoust au Sahel,de la Terre de feu à Vancouver, les conditions de vie des petits paysans sont parfois trés dures…

    L’éditorialiste nous dit que la France était une Nation de paysans, qu’à présent elle abrite quelques milliers de paysans, que demain elle pleurera peut être ses paysans.

    En attendant, je chante pour toi,paysan…Rejoins vite ton sol dont tu es fier et qui doit te nourrir ,toi et les tiens, ainsi que le reste de la Nation.

  6. BJL dit :

    pour avoir un peu de fumier pour mon jardin ,les agriculteurs me demandent 100€, et là ,il l’étende gratuitement….

  7. rouge dit :

    qui va nettoyer belle image de la France