Autres journaux :


dimanche 20 mars 2016 à 09:57

Cérémonie départementale du 19 mars

Sur le site du mémorial AFN de Sâone et Loire et en présence de plus de 600 personnes



 

C’est à 14h30 ce samedi, qu’a débuté la commémoration du 54ème anniversaire du cessez le feu du 19 mars 1962 en Algérie, sur le site du Mémorial départemental de Blanzy.

 

Dans un défilé qui les emmena du parking du Mémorial jusqu’au Monument, la cinquantaine de porte drapeaux, suivait une clique qui  précédait une foule de plusieurs centaines de personnes (sans doute + de 600 participants). Foule à la tête de laquelle figuraient de nombreuses personnalités dont  trois députés :  Philippe Beaumel, Christophe Sirugue et Thomas, Thévenoud, David Marti, président de la CUCM, les maires des communes voisines : Hervé Mazurek, Marie-Claude Jarrot, Alain Philibert, Jean-Claude Lagrange, Marie-Thérèse Frizot, représentant le Conseil départemental, ainsi que de très nombreux élus des conseils du Bassin Minier.

 

Présents aussi mais c’est on ne peut plus normal de nombreux représentants des associations d’Anciens combattants. 

 

 

Après qu’aient été hissées les couleurs, 9 gerbes ont été déposées parles associations, les municipalités, les élus et l’Etat.

 

Il fut fait lecture du Message national de la FNACA par Robert Létang, et du Message de Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire par M. Yves Andreu, Directeur de l’ONAC etc.

 

 

Le discours : 

 

 

« Nous sommes réunis aujourd’hui pour rendre l’hommage de la Nation à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.

 

Après la violence d’une guerre qui ne disait pas son nom, le cessez-le-feu du 19 mars 1962 sonna comme la volonté commune du gouvernement provisoire de la République algérienne et de la France d’arrêter les combats, comme une promesse de paix. Il devait panser les plaies et faire taire les souffrances. Celles des millions de femmes et d’hommes, de familles, d’enfants qui avaient vécu avec cette guerre, dans cette guerre. Celles des appelés et rappelés du contingent, des militaires de carrière, des membres des forces supplétives ou assimilés, des forces de l’ordre, originaires de métropole et d’Afrique du Nord. Celles des civils massacrés, déplacés, déracinés, abandonnés. Celles des prisonniers. Celles des disparus.

 

Le 19 mars fut un soulagement pour les familles du million et demi d’appelés du contingent ; n’oublions jamais les 25 000 qui ne sont pas revenus. Mais pour les Français d’Algérie, cette date annonçait aussi la fin d’une histoire séculaire, qui s’acheva dans la violence et, finalement, dans l’exil. Et pour les harkis qui avaient fait le choix de rester fidèles à la France, les mois qui ont suivi furent ceux des représailles, des massacres puis d’une fuite éperdue avec leurs familles pour rejoindre la métropole, où ils affrontèrent l’incompréhension et subirent la vie dans des camps d’hébergement.

 

La guerre d’Algérie fut pour la France l’épisode ultime de la décolonisation, après l’accession à l’indépendance des protectorats tunisien et marocain, dont nous célébrons cette année le 60ème anniversaire. Cinquante-quatre ans après le 19 mars 1962, notre monde a complètement changé, mais les souvenirs de cette époque restent vifs. Ils appartiennent désormais à notre histoire commune, et cette année doit donc être l’occasion de les valoriser afin que de la multiplicité des vécus naisse une compréhension partagée de notre passé, contre la tentation mortifère de la concurrence des mémoires. »

 

Fut fait ensuite l’appel des 206 morts pour la France par 6 membres d’associations d’Anciens Combattants.

 

Après la sonnerie aux Morts, la minute de silence et La Marseillaise, fut procédé à la remise d’une décoration (Médaille Militaire) par le délégué militaire départemental.

 

La clôture officielle de la cérémonie a fait l’objet d’une nouveauté avec la diffusion d’une chanson de Serge Lama, consacrée aux combats en Algérie !

 

Annabelle Berthier

 

 

blanzy 19 mars 1903164

 

 

blanzy 19 mars 1903162

 

 

blanzy 19 mars 1903163

 

 

 

 

 

blanzy 19 mars 1903165

 

 

blanzy 19 mars 1903166

 

 

blanzy 19 mars 1903167

 

blanzy 19 mars 1903168

 

blanzy 19 mars 1903169

 

blanzy 19 mars 19031610

 

blanzy 19 mars 19031611

 

 

blanzy 19 mars 19031612

 

blanzy 19 mars 19031613

 

blanzy 19 mars 19031614

 

blanzy 19 mars 19031615

 

blanzy 19 mars 19031616

 

blanzy 19 mars 19031617

 

blanzy 19 mars 19031618

 

blanzy 19 mars 19031619

 

blanzy 19 mars 19031620

 

blanzy 19 mars 19031621

 

blanzy 19 mars 19031622

 

blanzy 19 mars 19031623

 

blanzy 19 mars 19031624

 

blanzy 19 mars 19031625

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Cérémonie départementale du 19 mars”

  1. popofafa dit :

    LE JACQUOT IL EST BEAU COMME ……….