Autres journaux :



vendredi 11 mars 2016 à 07:40

FC Montceau-Bourgogne : portrait de :

....Jonathan Santiago : le phénomène Marseillais !!



 

Comme Jean-Baptise Massimi, Jonathan Santiago est une recrue du FC Montceau Bourgogne, arrivé cet hiver en terre Bourguignonne. Le natif de Marseillais s’est vite installé dans le 11 montcellien, il a honoré samedi dernier sa 2eme titularisation à l’occasion de la victoire contre St-Louis Neuweg (0-1) et ce dans un système en 5-3-2. Système dans lequel il a pris place en attaque au côté d’Adonis Tchounet. Il arrive dans équipe de Montceau qui était dans le dur et qui lutte pour sa survie en CFA . Santiago doit faire face à une rude concurrence avec beaucoup de joueurs visant des postes offensifs et notamment : Jordan Henry, Robert Bonaficino ou encore Karim Koriche.

 

Ce jeune joueur, âgé de 21 ans, débarque de L’Olympique de Marseille à Montceau pour se relancer et du haut de ces 1 m 63, il espère prochainement obtenir son 1er contrat professionnel.

 

Questions /Réponses avec Jonathan Santiago

 

MN : Raconte-nous ton parcours professionnel ? Tu as connu seulement l’OM?

 

JS : « En 2013 je m’entraînais avec l’effectif professionnelle. a l’époque, l’entraîneur était Élie Baup . En mars, j’ai disputé mon premier match avec les pros en U.E.F.A Europa League, je suis rentré à partir de la 60eme minutes ensuite j’ai continué à m’entraîner avec le groupe professionnel où j’aurais dû apparaitre dans le groupe pour affronter l’EA Guingamp en L1. Mais malheureusement, la veille du match, il y a le retour de Florian Raspentino. A la reprise de la saison 2014/2015 durant le mois de juillet, L’OM m’a sollicité pour faire le stage de préparation avec le groupe professionnel qui se déroulait en Suisse. J’ai participé au deux matchs amicaux contre FC Sion. Puis, j’ai débuté titulaire au côté de Morgan Amalfitano (Losc), André Ayew (Swensea), Jordan Ayew (Aston Villa) , Jérémy Morel (OL) , Rod Fanni (Charlton Atletics) et contre le FC Porto où là,  je ne suis pas rentré .
J’ai débuté dans le foot à l’âge de 6 ans, à Boneveinne dans un club de quartier, j’étais en débutant et à l’âge de 7 ans, l’OM est venu voir mon père et m’a recruté à L’Olympique, où j’ai passé donc 13 ans au total »

 

 

MN : Quels sont tes objectifs pour ces 6 mois au FCMB ? As-tu déjà une idée pour l’année prochaine? Rester au club pourrait être une solution pour la saison 2016/2017 ?

 

 

JS : « Mes objectifs cette saison ? Premièrement, il faut que j’apporte un plus à l’équipe pour qu’on se maintienne le plus vite possible et deuxièmement : retrouver mon niveau de forme à 100%. A l’heure actuelle,  je n’ai pas d’idée pour l’an prochain mais moi je me concentre sur le présent à savoir : maintenir le FCMB en CFA, le reste viendra plus tard. Oui, ça pourrait être une solution, j’espère déjà que le club arrivera à se maintenir c’est la chose la plus importante aujourd’hui »

 

 

MN : Pourquoi ce choix des rouges et blancs  pour ces 6mois ?

 

JS : « C’est simple, je n’avais pas de club, j’ai été mis en contact avec le coach Yannick Chandioux, il m’a présenté le défi, il m’a très bien accueilli… Le club et sa mentalité m’ont plu, j’ai tout de suite accroché donc je ne me suis pas posé de questions. »

 

 

MN : Le club est dans une situation compliquée et joue son maintien en CFA? Y crois-tu encore ?

 

JS : « Oui, le club est dans le dur en ce moment mais on doit se maintenir et on le fera. Moi personnellement, j’y crois et franchement ce ne sont pas des paroles en l’air parce que avant de m’engager ici, le club était déjà dans le dur et était dans une situation identique au classement (13eme). Ceic expliquant cela, si je m’y suis engagé, c’est forcément que j’y crois et je suis persuadé que on y arrivera »

 

 

MN : As-tu eu l’opportunité de travailler avec Marcelo Bielsa ? Les quelques minutes joués en Europa League, la saison passée, comment les as-tu vécues ?

 

JS : « Non je n’ai pas eu l’occasion de travailler avec Marcelo Bielsa car l’année où il était l’OM; je me suis blessé à partir du mois d’août jusqu’au mois de février. Et puis, en mars, j’ai eu une inflammation au genou qui a mis beaucoup de temps à se soigner. En réalité, j’ai raté mon année. Le match d’Europa League ? Ce ne fut que du bonheur pour moi, c’était un rêve et celui-ci s’est réalisé. Malgré le résultat, c’était quelque chose de grand surtout lorsqu’on le vit avec son club de cœur. »

 

 

MN : As-tu gardé contact avec des amis à l’OM ?

 

JS : « Oui, je suis resté en contact avec quelques joueurs de l’OM bien que je sois parti , je connais bien Baptiste Aloé (VAFC), Larry Azouni (Nîmes Olympique) et Stéphane Sparagna (OM) »

 

Yanis Louatah

 

 

 

foot y 1103162

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer