Autres journaux :



vendredi 8 janvier 2016 à 17:37

Vaste opération de gendarmerie dans le bassin minier…

... un réseau de trafiquants de stupéfiants démantelé !



 

L’affaire a débuté au mois, d’août dernier à Génelard !

 

Ce sont les gendarmes de la brigade de Palinges, dépendant de la communauté de birgades de Gueugnon, qui ont mis à jour ce trafic.

 

Si au départ, les militaires pensaient être tombés sur de petits trafiquants, bien vite ils se sont rendus compte que ce n’était pas le cas. De fait, le réseau ne « sévissait » pas que sur le Charolais mais s’étendait sur tout le bassin minier : Montceau-les-Mines, Saint-Vallier, Montchanin, Saint-Eusèbe etc.. Mardi dernier le 5 janvier donc, les militaires des compagnies de Charolles, renforcés par des hommes des PSIG de Paray-le-Monial et Autun, de gendarmes de Montchanin et même de policiers du commissariat de Montceau, ont procédé à plusieurs interpellations. Interpellations après identification et localisation précises de chacun des protagonistes du « dossier ».

 

En tout, ce sont 11 personnes qui ont été interpellées, prévenus dont 6 ont été présentés en comparution immédiate ce vendredi après-midi au tribunal de Mâcon. L’audience devant débuter à 15 heures nous ne sommes pas en mesure à l’heure où nous écrivons ces lignes de dire de quelles peines ils  ont écopé. 

 

Lors des perquisitions effecuées lors des interpellations, les forces de l’ordre ont saisi pas moins de 385 grammes de résine de cannabis, 30 grammes de cocaine, 10,5 grammes d’héroine, 38 gélules de méthdone (médicament de substitution mais détenues illégalement) et 1 100 euros en liquide. Les militaires estiment que ce réseau aurait écoulé environ 3 kilos de résine de cannabis,1,5 kilo d’héroine et plusieurs centaines de grammes de cocaine en un an. 

 

En tout ce sont pas moins de 26 personnes qui ont été identifiées soit comme revendeurs, soit comme simples consommateurs. Ces derniers n’échapperont pas à une sanction mais seront convoqués ultérieurement devant la justice. 

 

Ces informations détaillées nous ont été données par le capitaine Chazot, commandant en second de la compagnie de Charolles, qui a conduit toute l’enquête.

 

Annabelle Berthier

 

gendarmerie illustration 201 4

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer