Autres journaux :



jeudi 24 mars 2016 à 08:36

Usine Michelin Montceau….

...inauguration de son nouvel outil : la PA BU !



 

 

C’est ce mercredi matin, à Blanzy, au sein de la zone industrielle de la Fiolle, que l’usine Michelin a accueilli plusieurs représentants de l’État et des élus locaux et régionaux pour inaugurer un nouvel outil de production et présenter les perspectives de développement du site.

 

 

Christian François, directeur du site Michelin Montceau a inauguré un investissement de 8 millions d’euros en présence de Madame la Préfète de Région, de Monsieur le Préfet de Saône-et-Loire, de Madame la Sous-préfète d’Autun, de Jean-Claude Lagrange, élu de la Région, Marie-Thérèse Frizot, élue au Conseil départemental et représentant Monsieur Accary, de David Marti, Président de la CUCM et des maires de Montceau-les-Mines et de Blanzy, Madame Marie-Claude Jarrot et Monsieur Hervé Mazurek.

 

 

michelin e 24031639

 

 

 

Une inauguration s’inscrivant dans un programme d’investissement de 100 millions d’euros

 

 

Christian François a d’abord présenté le site et ses différentes activités pendant près d’une heure aux élus, aux représentants de l’État et à la presse.

 

 

Pour rappel, Michelin comprend 65 sites de production dans le monde, représentant près de 110 000 salariés. Le site de Montceau-les-Mines couvre une superficie totale de 42 hectares, dont 20 hectares pour les bâtiments.

 

Au sein du site, ce sont ainsi trois activités principales qui sont développées : le génie civil, les tissus métalliques et les mélanges. L’activité « mélanges » représente 258 personnes, l’activité génie civil 483 personnes et les tissus métalliques 101 personnes.

 

Au sein du site, on fabrique des « semi-fini » lesquels permettent à leur tour de fabriquer des pneus sur place et pour d’autres sites du groupe Michelin.

 

 

 

michelin e 24031634

 

 

Au total, le site accueille actuellement 1078 salariés.

 

D’autres bâtiments du site ont été délaissés en 2010 lors de la fermeture de l’activité pneus tourisme. Et ce sont ceux-là même, qui pour le directeur du site, constituent un véritable potentiel d’évolution du site.

 

 

Michelin investit ainsi 100 millions d’euros pour l’activité des « semi-fini ».

 

L’activité pneu représente la moitié de l’effectif de l’usine, avec des capacités de production pour différents types de véhicules : voiture, poids-lourd, génie civil (allant jusqu’à 5 tonnes). Devant l’un des bâtiments, le plus gros pneu du monde est exposé. Il pèse 5,5 tonnes.

 

 

Le site Michelin de Blanzy est spécialisé dans les petits pneus civils. Comme l’a expliqué le directeur du site, « le génie civil est une activité de spécialité ». 55% du chiffres d’affaires de Michelin est réalisé avec la vente de pneus de tourisme, contre 30 % pour les poids lourd et 15% sur des spécialités (génie civil, agricole, deux roues et avions).

 

Dans cette dernière catégorie, la partie la plus importante est le génie civil, lequel représente 10% du chiffres d’affaires total de Michelin. Seuls 6 sites dans le monde fabriquent des pneus pour le génie civil dont deux en France à Montceau-les-Mines et au Puy.

 

Cette activité est développée majoritairement au niveau international puisque plus de 50 % des clients se situent en dehors de l’Europe. L’effectif dédié à cette activité sur le site comprend 483 personnes, pour 144000 pneus par an, allant de 105 à 440 kilos.

 

 

Le génie civil comprend 60 produits différents : 70% pour le génie civil et 30% pour les Très Gros Poids Lourds. Les TGPL s’adressent en partie au domaine militaire, pour les véhicules de pompier ou encore pour usage forestier par exemple.

