Autres journaux :


jeudi 7 avril 2016 à 20:33

« Lutte contre le système prostitutionnel : des avancées pour les personnes prostituées, mais… » (Politique)

Pour Edith GUEUGNEAU, députée de Saône et Loire (2ème circonscription)



 

 

« Il aura fallu près de deux ans et demi pour arracher ce texte au parlement, au prix de débats virulents – décrié par le Sénat -. Mais, comme à chaque fois, c’est l’Assemblée nationale qui aura eu le dernier mot.

 

Mercredi 6 avril, les député-e-s ont adopté en lecture définitive la proposition de loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel. Aussi, je prends acte de ce vote que je considère comme imparfait.

 

Certes, il reflète les changements de regard de la société, consciente désormais des réalités du système prostitutionnel. Je reconnais certaines avancées de ce dispositif de lutte contre la prostitution :

 

1. Renforcement des moyens d’enquête et de poursuite contre la traite des êtres humains et le proxénétisme.

 

 

2. Amélioration de la prise en charge globale des personnes prostituées et de la protection dont peuvent bénéficier les victimes de la traite des êtres humains et du proxénétisme. En outre, je me réjouis que le délit de racolage soit enfin supprimé.

 

 

3. Mise en place d’une prévention plus importante des pratiques prostitutionnelles et du recours à la prostitution.

 

Toutefois, je regrette que la pénalisation des clients, un des principaux dispositifs de la proposition de loi, ait été finalement adopté. Je tiens à réaffirmer ici mon opposition à la pénalisation des prostituées comme celle des clients, qui est selon moi loin d’être la solution. Cette mesure risque de pousser les prostituées vers la clandestinité et vers plus de précarité.

 

Cette pénalisation rend en effet plus difficile l’action des services de police dans la lutte contre la traite et le proxénétisme, et expose davantage les prostitué(e)s à la violence de certains clients et aux contaminations comme celle au VIH et/ou aux hépatites virales.

 

La lutte contre le système prostitutionnel doit avant tout passer par :

 

la lutte contre les réseaux de traite et de proxénétisme ;

 

l’accompagnement des personnes prostituées, notamment en les aidant à sortir de la prostitution;

 

le renforcement de l’éducation à la sexualité et la prévention ;

 

Aujourd’hui, même si je considère que ce texte peut avoir des relents quelque peu paternalistes, je souhaite qu’il soit appliqué dès que possible. Car il est urgent de permettre à la très grande majorité des personnes prostituées victimes de la traite, la plupart des femmes, de sortir de ce véritable esclavage moderne. »

 

 

NEW EDITH GUEUGNGEAU 17 02 16

 

 

Photo d’archives

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “« Lutte contre le système prostitutionnel : des avancées pour les personnes prostituées, mais… » (Politique)”

  1. Daniel Z dit :

    Je suis désolé, j’ai l’esprit mal tourné !

    Que dit le Larousse au sujet de la prostitution ?

    «  »Avilir quelque chose, le déshonorer en l’utilisant à des tâches indignes, en particulier dans un but de rentabilité «  »

    Et je vous lis :
    «  »Renforcement des moyens d’enquête et de poursuite contre la traite des êtres humains…. » »

    Dommage que le parti socialiste ait voté pour l’établissement du régime des travailleurs détachés.
    Que de convergences entre la prostitution sexuelle et celle, plus insidieuse de ces travailleurs !
    Le journalistes ont, je crois, suffisamment mis en évidence le fait qu’en de nombreuses occasions, cette pratique conduit à l’abattage quand ce n’est l’esclavage…..
    Bien sûr, certains y laissent aussi leur santé et sont, corps et âme dépendant du bon vouloir des exploiteurs.

    Le travail qui était une vraie valeur est apparemment totalement prostitué par une procédure mise en place, entre autre, par votre parti.

    J’irais presque à traiter les auteurs de cette procédure de proxénètes !

    Je sais…. Ce n’est pas le sujet mais la philosophie des deux déarches est la même, exploiter la misère par tous les moyens.

    Pas le qui d’être fier !

    Amitiés

  2. gilbert71 dit :

    c’est plus facile de punir le client que le proxénète. là aussi il faut intensifier la lutte contre cette mafia , liée au terrorisme , trafics en tout genre