Autres journaux :


samedi 19 décembre 2015 à 06:02

Front de Gauche (Montceau-les-Mines)



« Réunis le mardi 15 décembre, une vingtaine de militants du Front de Gauche ont analysé les résultats des élections régionales du 6 et du 13 décembre.

 

Ils constatent que le premier parti de France est celui des abstentionnistes, qui représentent la moitié des inscrits, ce qui relativise les scores des différentes formations politiques. Au 2nd tour, la consigne de barrer la route au FN a été diversement suivie, ce qui a donné lieu à un échange empreint du respect de chacun pour des opinions parfois divergentes. Tous ont fait part de leur inquiétude devant les scores du FN et le danger qu’il représente pour la démocratie et les valeurs inscrites dans la devise républicaine : Liberté – Égalité – Fraternité.

 

 

Le score réalisé dans la région Bourgogne-Franche-Comté par la liste « Alternative à gauche » ‒ inférieure aux annonces des sondages et n’atteignant pas, de peu, les 5 % ‒ a évidemment déçu, car la nouvelle assemblée régionale ne comportera aucun élu susceptible de faire entendre les points de vue et les propositions du Front de Gauche. Le score réalisé localement est nettement meilleur et conforte la position du Front de Gauche dans le Bassin minier. Différentes causes sont évoquées pour expliquer les résultats du Front de Gauche en général : une carence de médiatisation de notre campagne, l’occultation de la dimension régionale du vote par le contexte sécuritaire, des alliances à géométrie variable selon les régions. En outre, les quartiers populaires où domine une souffrance sociale grandissante, tel le Bois-du-Verne à Montceau, se détournent de la gauche anti-austérité et se tournent vers les sirènes et les leurres du FN, ce qui est également le cas du monde rural.

 

 

Le Front de Gauche continuera à dénoncer la politique d’un Président qui s’était présenté comme l’adversaire de la finance le temps d’une campagne électorale et n’a pas tardé à baisser pavillon devant son « ennemie » sitôt élu. Les dernières mesures annoncées par le premier ministre ne sont pas à la hauteur des problèmes : augmentation du Smic tout à fait dérisoire, diminution artificielle du nombre de chômeurs par la mise en place de formations n’offrant pas forcément une perspective de débouchés, davantage d’apprentissage sans préciser dans quels domaines, attaques contre le code du travail et les conventions collectives. Et les baisses de dotations de l’État aux collectivités territoriales ne peuvent que mettre un certain nombre d’entreprises en difficulté et aggraver la situation de l’emploi.

 

 

Des pistes de travail sont envisagées. L’importance des « Chantiers d’Espoir », qui permettent d’échanger entre personnes d’horizons différents et capables d’apporter des idées nouvelles, est souligné. Comment revenir aux « fondamentaux » de la gauche ? Comment établir et donner une visibilité à un projet de société crédible ? Quelle personnalité, à l’image de Jean-Luc Mélenchon en 2012, pour rassembler les formations qui se réclament de la gauche et mener les campagnes électorales de 2017 aux enjeux très importants pour notre pays.« 

 

 

Contacts :

 

Gérard FOUCHEROT 

 

 

André GILLOT 

 

 

 

FRONT GAUCHE MONTCEAU 18 12 15

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




4 commentaires sur “Front de Gauche (Montceau-les-Mines)”

  1. did3417 dit :

    On prend les memes et on recommence …… Aujourd’hui vous denoncez la politique du gouvernement actuel et demain a la prochaine election vous appelerez a voter pour . De qui vous moquez vous ?

  2. pat71 dit :

    entièrement d ‘accord avec did 3417 , vous nous amusez , nous avons bien vu les résultats de dimanche passe !!

  3. Festivallier dit :

    Etonnant de lire ces deux commentaires précédents. Effectivement on peut toujours reprocher au Front de Gauche d’avoir appelé à voter au second tour pour battre la droite et l’extrême droite.
    Mais on peut questionner sur d’autres éléments :
    – l’abstention : énorme au premier tour, alors que le choix était large avec 10 listes. Rien n’empêchait les électeurs de se déplacer et de voter massivement Front de Gauche, afin que cette liste soit devant celle de Marie Guitte Dufay !
    – la mobilisation au second tour, avec un fort report des voix FdG sur la liste socialiste, puisque le FdG a été éliminé au premier tour. Rien n’obligeait les électeurs FdG à glisser le bulletin MG Dufay, contre leur volonté. Ce vote étant pourtant le reflet d’un sondage de Juin qui indiquait que les électeurs de la liste FDG des européennes voteraient à 94 % au second tour pour la liste socialiste.
    Donc en conclusion, il faut que les électeurs se mobilisent dès le 1er tour POUR le candidat de leur choix et au second ils auront ainsi plus de chance de revoter pour leur candidat préféré s’il est bien placé.
    Autrement au second on élimine celui dont on ne veut pas !

  4. roussillon dit :

    Souvenez vous donc ami(e)s électeurs que les appareils politiques tournent à plein pour nous gruger dès la prochaine occasion…L’ex Premier Secrétaire du Parti Socialiste s’y emploie activement.

    On n’a pas osé,cependant, découper la Corse avec un petit bout de Provence -Côte d’Azur, des fois que…!

    Quelle ingratitude en retour.. Voila que le discours d’ouverture régionale se tient, non pas dans la bonne langue de Molière, mais dans celle du patriote Corse Pascal PAOLI…!