Autres journaux :


mercredi 16 septembre 2015 à 14:46

« Réfugiés, Travailleurs migrants et Loi Cazeneuve »

La position de la CGT !



« De nombreux réfugiés frappent aux portes de l’Union Européenne. Ils doivent être accueillis dignement par chaque Etat européen, sans tergiverser, sans considération de nationalité ou d’éventuelle appartenance religieuse. C’est l’application de la Convention de Genève, des Traités européens, de notre Constitution. L’asile est un droit !

 

Accueillir dignement nécessite la révision du Règlement de Dublin, qui bloque le demandeur d’asile dans le premier pays de l’Union Européenne où il a réussi à arriver, et nécessite au moins l’application de la directive sur les « flux massifs », même si elle bien insuffisante au regard de l’ampleur de la situation.

 

La France, qui se veut le pays des droits de l’Homme, doit prendre toute sa place dans cet accueil. Les 2400O places prévues en deux ans par le gouvernement Français sont bien en dessous des possibilités de notre pays et surtout des nécessités de la situation. Il faut partout développer la solidarité, comme notre Peuple a toujours su le faire dans son Histoire.

 

Mais le drame que vivent tous ces hommes, femmes et enfants ne tombe pas du ciel. Il est le résultat du chaos provoqué sur tout le pourtour méditerranéen par les guerres en Irak et en Syrie, par la destruction de l’Etat libyen, par le développement de la dictature en Erythrée.

 

Les Etats européens, et la France en particulier, ne sont pas pour rien dans ce chaos. Et ce ne sont pas de nouveaux bombardements, en Syrie ou ailleurs, qui régleront quoi que ce soit. Si les bombes tombent, de nouvelles nombreuses familles fuiront pour garder la vie sauve ! La seule solution ne peut être que politique. Pour cela il est temps de dialoguer avec tous ceux qui peuvent y contribuer.

 

L’attention portée aujourd’hui à juste titre sur les réfugiés pourrait faire penser qu’ils seraient de « bons » migrants, dignes d’être accueillis, tandis que les autres, qui ne fuient « que » la misère et l’absence de perspectives chez eux, devraient être refoulés. Il n’en est rien.

 

Chacun sait qu’aucun mur, aussi haut soit-il, aucune loi, aussi restrictive soit elle, n’empêchera jamais un migrant de tenter sa chance ailleurs s’il n’a aucune perspective d’avenir pour lui est sa famille chez lui.

 

Et là il y a une double responsabilité des gouvernements successifs et des grands groupes français, pour s’en tenir à notre pays. Tant que les Bouygues, Boloré, Orange, Areva et les autres continueront de surexploiter les pays subsahariens pour ne prendre qu’eux, sans se soucier le moins du monde de construire du progrès social, tant que les relents de la Françafrique ne seront pas extirpés, nul ne peut s’étonner que de nombreux jeunes Africains, y compris diplômés, viennent tenter leur chance en France. D’autant plus que depuis 1974, l’immigration professionnelle reste fondamentalement impossible légalement.

 

Ici, ces travailleurs migrants « sans papiers » ne prennent le travail de personne. Ils font le  travail que personne ne peut accomplir dans les conditions d’ultradisponibilté, d’absence de droits, de salaires au rabais et de semaines à rallonge qui leur sont imposées !.

 

Quand ces salariés se battent collectivement, avec l’appui de la CGT, pour la reconnaissance de leur travail, pour leurs droits de salariés, comme le font par exemple les travailleurs intérimaires des Yvelines depuis le début de l’été, ils se libèrent tout en contribuant à diminuer la concurrence entre les salariés organisée par le Patronat. C’est bon pour eux et pour tous les salariés !

 

Quand la CGT demande que soit instauré au moins un « forfait social » pour les employeurs d’ici qui emploient des travailleurs « détachés », c’est pour diminuer l’effet d’aubaine pour le donneur d’ordres d’ici, qui profite des différences de cotisations sociales entre pays. Quand le gouvernement va-t-il se décider à l’étudier?

 

Tous ces sujets sont graves. Le projet de loi Cazeneuve, qui vient prochainement en procédure accélérée au Sénat après avoir été voté à l’Assemblée cet été, est loin de répondre aux préoccupations. Au contraire.

 

S’il introduit enfin la possibilité d’une immigration professionnelle légale, il la limite aux travailleurs très qualifiés, que s’arrachent les pays développés d’une façon telle qu’ils organisent en réalité un « pillage des cerveaux » propre à fragiliser encore le développement des pays d’origine.

 

Et s’il introduit enfin la carte de séjour pluriannuelle, qui est une des revendications de la CGT, ce projet oblige les étrangers salariés, primo-arrivant ou en renouvellement de leurs titres de séjour, à être munis d’un contrat de travail à durée indéterminée ! Que deviennent les nombreux salariés intérimaires? Ou les salariés en contrat à durée déterminée, comme les enseignants étrangers ? Il est inacceptable que cette loi en l’état revienne sur ce qui a été arraché par des années de lutte des travailleurs migrants !

 

 Pour un digne accueil des réfugiés,

 

 Pour la reconnaissance et le respect du travail des salariés migrants,

 

La CGT appelle à la solidarité entre travailleurs d’ici et d’ailleurs, et notamment appelle aux initiatives et rassemblements intersyndicaux et inter associatifs qui auront lieu dans toute la France les 19 et 20 septembre« 

 

LOGO CGT 2011

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




7 commentaires sur “« Réfugiés, Travailleurs migrants et Loi Cazeneuve »”

  1. jacky.juredieu@wanadoo.fr dit :

    messieurs de la cgt,je suggère que vous preniez chez vous chacun une famille de réfugiés et d’en assumer toutes les responsabilités à vos frais mais pas aux frais de vos concitoyens la france est déjà assez pauvres comme cela n’en rajoutez pas svp

  2. Daniel Z dit :

    Il existe au moins une voie qui ne semble pas avoir été explorée.

    Avez vous vu la quantité de jeunes hommes qui arrivent, ayant laissé leurs familles derrière eux ?
    Alors oui, comme l’ont fait nos voisins anglais quand la République Française a été anéantie, accueillons ces jeunes gens pour les équiper et les « parachuter « chez eux afin qu’ils libèrent leurs pays, imitant, entre autres, un de nos anciens maires.
    Et faisons des efforts pour que les femmes et enfants puissent attendre la libération de leurs pays ?

    Amitiés

  3. virginie85 dit :

    la CGT posséde des chateaux …qu est ce que vous attendez pour héberger des migrants ????…

  4. Kriss71450 dit :

    A part critiquer les syndicats qui ont des propositions, virginie tu proposes quoi toi? de donner tes congés payés acquis par la lutte des syndiqués et des salariés qui se défendent pour qu’ils retournent chez eux les réfugiés? je t’enverrais bien sur place pourvoir ton courage en situation réelle et pas derrière ton clavier…quand aux châteaux de la cgt , c’est vrai le siège et et d’autres locaux sont magnifiques ils ont tous été financés par l’argent des cotisations syndicales donc pas avec vos impôts alors garder vos critiques anti syndicales et réflichissez avant de parler.

  5. virginie85 dit :

    justement qu attendez vous pour vous mobiliser et acceuillir tous ses migrants….bien sur il vous faudra vous passer des fétes annuelle dans ses chateaux géré par le CE de la régie publique….des milliards de subvention …renseignez vous auprés de vos camarades ( beaucoup ne sont peut etre pas au courant ) lol ….

  6. Cervantes dit :

    Ce la fait des années que la CGT et d’autres d’ailleurs s’occupe mieux des migrants que des travailleurs de l’exagone ou de ses propres adhérents. Espère t’elle gonfler ses effectifs en lorgnant sur ces futurs viviers?.

  7. catenaccio dit :

    Bonsoir,

    Combien j’ai vu de salariés critiqués les partenaires sociaux notamment la CGT, et combien j’ai revu ces mêmes personnes venir demander de l’aide auprès de la CGT quand leurs emplois était en péril, voir plus ils venaient quand ils étaient licencier et la CGT à toujours été, est restera présent pour défendre les intérêts des salariés, c’est trop facile de critiquer et c’est surtout gratuit!