 

 

« Le génie civil est une activité cyclique dépendant de l’activité minière. Du fait de l’activité actuelle, nous sommes dans une activité cycle bas.Jusqu’à présent, cela a toujours été suivi de cycle haut. Je suis las d’entendre les menaces sur l’activité du génie civil. Il n’y a pas la moindre intention de remettre en question l’activité génie civil. Nous avons une augmentation progressive de notre effectif d’ailleurs. Tous les voyants sont au vert. Le génie civil est une activité cyclique, profitable, très intéressante pour le groupe Michelin même en cycle bas » a expliqué Christian François, le Directeur du site blanzynois.Les projets « semi-fini »

 

 

En 2015, Michelin a pris une décision stratégique en faisant du site de Blanzy un pôle de compétence semi-fini en Europe. Rappelons que Michelin comprend 40 sites en Europe dont 15 fabriquant des produits semi-finis. Le site de Montceau-les-Mines est le plus gros et donc un site central pour le groupe.

 

En 2015, le projet Pesée Automatique des Boîtes Uniques (PA BU) a mobilisé 7 millions d’euros. Toutefois cet outil s’inscrit dans un contexte plus large d’investissements de près de 37 millions d’euros en 2016.

 

 

De 2015 à 2017, le site devient un pôle d’expertise Méthodes pour l’Europe, accueillant 12 nouveaux emplois pour se faire.

 

De 2016 à 2017, le projet Allier demandera 42 millions d’euros d’investissement pour son développement et induira le recrutement de 75 salariés.

 

De 2016 à 2017, le projet BC M Blocs sera développé avec 19 millions d’euros d’investissement et permettant l’embauche de 4 nouveaux salariés. Il s’agit d’un projet de Business Continuity Management. En effet, un site italien du groupe est le seul à fabriquer des semi-finis spécifiques. Le site de Montceau-les-Mines a été choisi comme site de secours pour l’ensemble du groupe.

 

Enfin de 2016 à 2018, le projet Développement Z induira l’embauche de 16 nouveaux salariés pour un investissement total de 20 millions d’euros sur site. En relation avec la recherche et le développement, un certain nombre de développement se faisait sur des anciens équipements de Clermont-Ferrand. Il a été décidé de ramener ce travail à Montceau-les-Mines.

 

 

Ainsi à terme, ce sont 100 millions d’euros au total qui auront été investis par le groupe Michelin sur le site de Montceau-les-Mines et la création de 110 emplois.

 

 

Une forte croissance des investissements

 

 

Depuis 2015, les investissements moyens de 12 à 14 millions d’euros ont connu une forte augmentation avec une forte concentration de ceux-ci sur les produits semi-finis.

 

Les bâtiments choisis pour les projets sont ceux anciennement dédiés aux pneus tourisme. Il représentent une surface totale de 16 000 m².

 

 

Sur la PA BU, 50% des coûts comprenaient des coûts de rénovation du bâtiment et de la reconstruction. Une grosse partie des travaux a d’ailleurs été réalisée par des entreprises locales.

 

 

Par ailleurs, depuis 2012, le site est très engagé dans la qualité de vie au travail.

 

« On doit des conditions de travail aux personnes, similaires à celles de leurs domiciles. L’usine a vieilli. Il fallait remonter le moral de nos salariés. » a déclaré le directeur du site. Celui-ci a indiqué avoir beaucoup travaillé au sein du groupe Michelin. Un programme important de rénovation a été entamé pour un coût de 7 millions d’euros comprenant des travaux sur les douches, vestiaires, salle de pause, bureaux, salles de réunion, espace de communication, rénovation des bâtiments, signalétique et image du site.

 

A la fin de l’année 2016 (novembre-décembre), le site ouvrira un restaurant d’entreprise, lequel aura coûté 1 millions d’euros d’investissements.

 

« C’était une demande forte du personnel. Un site de 1000 personnes se doit d’offrir de telles possibilités » a indiqué Christian François. Les travaux devraient démarrer au mois de juin.

Le développement du personnel a aussi présenté comme une priorité, qu’il s’agisse d’un développement professionnel ou de son engagement dans l’entreprise. Entre 2012 et 2015, le site avait engagé le projet AOR lequel consistait en un programme de formations et de coaching pour le personnel. Ce sont ainsi 800 personnes qui y ont participé pendant 5 semaines.

D’après le directeur du site, le projet a permis la mise en place d’équipes « responsabilisées »

 

 

Une création nette de 400 emplois

 

 

En résumé, les projets développés entre 2016 et 2019 pour la somme de 100 millions d’euros d’investissements devraient permettre le recrutement de 110 emplois. En parallèle, le site devrait connaître 290 départs à la retraite pendant la même période. Au total, ce sont donc 400 emplois qui vont être créés sur le site Michelin de Blanzy.

 

 

Questionné par Madame la Préfète de Région, le directeur du site a expliqué les recrutements. Pour les agents, 99% d’entre eux sont des locaux. Les ETAM sont recrutés 80 % au niveau local et régional. Et le recrutement des cadres se fait au niveau national par Michelin. Toutefois, la direction du site souhaite davantage stabiliser les managers. « Le site leur permet d’évoluer » a expliqué son directeur.

 

 

Le site travaille aussi régulièrement avec des intérimaires en période de pointe et des jeunes en apprentissage. Il est aussi engagé dans un partenariat avec l’IUT du Creusot. Michelin accompagne des étudiants de l’IUT sur un projet « vélo innovant ».

 

 

Visite de la PA BU

 

 

La PA BU prépare les quantités de produits entrant dans les mélanges de gommes. Elle mesure 41 mètres de longueur pour une hauteur de 5 mètres environ. Elle compte 20 postes de pesée. D’ici la fin de l’année, une deuxième PA BU de 10 postes sera également installée dans le même bâtiment.

 

 

Cette fois-ci, la visite a été réalisée par des salariés du site, lesquels ont expliqué que la machine marche en autonomie. Les équipes comprennent 4 personnes. Ils sont une quinzaine de personnes affectées à la PA BU au total.

 

 

Les visiteurs, élus et représentants de l’État se sont montrés impressionnés et intéressés. Madame la Sous-préfète d’Autun avait déjà visité le site et vu la précédente machine. Elle a apprécié le sérieux des travaux et le perfectionnement des outils sur place.

 

 

L’inauguration par les élus et les représentants de l’État de ce nouvel outil est de bon augure pour l’usine qui va continuer de faire peau neuve et d’évoluer dans les années à venir.

 

 

Émilie Mondoloni

 

michelin e 2403162

 

 

michelin e 2403163

 

 

michelin e 2403164

 

 

michelin e 2403165

 

michelin e 2403166

 

michelin e 2403167

 

michelin e 2403168

 

 

michelin e 2403169

 

 

 

michelin e 24031610

 

 

michelin e 24031611

 

michelin e 24031612

 

michelin e 24031613

 

 

michelin e 24031614

 

michelin e 24031615

 

michelin e 24031616

 

michelin e 24031617

 

 

michelin e 24031618

 

michelin e 24031619

 

michelin e 24031620

 

michelin e 24031621

 

michelin e 24031622

 

michelin e 24031623

 

michelin e 24031624

 

michelin e 24031625

 

michelin e 24031626

 

michelin e 24031627

 

 

michelin e 24031628

 

 

michelin e 24031629

 

 

michelin e 24031630

 

 

michelin e 24031631

 

 

michelin e 24031632

 

michelin e 24031633
michelin e 24031635

 

 

michelin e 24031636

 

 

michelin e 24031637

 

 

michelin e 24031638

 

 

 

michelin e 24031640

 

 

michelin e 24031641

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




9 commentaires sur “Usine Michelin Montceau….”

  1. Daniel Z dit :

    Et elle peut se visiter, cette usine ?

    Amitiés

  2. maurice dit :

    appelons un chat ,un chat et disons USINE MICHELIN BLANZY

  3. gala dit :

    Oui si vous avez de la famille qui travaille la-bas et qui peut vous invité lors de « visite de famille »

  4. catenaccio dit :

    Ce nouveau outil me fait penser à l’investissement il y à quelques année dans cette même usine de machines automatique dans l’atelier du tourisme, qui ont depuis…… disparu, une fois au point il n’y a plus que dévisser au sol……….

  5. blondin dit :

    Bonjour à tous ,
    Et salut cyrille ….c’est quoi le rapport avec la choucroute 😅😅😅 ?

    Enfin on s’en fout ! Les trains ont,pas de pneus 😆😆😆😆😆
    Bises à tous