Autres journaux :


mardi 20 octobre 2015 à 07:10

Semur-en-Brionnais

Les travaux de l’Ehpad Bouthier de Rochefort inaugurés par le Président Accary



« « Je voudrais remercier tous les acteurs qui ont mené à bien ce dossier qui a abouti, et particulièrement André Mamessier qui l’a porté depuis des années. » Ce lundi en début d’après-midi, le Président du Conseil départemental André Accary était ravi de participer à l’inauguration de l’Ehpad Bouthier de Rochefort à Semur-en-Brionnais ; en compagnie de Marie-Christine Bignon, présidente du conseil d’administration et Arnaud Durix, son binôme au Conseil départemental pour le canton de Chauffailles auquel est rattachée Semur-en-Brionnais depuis février 2014.

 

Car la modernisation du site, « dans un cadre sublime avec une vraie qualité de vie, répond à des vrais besoins locaux » pour lesquels le Département joue un véritable rôle, tant en terme d’action sociale que de financement. Avec 60% de son budget consacré aux Solidarités et une population vieillissante, le Département a en effet fait de l’autonomie l’une de ses priorités. Maintien à domicile ou hébergement en établissement, la collectivité veille à trouver des solutions adaptées à chacun, selon ses besoins et ses ressources.

 

Grâce à cette volonté et un soutien à hauteur de 20%, l’Ehpad Bouthier de Rochefort peut désormais accueillir 82 personnes en hébergement permanent et 3 en hébergement temporaire

Plus de 12 millions d’euros de travaux

 

Autrefois hospice public départemental, l’Ehpad Bouthier de Rochefort a été transformé en maison de retraite au début des années 80. En 2008, le Département décide la restructuration de l’Ehpad pour installer une structure pour les personnes âgées dépendantes ; une structure pour les personnes âgées très dépendantes et atteintes de la maladie d’Alzheimer et une cuisine centrale. Début 2013, une première tranche de travaux s’achève pour permettre d’accueillir 56 résidents (création de deux unités pouvant accueillir 13 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou apparentées ; et une aile de 30 lits). Début 2014, la seconde tranche se termine (démolition et reconstruction d’une seconde aile de 29 lits). En avril 2015, c’est la troisième tranche qui prend fin (rénovation du bâtiment d’origine pour les locaux logistiques et administratifs).
Le coût total du projet s’élève à 12 223 347,66 €. Le Département a participé financièrement aux études préalables et aux travaux à hauteur de 2 465 904 €. »
.

Quelques chiffres pour la Saône-et-Loire

 

– 7 955 places d’hébergement
– 80 % du parc qui a été modernisé.
– 54 €/jour : tarif moyen pour un résident

 

En Saône-et-Loire, le Département s’attache à préconiser un tarif inférieur à 60 €/jour pour les établissements restructurés.

 

* Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes

 

 

Les chantiers en cours et à venir en Saône-et-Loire

 

Chaque année, le Département attribue des subventions destinées à la restructuration des Ehpad, dans le but de garantir la qualité de l’accueil et des services aux personnes âgées et leurs familles. Pour 2015, 4 établissements sont concernés :

 

• Ehpad de Bois Sainte-Marie : construction d’un bâtiment neuf et restructuration des bâtiments existants pour une capacité de 110 lits, création de 2 unités Alzheimer avec un jardin privatif sécurisé et création d’un pôle d’activité et de soins adaptés.

 

Montant estimé des travaux : 6 343 653 €
Subvention du Département : 1 315 000 €

 

• Ehpad annexé au Centre hospitalier de Charolles : construction d’un bâtiment neuf et restructuration des bâtiments existants d’une capacité de 124 places, restructuration de la partie soins de suite et rééducation.
Montant estimé des travaux : 12 861 927 €
Subvention du Département : 1 550 000 €

 

• Ehpad annexé au Centre hospitalier de Toulon-sur-Arroux : projet de restructuration / extension, construction d’une unité Alzheimer, réhabilitation
Montant estimé des travaux : 5 558 213 €
Subvention du Département : 800 000 €

 

• Ehpad annexé au Centre hospitalier de Tournus : restructuration globale de l’hôpital de Belnay, permettant l’amélioration de 100 places.
Montant estimé des travaux : 8 509 448 €
Subvention du Département : 1 250 000 €
Ces subventions représentent un montant total de 4 915 000 €.

 

 

cd 2010152

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer