Autres journaux :



jeudi 21 janvier 2016 à 19:58

Le Préfet Payet au chevet de la sécurité sur la RCEA…

...en 4 jours, 280 infractions relevées dans le secteur de Blanzy !



 

 

 

Monsieur Payet, le Préfet de Saône et Loire, comme d’habitude sur le terrain, est venu se rendre compte des résultats actuels de l’opération de contrôle lancée depuis le 18 janvier dernier sur la RCEA.

 

Aujourd’hui à 16h45 il tient une réunion à l’aire de service de la Mine. Il est entouré du Commissaire de Police de Montceau, Jérôme Besse, et des gradés des CRS mobilisés.

Comme il le dit « c’est bien de lire les rapports, mais c’est encore mieux de venir se rendre compte sur place, en situation. On se rend mieux compte sur place dans des conditions de circulation réelle. » 

 

 

Parce que les mauvaises statistiques sont pour lui une profonde préoccupation, le Préfet a décidé de prendre les dispositions qui s’imposent. Dans le même temps avec ses directeurs et ses équipes il mène une réflexion de fond sur le sujet et sur l’amélioration de la sécurité dans les zones accentogènes. Il en a identifié 3 sur le parcours de la RCEA et il est bien décidé à mener à bien sa lutte pour faire baisser le nombre d’accidents, le nombre de morts.

 

Les 3 secteurs sont le tronçon de Blanzy, celui de Paray et celui de Macon Prissé.

 

 

Les mesures décidées sont d’abord l’abaissement de la vitesse à 70Km/Heure, ensuite l’appel à des moyens exceptionnels de la zone de défense, c’est-à-dire assurer une présence forte dans une 1ère phase. Troisièmement c’est ce qui se passe aujourd’hui : visite du Préfet sur les lieux et prise de conscience de l’ampleur des problèmes.

 

Il veut que cela serve à protéger des vies, que sa présence au point presse résonne comme un appel à la prudence, un rappel des règles et surtout, le Préfet insiste fortement là-dessus, celles concernant la vitesse et les distances de sécurité.

 

 

Il explique s’être rendu compte qu’il y avait dans cette traversée de l’agglomération de réels problèmes d’insertion en provenance par exemple du centre-ville ou de la sortie de Blanzy. Cela explique aussi les mesures prises concernant la limitation de vitesse, les contrôles sur le respect des distances de sécurité.

 

 

Le Préfet Payet rappelle les chiffres qui le motivent et lui donnent la volonté d’agir.

 

2013 2 morts sur la RCEA, 2014 4 morts, 2015 11 morts. Dans le même temps en Saône et Loire 34 morts en 2013, 38 en 2014 et 45 en 2015. 7 morts de différence, et en plus, en un an et cela à cause de la RCEA. Un chiffre interroge le Préfet qui va approfondir le dossier. Moins de tué en 2013 que lors des deux années suivantes, mais 10 tués au mois d’août 2013. A voir.

 

 

Les faits lui donnent raison, depuis le 18 janvier de 7h à 19h, 280 infractions ont été relevées, encore une pendant le point Presse du Préfet. 230 pour la vitesse et 50 autres (distances, défaut de ceinture, téléphone au volant, absence de clignotant en dépassement, etc.). Il se trouve aussi que souvent les dépassements après insertion donnent lieu à excès de vitesse, avec parfois absence de clignotant et souvent défaut de distance de sécurité lorsque le véhicule se rabat.

 

 

Pour mener cette opération de contrôle les forces de police s’élèvent à 2 véhicules avec radar embarqué, 13 CRS, dont 6 motards le matin, 6 l’après-midi. Ces personnels proviennent de Dijon et Metz.

 

 

Le Préfet Payet se sent conforté dans sa décision de compléter le dispositif automatisé par des opérations de terrain tout en accompagnant la démarche par des messages pédagogiques devant amener une réflexion en profondeur chez les conducteurs et surtout un changement dans leurs comportements.

 

Et l’on sent que ce ne sont pas des mots de circonstance, il y a derrière le discours une réelle et forte détermination.

 

Les gradés qui assistent au point presse insistent eux aussi sur le comportement des conducteurs et l’un d’eux nous dit quelque chose de surprenant, surtout d’oublié, que l’on pourrait croire désuet. « Si seulement il y avait un peu plus de courtoisie, il y aurait moins de risques, parce que les gens feraient attention aux autres. »

 

 

Le sujet est grave, l’instant au bilan de la répression des infractions et une phrase de bon sens apporte un rien d’humanité et de poésie dans des statistiques glaçantes. Espérons que le Préfet recueillera les fruits de sa croisade pour la vie sur la RCEA.

 

 

Gilles Desnoix

 

 


payet 21 01 161

 

 

payet 21 01 162

 

 

payet 21 01 16

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




6 commentaires sur “Le Préfet Payet au chevet de la sécurité sur la RCEA…”

  1. Cdubo dit :

    Comme l’article et les 2 commentaires (voir Rcea Debout la France) comment peut on mener encore des réflexions ? Des morts beaucoup il y a eu et je pense malheureusement que d’autres viendront gonfler la liste. Au fait, quand ont eu lieu les premières expropriations (20 ans au moins) pour les futurs travaux qui n’ont jamais vus le jour. Et maintenant, limitation à 70 km/h et verbalisations à outrance. Voilà, l’aménagement du territoire. Soyez prudents…….

  2. Joël Flamand dit :

    Mr Le Préfet vous avez oublié une mesure importante l’accélération de la mise à deux fois 2 voies à Blanzy! Nous avons nos responsabilités automobilistes mais vous en tant que représentant de l’état vous devez agir pour les travaux s’accélèrent! Ces portions sont plus adaptées au trafic actuel! Les responsables sont les responsables politiques parlementaires surtout d’hier!

    • gilbert71 dit :

      je suis comme vous il faut accelerer la mise a 2×2 voies à Blanzy avant 2020 la solution est là et les élus doivent monter au créneau : rencontre avec la Présidente de Région et ministre sur le terrain car venir pour des annonces ,c’est bien ,mais pour du concret ,c’est mieux mais pour l’instant ,installer un radar de chaque coté du pont devrait couter moins cher que l’opération en cours qui deviendra un rituel

  3. roadrunner71300 dit :

    280 infractions, sans compter les deux radars automatiques, l’argent va rentrer dans les caisses !

  4. loupblanc dit :

    le souci c’est que les préfets changent tous les ans , tous les ans on répètent la même chose , il faut étudier le dossier à nouveau , le précédent a dû oublier quelque chose , les députés du coin changent et ainsi nos hautes sphères navigueraient pour le bien être du contribuable………
    pour Cdubo , vous avez raison , je connais quelqu’un de ma famille exproprié en 2005 proche de Michelin pour la future bretelle autoroutière à l’époque , on lui avait prédit 10 années pour la création de ce chantier du fait de certaines actions en justice pour les autres expropriations plus complexes , et bien vous me croirez l’Etat nous a transmis pendant 2 années des taxes d’impôts fonciers pour une propriété qui lui appartenait , j’ai du justifier que l’Etat était propriétaire de ce bien pour annuler ces taxes non sans batailles aux impôts , du hitchok

  5. rabies dit :

    l’argent des 280 infractions et l’argent des infractions sur les radars, va t’elle servir a la deux fois deux voies ??????

    Sa m’étonnerais…

    Alors encore une fois répression qui ne sert a rien !!!!