Autres journaux :


vendredi 5 février 2016 à 07:33

Dossier de la RCEA (Saône-et-Loire et Allier)

L’Autorité environnementale s'est penchée sur son aménagement la vitesse limite autorisée sera portée à 130 km/h...



L’Autorité environnementale (organisme dépendant de l’Etat) a délibéré sur des projets dont notre « fameuse » Route Centre Europe Atlantique et voici le résultat de ses réflexions :

 

–  La mise à 2×2 voies de la RCEA (RN 79) entre Montmarault (03) et Digoin (71),

 

L’Autorité environnementale (Ae) s’est réunie le mercredi 3 février 2016 pour délibérer sur 3 avis :

 

Mise à 2×2 voies de la RCEA (RN 79) entre Montmarault (03) et Digoin (71)

Le projet, présenté par l’Etat, concerne la mise à 2×2 voies de la RCEA avec statut d’autoroute à péage sur la section comprise entre Montmarault (Allier) et Digoin (Saône-et-Loire). Il s’inscrit dans un programme de travaux visant la mise à 2×2 voies de la route centre Europe Atlantique (RCEA) entre Montmarault et Chalon-sur-Saône / Mâcon. Selon le dossier, il a pour objectif d’améliorer la sécurité routière, la qualité de service, le développement économique et l’intégration environnementale de la route.

 

Les travaux prévoient notamment l’élargissement des tronçons qui ne sont pas déjà à 2×2 voies, le maintien ou la reconfiguration des échangeurs existants, l’installation de trois barrières de péage et la réalisation de quatre ouvrages d’art neufs, dont l’allongement et le doublement de l’ouvrage existant qui traverse le val d’Allier. A l’exception d’une section d’environ 10 km limitée à 110 km/h, la vitesse limite autorisée sera portée à 130 km/h, ce que l’Ae recommande de justifier au regard de l’ensemble des inconvénients environnementaux, et tout particulièrement l’augmentation de trafic induite sur les branches de la RCEA non encore aménagées à 2×2 voies.

 

L’Ae recommande de présenter, dans le dossier soumis à enquête publique, les engagements et recommandations de l’étude d’impact qui seront effectivement repris dans le dossier des engagements de l’État. Par ailleurs, l’’Ae recommande d’actualiser et d’étoffer tous les chapitres de l’étude d’impact, au plus tard pour l’enquête publique, en tenant compte de toutes les données relatives aux déplacements et à leurs effets, voire, en cas de modification substantielle, de représenter la nouvelle étude à l’avis de l’Ae. De même, l’Ae recommande d’élargir aux axes adjacents à la RCEA et aux itinéraires de substitution l’état initial et la présentation des impacts relatifs aux déplacements, au bruit et à la qualité de l’air.

 

Les autres recommandations de l’Ae portent sur la justification de la compensation retenue pour les zones humides, la reprise de l’évaluation d’incidences Natura 2000 sur la ZPS « Val d’Allier Bourbonnais » sur les espèces protégées ayant conduit à la désignation du site (Oedicnème criard, Pie grièche écorcheur, et Martin pêcheur notamment), ainsi que sur les défrichements d’espaces boisés envisagés

 

 

L’Ae recommande enfin d’inclure la phase chantier dans les évaluations de consommations énergétiques et de CO2, et de mettre en place des mesures de réduction ou le cas échéant de compensation, compte tenu des augmentations importantes résultant du projet.

 

 

logo autorité environnement 04 02 16

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




7 commentaires sur “Dossier de la RCEA (Saône-et-Loire et Allier)”

  1. VALLOIDIEN dit :

    c’est marrant comme billet,,,,
    à 110 KM/h ,,,,,là ,on ne paie pas l’autoroute !!
    et ,,,
    il faudra payer pour rouler à 130 km/h
    On aura le même tracé 2X2 voies,
    + le péage, + les grillages de protection le long de l’autoroute !
    autant que l’on roule à 110 gratos’

  2. moijedisca dit :

    j’avais rêvé ou la gauche à combattu ( avant) cette idée de péage en promettant la gratuité pour la RCEA!!! encore une tromperie , et n’ayant pas d’idées , ils reprennent celles qu’ils ont combattues!!!!!

  3. Daniel Z dit :

    Je pense qu’il va être temps d’envisager des actions de protestation, et peut être sera t’ il nécessaire d’adopter les stratégies mises en œuvre par certaines communautés ou corporations ?

    Nous payons les routes….et nous devrons payer pour avoir le droit de les utiliser.

    Plus grave : effectuer une sélection des utilisateurs par la capacité financière , c’est délibérément porter atteinte à la sécurité. de ceux qui ont peu de ressources.

    http://www.unionroutiere.fr/wp-content/uploads/2013/12/URF-partie-1-BD.pdf
    Page 25, en exemple.

    Mais pas de panique, tout serait bien planifié :
    http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20140721.OBS4317/cheres-tres-cheres-autoroutes-le-scandale.html

    Quel qualificatif employer pour définir de telles attitudes ?

    Rassurons nous….. Tout sera fait pour protéger les martin-pécheurs !!!

    Finalement, les no borders et autres « anarchistes » sont peut être plus lucides que nous, dans une France où le terme Justice semble avoir été remplacé par les mots Droit et Décrets ?

    Amitiés

  4. loupblanc dit :

    on n’a pas d’argent pour mettre les routes en 2 x 2 voies et en plus
    l’AE préconise des itinéraires de substitution que l’on ne pourra pas entretenir et ne seront pas adaptées. Un peu comme la route qui longe le canal du centre dans sa longueur départementale où les semi remorques passent.

  5. sloup dit :

    L’émission « 90 minutes d’enquête » a donné l’image de cette RCEA ou route de la mort à trois reprises, mais nos décideurs ne doivent pas être au courant des problèmes.
    Je me souviens, il y a quelques années, des gesticulations et décisions de Monsieur Made in France. Les actes? Rien, sinon des morts. Mais est ce vraiment leur souci.
    A cette période, un lecteur, pas très futé, comme moi (!!!!!!), avait suggéré de confier les travaux et la gestion aux société d’autoroute.
    Comme 70% des utilisateurs sont des P.L, reliant Espagne /Europe de l’est ou inter Europe de l’est/Francé EUX SEULS seraient soumis aux péages. Il avait même pensé à une sortie à hauteur limitée pour passage uniquement des V.L sans marquer d’arrêt.
    Alors quand on voit des P.L jadis français livre DIM Autun avec une immatriculation aujourd’hui Roumanie, je me dis que les bénéfices engendrés
    et gères la bas pourraient être utilisés pour le péage RCEA

  6. jean dit :

    Moi, maintenant j évite les parties à péage comme cela tout est dit. Pour ce qui est des conneries de péages de radars etc… un jour il va y avoir une descente de manifestants mécontents sur les routes… Ce serat un peu cherché…
    Cordialement.

  7. jean montceau dit :

    Que vous voulez vous, les fameux bonnets rouges ont fait supprimer l’école taxe qui devait payer ces routes…