Autres journaux :



jeudi 7 décembre 2017 à 03:10

« Non à la désertification médicale programmée en Saône-et-Loire » (Politique)



On nous prie d’insérer :

 

 

« Le Collectif de Défense des usagers des hôpitaux (CODEF) appelle les habitants à venir défendre l’avenir de l’hôpital Jean Bouveri et de son offre de soin, le samedi 16 décembre à 10h00 devant la mairie de Montceau-les-Mines.

 

 

Le PCF71 soutient cet appel et se propose de l’amplifier car les conséquences pour les usagers de ces attaques incessantes se traduisent par un éloignement des soins et une baisse de leur qualité d’ensemble. Ainsi, à l’Hôpital Jean Bouveri de Saint-Vallier, la menace pèse directement sur la chirurgie, sur le centre périnatal et sur les consultations douleurs.

 

 

Le pire est qu’en S&L, tous les autres hôpitaux publics, leurs usagers comme leurs salarié-e-s, sont ainsi maltraité-e-s. A Paray-le-Monial, fermetures définitives des services spécialisés de cardiologie, pneumologie et gastro-entérologie ; suppression à venir de 60 postes et de 16 lits d’hospitalisation. A Mâcon, on parle de deux services entiers (60 lits) qui fermeraient d’ici à 8 ans. A Chalon, la mise en place d’un service angioplastie n’est toujours pas obtenue. Pourtant cette spécialité améliorerait le service cardiologie, est indispensable au vu du vieillissement de la population et de la géographie de notre département.

 

 

Ainsi, il ne s’agit pas pour le gouvernement macroniste d’adapter l’offre de soins publics aux besoins mais bien de la réduire en l’asphyxiant financièrement, avec comme seul but, celui de laisser les marchands de santé prendre la main sur l’offre de soin et faire de l’argent avec. Le projet de loi sur le financement de la sécurité sociale en 2018 est de ce point de vue édifiant : il va permettre aux actionnaires de réduire encore leurs cotisations sociales qui vont basculer ainsi sur les contribuables (du moins ceux qui payent leurs impôts en France !) Peu importe alors que notre département poursuive lentement sa désertisation médicale comme l’a récemment souligné le départ annoncé de deux médecins de Palinges ; peu importe encore que de larges catégories de la population n’aient plus accès à une offre de qualité. Ce qui compte pour ce gouvernement c’est que les riches s’enrichissent toujours plus.

 

 

L’intervention des citoyens et des citoyennes est donc déterminante. Il est possible de faire reculer ce gouvernement dès lors que la mobilisation populaire sera suffisante. C’est pourquoi le PCF71 appelle la population à relever la tête et à être présente à Montceau-les-Mines le 16 décembre à 10h00.

 

Pour le PCF 71

 

Bernard COIS

 

 

pcf logo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer