Autres journaux :



jeudi 31 mars 2016 à 06:05

En marge du championnat de Bourgogne de motocross, dimanche 3 avril

Les cinquante ans du Moto club Dardon Gueugnon : 50 nuances du Dardon



 

Après un demi-siècle d’existence, le Moto club Dardon Gueugnon a pris une dimension tant nationale qu’internationale grâce à une solide équipe de bénévoles. Il ne manque qu’un éclairage du circuit de Sainte-Radegonde pour organiser des nocturnes. Un vœu du président. Et dimanche, on remet les gaz avec l’organisation du championnat de Bourgogne.

 

 

dar 30 03 16

 

 

En ce jour de mars, un vent froid souffle sur Sainte-Radegonde, les rayons du soleil peinent à réchauffer l’atmosphère. « C’est pourtant un temps idéal pour faire de la moto » note avec un sourire en coin Alain Bailly, vice-président du moto club Dardon Gueugnon. « Au moins il n’y a pas de poussière sur la piste et ça évite de l’arroser » ajoute-t-il. « Parce que la poussière, c’est l’ennemi du motocross, sans quoi vous ne pouvez pas organiser une compétition. C’est dans le règlement puisque notre circuit est homologué FIM (Fédération internationale de moto) ». Et au club Dardon Gueugnon, Alain Bailly et bien d’autres, bien qu’ils soient bénévoles, leur passion pour le motocross ils la conjuguent en mode professionnel. Beaucoup d’entre eux ont connu les premières heures du club et aujourd’hui, ils sont fiers en cette année 2016, de fêter les cinquante ans du club.

 

Tous vivent pour l’amour de leur club. Il suffit de les écouter, leurs yeux pétillent quand le président, Jean-Pierre Forest, évoque quelques souvenirs, notamment l’organisation du championnat du monde 125 en 1991, le premier du genre. « En deux jours, nous avons accueilli 12000 spectateurs » se plaît-il à faire remarquer. Ainsi, au fils des ans, le club a acquis ses lettres de noblesse dans le milieu du sport mécanique. « Aujourd’hui, notre circuit et notre capacité à organiser nous permet de nous classer dans le top 10 en France ».

 

Gueugnon, Mont-Dardon, Sainte-Radegonde

 

Tout a commencé dans les années 1960 avec les frères Hervé et Philippe Rebichon avec le circuit de motocross à Gueugnon au lieu dit « Les Terres Blanches ».

 

On y venait en masse à chaque manifestation avec en point de mire, l’extravagante montée que parfois les pilotes ne parvenaient pas à gravir avec leur machine. Alors à chaque fois, des pompiers à l’aide d’une corde venaient au secours des malchanceux. Le club ne demandait qu’à prospérer, trouver un autre site aussi. Au Mont Dardon près d’Uxeau « mais c’était bien trop compliqué » se souvient Jean-François Forest. Ainsi, lors de l’assemblée générale du 20 juin 1966 du moto club du Dardon, sous la présidence d’Auguste Godart, on pouvait lire : « L’avenir du moto club du Dardon est plutôt morose puisque que chacun sait déjà, le sommet du Dardon est loué pour une durée de neuf années à partir de 1965 à la commune d’Uxeau et que le maire s’oppose personnellement à l’installation d’un terrain de motocross ». Adieu Mont Dardon, bonjour Sainte-Radegonde, commune située à proximité de Toulon-sur-Arroux avec aujourd’hui ses dix-sept hectares de terrain !

 

Au prix d’une jambe cassée

 

Un terrain avec une ferme et une friche. Jour après jour, année après année, les bénévoles vont transformer, structurer le paysage en terrain de motocross. « La ville de Gueugnon est propriétaire de l’entrée du circuit avec la ferme et détient un bail pour le reste » précise le président actuel.

 

Avec les moyens du bord, c’est-à-dire beaucoup de labeur et de sueur et l’aide de certaines entreprises, ils ont métamorphosé les lieux. Et le système D n’est pas en reste. « En 2007, se rappelle Jean-Pierre Forest, le FCG (Football Club Gueugnonnnais) voulait détruire son club house à cause de la construction d’une nouvelle tribune. Finalement nous l’avons démonté et remonté ici même ». Un truc de fou ! « C’était périlleux, il n’y a pas eu de mort mais c’est un miracle. Il y en a quand même un qui s’est cassé une jambe ».

 

1966, création du MC du Dardon. 1988 le club est sur le point d’organiser le Mondial 125. Alors pour ce faire « nous avons fusionné avec le Moto –Loisirs Gueugnonnais et est né le Moto club Dardon Gueugnon » souligne Jean-Pierre Forest. Et en 1991 le Mondial se déroule à Sainte-Radegonde. Fort de cette expérience, les manifestations se succèdent, championnat de France Elite 250/500, Mondial side-car cross, même chose en 2002, en 2005, 2008 et 2013 ; et pour la première fois en France, le championnat du monde de motocross juniors en 2010. Bref, chaque année, le circuit est le théâtre d’une manifestation majeure, régionale, nationale et internationale.

 

C’est beau la nuit le motocross !

 

Au club, forcément, on est fier de cette réussite. « Nous avons monté le Moto club Dardon Gueugnon au niveau mondial » assure sans fausse modestie le président. « Mais le plus difficile est de s’y maintenir. Financièrement, c’est très lourd à supporter. C’est un an de préparation. Heureusement, nous avons des aides de la commune de Gueugnon, du Département de la Région. Un Mondial de side-car, c’est 150 000€. Pour du solo en MX1, MX2 (les catégories reines, l’équivalent de la Formule 1), il faut compter jusqu’à un million d’euros. Ce n’est pas dans nos moyens ».

 

De nos jours, même si dans certaines régions, notamment en Bretagne ou dans le Monde, le motocross fait recette, en Bourgogne et plus précisément du côté de Toulon-sur-Arroux, le constat est plus alarmant. « Qui connaît le circuit de Sainte-Radegonde ? » déplore Alain Bailly. « Nous avons du mal à faire déplacer les spectateurs, surtout de l’extérieur ». Un site est portant en ligne, le club communique sur facebook, a fait appel à une agence de communication pour cette année et espère ainsi attirer davantage de spectateurs. Aux yeux de Jean-Pierre Forest, une solution pourrait apporter du carburant à son moteur : « Eclairer le circuit et organiser des nocturnes. J’ai fait établir un devis, cela coûterait 25 000€. Ce serait un bon investissement ». Si les 8 et 9 octobre prochains lors du side-car cross et quad des Nations, ils sont 12 000 a s’agglutiner sur le circuit, alors l’idée du président ne sera pas qu’une vue de l’esprit. Quel beau cadeau d’anniversaire ce serait ! Nous ne sommes plus à une nuance près.

 

Jean Bernard

 

 

LE MOTO CLUB DARDON GUEUGNON C’EST AUSSI

 

_ 250 bénévoles dont environ 120 licenciés

 

_ son école de moto avec près de 300 jeunes de Bourgogne qui viennent s’initier à la moto tous les ans dans le cadre de « conduite et sécurité »

 

_ un site de près de 17 hectares avec 2 pistes : un circuit d’entraînement et un circuit de course

 

_ site internet : motoclub-dardon-gueugnon.com

 

LES DATES A RETENIR EN 2016

 

_ dimanche 3 avril , championnat de Bourgogne, entrée 12€/gratuit moins de 16 ans

 

_ samedi 8 et dimanche 9 octobre, side-car cross et quad des Nations

 

 

 

 

 

dar 30 03 161 dar 30 03 162

 

 

dar 30 03 163

 

 

LOGO MOTO CLUB DARDON 02 03 16

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer