Autres journaux :



vendredi 23 octobre 2015 à 15:48

Privé de parole pour la signature du contrat de ville

André Accary condamne une politique politicienne



 

 

Communiqué :

« Privé de prise de parole lors de la signature du contrat de ville pour la Communauté urbaine Le Creusot-Montceau ce vendredi matin à Torcy, le Président du Conseil départemental André Accary, tient à réagir.

 

 

« Je suis très étonné que l’exécutif de la Communauté urbaine Le Creusot-Montceau (CUCM) ait refusé de me donner la parole ce matin à Torcy. C’est la première fois que l’exécutif départemental vit une telle action sectaire, car pour moi, il s’agit bien de sectarisme politique à quelques semaines de l’échéance électorale. Pour tous les autres contrats de ville, le Département a toujours eu toute sa place, comme à Autun par exemple, où Rémy Rebeyrotte m’avait pleinement donné la parole. Ce matin pour la signature du contrat de ville de la CUCM, il s’agissait bien d’un geste volontaire et fort et non pas d’un oubli, car même si cela arrive, on rectifie pour respecter le protocole de prises de parole et d’autant plus dans un cas comme celui-ci, puisque le Département cofinance les contrats de ville.

 

L’élaboration du contrat de ville de la CUCM, comme tous les contrats de ville, a en effet fait l’objet d’une grande concertation des partenaires et le Département a pleinement participé aux groupes de travail, aux instances techniques et de pilotage. A travers ses politiques sociales, ses prestations et dispositifs qui se déclinent en cinq axes (insertion, enfance et familles, personnes âgées et personnes en situation de handicap, logement, actions sociales)*, le Département joue donc un rôle majeur pour la politique de la ville. Ne pas me donner la parole lors de cette signature signifie qu’on ne reconnaît pas l’action importante du Département. Pour nos agents qui donnent le meilleur d’eux-mêmes au quotidien pour accomplir leurs missions, c’est un très mauvais signe qui a été envoyé. Un très mauvais signe également pour les habitants, qui, je pense, attendent des élus un engagement permanent dans l’intérêt général plutôt que ce genre de comportement politicien. »

 

 

*Les cinq axes dans le détail :

 

1- Le programme départemental d’insertion (PDI) qui vise à favoriser l’emploi des publics les plus fragiles (chantiers d’insertion, régies de quartiers, missions locales, etc.)
2- Le schéma départemental de l’enfance et des familles (au-delà du dispositif individuel de protection de l’enfance) pour une politique de prévention (Installeunmedecin.com, centres de planification, etc.)
3- Le schéma départemental pour l’autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap (maintien à domicile, maisons locales d’autonomie, etc .)
4- Le programme départemental d’actions pour le logement des personnes défavorisées (offre de logements, aide pour lutter contre la précarité énergétique, etc.)
5- Les territoires d’action sociale (missions qui recoupent en nombreux points les préoccupations du contrat de ville) »

 

 

torxy accary 2310152

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer