Autres journaux :



vendredi 25 septembre 2015 à 16:45

Conseil départemental (Saône-et-Loire)

Communiqué d’Evelyne Couillerot et de Jean-Luc Fonteray



 

« Le report du vote du budget 2016 au mois de mars 2016 est une mauvaise décision pour l’emploi et un artifice électoraliste pour reporter de futures coupes-sombres envers les partenaires du Conseil départemental »

 

 

Tout en esquivant le débat de politique générale, le Président Accary a annoncé hier en Assemblée départementale le report du vote du budget 2016 au mois de mars. Celui-ci intervient traditionnellement en décembre de chaque année.

 

 

C’est une mauvaise décision pour l’emploi et l’économie : le budget annonce les investissements de la collectivité pour l’année à venir, lesquels sont attendus par le monde économique. Une telle décision provoquera l’attentisme et reportera ces investissements : l’emploi qui en dépend, à coup sûr, en pâtira. Le Département reprend ainsi d’une main le peu qu’il prétendait vouloir apporter avec le programme «100 projets pour l’emploi  » des communes annoncé en juin.

 

 

 

C’est aussi une mauvaise décision pour les partenaires de la collectivité : de nombreuses associations, des établissements sociaux et des structures locales ne sauront pas fin 2015 sur quel montant de subvention compter pour l’année 2016. Cela provoquera une inquiétude légitime et une interrogation quant au devenir de leurs activités et des services qu’ils rendent aux habitants de Saône et Loire.

 

 

 

C’est également un artifice électoraliste pour cacher des baisses de financements à venir envers les partenaires du département. Celles-ci seront annoncées plus tard, après les élections régionales. L’argument selon lequel on ne connaitrait pas le montant des dotations de l’Etat pour fonder le prochain budget ne tient pas : le vote de la loi de Finances intervient en décembre, et celui-ci fixe les règles essentielles sur les dotations aux Départements.

 

 

C’est enfin une décision qui prouve que le fait de confier la Présidence de la commission des finances à un membre de l’opposition ne relevait que de la posture politique, celui-ci ayant découvert ce report en Assemblée. Un manque de considération qui en dit long sur la sincérité de « l’ouverture » que le Président du Département prétendait témoigner en avril dernier.

 

 

 

Les élu(e)s du Groupe Gauche 71 ont signifié leur totale désapprobation face à ces méthodes mettant l’assemblée départementale devant le fait accompli et renouvellent toutes leurs craintes de voir notre département souffrir de cette décision et s’enliser dans l’immobilisme. »

 

 

 

Evelyne Couillerot, Présidente du groupe Gauche 71 et de Jean-Luc Fonteray, Président de la Commission des finances au Conseil Départemental

 

 

 

evelyne couillereau 0904152

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Conseil départemental (Saône-et-Loire)”

  1. montcellienbis dit :

    ah comme elle regrette de ne plus être au département , elle qui pendant des années n’a rien fait la bas , la voila à donner de conseils et à faire des critiques …mais surtout ça fait mal d eperdre une belle indemnité…

    • jean montceau dit :

      Détrompez vous, monsieur, il y a des gens qui ne briguent pas de mandat pour l’argent, mais pour servir leur pays, contrairement à certains qui cumulent mandats, titres, et emplois et qui aussitôt élus se hâtent d’augmenter leur indemnité. Ceci étant dit, je n’ai cité personne en particulier, donc pas de problème pour être publié.