Autres journaux :


mercredi 23 décembre 2015 à 06:10

Mise à 2X2 voies de la RCEA

Réunion publique : nuisances, rond-point Jeanne Rose, Blanzy, cyclistes...




Ce mardi soir, la salle municipale Les Modernes, de Montchanin, accueillait une réunion publique destinée à présenter le projet de mise en 2X2 voies du tronçon Saint Eusèbe – Ecuisses de la Route Centre Europe Atlantique (RCEA).

Cette réunion s’est tenue en présence de Jean-Yves Vernochet, Maire de Montchanin, de Alain Ballot, Maire de Saint Eusèbe, d’une élue de la Mairie de Saint Laurent d’Andenay.

 

 

Plusieurs élus de la Ville de Montceau étaient également présents.

 

 

Pour présenter le projet des travaux, Michel Quinet, DREAL Bourgogne-Franche Comté, était accompagné de plusieurs techniciens.

 

 

Le coût de la première phase des travaux entre 2014 et 2019 s’élève à 209 millions d’euros.

 

 

Dans ses propos introductifs, Michel Quinet a souhaité rappeler l’ampleur financière de l’engagement du programme de 2X2 voies de la RCEA sur le territoire de la Saône-et-Loire. Ce coût s’élève au total à 600 millions d’euros.

 

 

La première phase, entamée quant à elle depuis 2014, s’élève à 209 millions d’euros.

 

 

Et pour le tronçon, Saint Eusèbe-Ecuisses, le coût initial de 88 millions d’euros a été ramené à 80 millions d’euros dans le cadre des appels d’offre.

 

 

C’est ensuite un technicien de la DREAL qui a présenté plus en détails le projet actuel, diaporama à l’appui.

Le tronçon concerné débute au nord de Blanzy et s’étend sur une longueur de 8,7 km. Il comprend trois échangeurs, douze ouvrages d’art dont deux à reconstruire (au Bois Bretoux et le pont de Charmois). Cela représente 300 000 mètres cube et 180 000 mètres cube de remblais et deux kilomètres de protections phoniques.

 

 

Les travaux s’étendent de l’automne 2015 à l’automne 2018.

 

 

Actuellement la RCEA est constituée de trois voies, dont l’objectif est de transformer le profil en 2X2 voies, comprenant aussi une bande d’arrêt d’urgence de part et d’autre de la voie.

 

 

L’échangeur des Morands va être prolongé. Quant à celui des Bretoux, il sera détruit. Toutefois la circulation en direction de Montchanin sera conservée grâce à la construction d’un pont provisoire.

 

 

L’ouvrage du Charmois est détruit depuis début novembre.

 

 

Voir http://montceau-news.com/saone_et_loire/282264-amenagement-a-2×2-voies-de-la-rcea-2.html

 

 

Le nouveau pont des Charmois sera nettement plus large que l’ancien et surtout réhaussé, afin de permettre le passage des convois exceptionnels.

 

 

L’échangeur Jeanne Rose fera l’objet d’un traitement particulier avec la reprise des contours, le maintien du terre-plein central et la remise en place des îlots pour assurer une meilleure sécurité aux usagers de la route.

Pour les travaux se déroulant à proximité de Montchanin, la circulation des véhicules sera maintenue durant les travaux. A partir de janvier, il pourra y avoir quelques coupures de la circulation lors de la construction de l’ouvrage d’art. Toutefois, ces coupures seront ponctuelles.

 

 

Le tronçon de la RN 80 devrait être achevé fin 2017, alors que les travaux de la RN 70 devraient s’achever en fin 2018 (pour le projet actuel s’arrêtant au nord de Blanzy).

 

 

A ce jour, toutes les phases de débroussaillage, de déplacement des clôtures et d’archéologie sont achevées.

 

 

Mesure des bruits et prise en compte des riverains

 

 

Pour l’équipe de techniciens de la DREAL, les emprises de la route sont limitées au strict minimum et avec une prise en compte du bruit. Ce bruit est mesuré en décibels. En conformité avec les seuils fixés par la loi, les bruits de la circulation ne devraient pas excéder 60 dB de jour et 55 dB de nuits pour les bâtiments à usage d’habitation.

 

 

Pour limiter les bruits sur les zones sensibles du parcours, deux types de protection phoniques ont été prévus : les merlons (buttes de terre paysagées) et des écrans absorbants.

 

 

Le pont des Morands sera justement protégé par des écrans phoniques. Et les habitations proches du rond point Jeanne Rose seront aussi protégées par de tels ouvrages.

 

 

La création d’une piste cyclable aux abords du rond-point Jeanne Rose est en cours de réflexion et fait l’objet de plusieurs scénarios.

 

 

 

12 bassins de retenue pour protéger les milieux naturels

 

 

Les eaux de plateformes vont être collectées dans des bassins afin d’éviter le déversement dans le milieu naturel (ce qui se déroule actuellement).

 

 

Ce sont ainsi douze bassins de retenue pour eaux de ruissellement de la voirie qui vont être ainsi créés. Ces bassins permettront une décantation de ces eaux avant rejet dans le milieu naturel.

 

 

Les travaux prennent aussi en compte la protection des zones humides, particulièrement celle du marais du ponts des Morands avec une rétrocession de terrains au Syndicat de la Bourbince.

 

 

Le long du chantier, des barrières à batraciens pourront être installées.

 

 

Enfin des passages seront créés pour les animaux de plus grande taille afin de leur permettre une traversée sécurisée et réduire ainsi les risques d’accident.

 

 

La RCEA en questions : nuisances, rond-point Jeanne Rose, Blanzy, cyclistes…

 

 

La réunion publique s’est poursuivie par des échanges entre la salle et l’équipe de la technique dont Michel Quinet se faisait le porte-parole.

 

 

Plusieurs habitants du Quartier des Mouettes de Montchanin ont ainsi souhaité des détails sur les mesures anti-bruit envisagées. C’est ainsi un écran anti-bruit de 5 mètres de hauteur qui devrait permettre de réduire les nuisances pour les habitants de la zone.

 

 

Comme l’a expliqué Michel Quinet, les protections phoniques sont d’autant plus efficace pour les personnes les plus proches de la voie. Les protections posées en fin de travaux devraient permettre de respecter les prescriptions obligatoires de 60 dB, aux abords de la voie accueillant entre 20000 et 25000 véhicules par an.

 

 

S’agissant du pont Jeanne Rose et du rond-point Jeanne Rose, le projet actuel conserve le fonctionnement actuel du rond-point en améliorant le débit et la sécurité.

 

 

« On l’aménage, le reconfigure pour redessiner les sorties et les entrées et pour casser les vitesses. On améliore ainsi sa capacité. Plus la vitesse est élevée et moins on fait passer de monde. Au contraire, plus la vitesse est lente et plus on fait passer de monde » a expliqué Michel Quinet.

 

 

Le giratoire devrait être bordé de passages piétons. Toutefois plusieurs solutions sont à l’étude afin de permettre aux piétons de se rendre au F1 ou à la salle dansante.

 

 

Blanzy n’est pas en reste. Ce mardi soir, un blanzynois est venu partager son point de vue sur la réadaptation de la bretelle actuelle : « De mon point de vue, il faut tout changer. Il y a des aménagements à faire pour arrêter ces accidents » a-t-il déclaré.

 

 

Monsieur Quinet : « Cette accidentalité de la RCEA nous interroge de manière permanente. Je comprends votre réflexion pleine de bon sens ».

 

 

Posant une question sur l’éclairage du rond-point Jeanne Rose, un riverain a reçu des détails sur la sécurisation du rond-point : « Les études ont montré que l’éclairage n’est pas un élément de sécurité. Mais un signalement horizontal est prévu. » a expliqué Michel Quinet.

 

 

Au cours des autres échanges avec la salle, on a aussi pu apprendre qu’une aire de contrôle des poids-lourds sera conservée, mais ne servira pas de parking. Au niveau de l’Avoise, un projet d’aire de service pourrait être voir le jour, permettant le stationnement des poids-lourds.

 

 

La station-service du rond-point Jeanne Rose pourrait être déplacée. Mais cela est encore en cours d’étude.

Enfin durant l’intégralité des travaux, l’ensemble des pistes cyclables et des chemins de halage resteront ouverts à tous.

Vous pouvez suivre l’ensemble des travaux sur le site de la DREAL : une lettre d’information est disponible en ligne.

 

 

http://www.bourgogne.developpement-durable.gouv.fr/lettre-info-rcea-r2090.html

 

 

Émilie Mondoloni

 

 

 

rcea monchanin 23121511

 

 

rcea monchanin 23121512

 

 

rcea monchanin 23121513

 

 

rcea monchanin 2312153

 

 

rcea monchanin 2312154

 

 

rcea monchanin 2312155

 

 

rcea monchanin 2312156

 

 

rcea monchanin 2312157

 

 

rcea monchanin 2312158

 

 

rcea monchanin 2312159

 

rcea monchanin 23121510

 



 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




4 commentaires sur “Mise à 2X2 voies de la RCEA”

  1. GG dit :

    Je n ai malheureusement pas pu assister à cette réunion, mais à lire le compte rendu, je constate un flou artistique phénoménal :
    Des « peut-être et des « pourrait  » à la pelle.
    Rien n’a encore été décidé pour l’aménagement des passages piétons du rond point Jeanne Rose,un projet d’aire de service pourrait peut-être voir le jour, la station service pourrait être déplacée, traversée de Blanzy…..Incroyable, ce projet ne date pas d’hier et on a l’impression d’avancer au jour le jour.
    Et l’étude sur l’éclairage « qui n’est pas un facteur de sécurité », de qui se moque-t-on, cette étude est économique et non pas de sécurité.

  2. jeanmichel71 dit :

    Bonjour,
    Enfin une réunion publique relative aux travaux en cours sur la RCEA, entre Écuisses et Blanzy, pour les Montchaninois et les habitants de feu le canton de Montchanin.
    Mais où fallait-il chercher l’information de la tenue de cette réunion ? Je ne l’ai vue sur aucun média, fût-il local ou départemental.
    J’ai la sérieuse impression que cette réunion a été organisée dans l’urgence et surtout avant la fin de l’année… promesse (oubliée ?) oblige.
    Pourtant, même dans l’urgence, Monsieur le maire de Montchanin sait œuvrer ! Il l’a récemment prouvé entre les 2 tours des régionales, pour rameuter les électeurs. Dès lors, que n’a-t-il donc, par lettre, invité tous les Montchaninois à assister, participer, à cette réunion. Ou, cette invitation n’aurait-elle pu être commise par les deux conseillers départementaux, maires de Montchanin et d’Écuisses et l’un des suppléants, maire de Blanzy. Ne sont-ils pas tous trois parties prenantes dans cette affaire…
    Ce manque d’information explique très certainement la faible affluence à cette réunion. Encore une occasion ratée. Dommage.

    Jean-Michel 71

    Note de la rédaction : hélas pour vous nous l’avons annoncée deux fois dont la dernière le 17 comme vous le constaterez en cliquant sur le line suivant :

    http://montceau-news.com/saone_et_loire/289569-mise-a-2×2-voies-de-la-rcea-6.html

  3. bernard dit :

    devant un sujet aussi important que la 2×2 voie ,regardez les photos les elus sont scotchée a leur telephone,et on nous parle de la securité routiere,helas ce n est que du folklore.

  4. merzet14 dit :

    Il est vrai qu’en termes de sécurité des usagers, le passage de la RCEA sur Blanzy aurait du faire l’objet de priorité absolue! (depuis la jonction de la quatre voies, à la sortie de Montceau jusqu’à l’échangeur de la fiolle, près Michelin, voire un peu plus loin) Mais nos élites en ont décidé autrement!! De plus, il y a deux radars sur cette portion!! !!!
    Des solutions existent, faut-il encore que les élus et les techniciens de la DIR les entendent et restent humbles!