Autres journaux :


lundi 2 mai 2016 à 16:08

Remise de la médaille de l’Ordre National du mérite à Michel Bonnot

Beaucoup de monde pour assister à la cérémonie à la Mairie



 

Michel Bonnet a convié sa famille, ses amis, ses collègues et les autorités à la remise officielle de sa médaille de l’Ordre National du Mérite par Monsieur Paul FAROUZE Président de la Section de la Saône-et-Loire.

 

La sympathique cérémonie se déroule dans le grand salon de l’hôtel de ville de Montceau.

 

Il y a du monde, beaucoup de monde pour partager ses instants. Madame le Maire Marie Claude Jarrot accueille tout le monde par ces mots « nous sommes réunis autour d’un homme pour lequel nous avons du respect et de la sympathie, avec l’exigence de le saluer comme l’on salue un dignitaire de l’ordre national du mérite. ».

 

 

bonnot 02051615

 

 

 

Les enfants, les parents, les amis, les collègues mitraillent à qui mieux mieux avec leurs appareil photo ou leurs smartphones.

 

 

Madame le Maire rappelle, comme le fera à sa suite le Président FAROUZE, que c’est le Général de Gaulle qui a créé l’ordre national du mérite et que ce dernier avait assigné plusieurs objectifs à l’Ordre nationale du Mérite « et parmi ceux-là, il y avait l’idée d’exemplarité pour la nation, l’idée de mettre un visage sur les valeurs de la république, l’idée d’encourager les citoyens à donner le meilleur d’eux-mêmes, quels que soient les services qu’ils aient pu rendre. …C’est votre cas, et la liste de vos réussites l’atteste. /…c’est donc une belle opportunité pour nous aujourd’hui, pour moi, en tant que Maire de Montceau les mines, de saluer un parcours d’engagement au service des autres».

 

 

bonnot 02051611

 

 

 

 

Elle salue ensuite «ce moment irremplaçable où, tous, vont se retrouver derrière vous, auréolé de cette reconnaissance républicaine.

 

 

C’est une fierté pour le récipiendaire, c’est une fierté pour sa famille, c’est une fierté aussi pour l’ensemble de la communauté nationale et locale, celle de Montceau les mines assurément, la mienne en particulier quand il s’agit de saluer un ami, un enfant de Montceau, un élève de l’école du bois du Verne, devenu enseignant et Meilleur Ouvrier de France. Vous, médaillé de la ville de Montceau les Mines en 1976, médaillé du cinquantenaire du débarquement et de la libération, décerné par André Jarrot à l’occasion de la foire de Montceau en 1994. Vous qui méritez cette belle récompense.»

 

 

 

Madame le Maire reprend une phrase d’Albert Einstein «il n’existe pas d’autre éducation intelligente que d’être soi-même un exemple » Elle termine en expliquant que c’est «un immense plaisir qui nous réunit aujourd’hui autour de vous pour vous remettre cette distinction qui vous honore»

 

 

 

Lui succède le Président Farouze qui d’abord présente l’Ordre National du Mérite.

 

 

 

bonnot 0205168

 

 

L’ordre national du Mérite a été institué le 3 décembre 1963 par le général de Gaulle pour récompenser les mérites distingués, militaires (d’active et de réserve) ou civils, rendus à la nation française.

 

 

Il comprend trois grades : chevalier, officier et commandeur ainsi que deux dignités : grand officier et grand-croix.

 

 

La nomination dans l’ordre national du Mérite se fait soit par proposition ministérielle soit par la procédure d’initiative citoyenne.

 

 

 

La création de cet ordre s’est accompagnée de la disparition de 17 ordres plus anciens: Ordre du Mérite social, Ordre de la Santé publique, Ordre du Mérite sportif, Ordre du Mérite commercial, Ordre du Mérite militaire, Ordre du Mérite touristique, Ordre du Mérite du travail, Ordre du Mérite artisanal, Ordre du Mérite civil, Ordre du Mérite combattant, Ordre du Mérite saharien, Ordre du Mérite commercial et industriel, Ordre de l’Étoile noire, Ordre du Mérite postal, Ordre de l’Étoile d’Anjouan, Ordre de l’Économie nationale, Ordre du Nichan el Anouar, et de la conservation de 4 autres : Ordre des Palmes académiques, Ordre du Mérite agricole, Ordre du Mérite maritime, Ordre des Arts et des Lettres

 

 

 

Son insigne fut créé par le sculpteur-médailleur français Max Leognany. C’est une étoile à six branches doubles, émaillées de bleu, en argent pour les chevaliers, en vermeil pour les officiers. Le centre de l’étoile est entouré de feuilles de laurier entrecroisées et représente l’effigie de la République, entourée d’un cercle portant les mots : République française. Elle est surmontée d’une couronne d’attache de feuilles de chêne entrecroisées, en argent pour les chevaliers, en vermeil pour les officiers. Le revers porte deux drapeaux tricolores entrecroisés, entourés d’un cercle portant l’inscription : Ordre national du Mérite et la date de fondation de l’ordre : 3 décembre 1963. L’insigne est suspendu à un ruban en moire bleu de France.

 

 

 

L’ordre national du Mérite distingue des personnes issues de tous les domaines d’activité. Il s’agit du second ordre national destiné à honorer des citoyens français en complémentarité avec la Légion d’honneur. Le ruban bleu, s’obtient en répondant à la triple vocation de la décoration (Traduire le dynamisme de la société, donner valeur d’exemple, reconnaître la diversité.)

 

 

 

Les critères d’attribution sont : avoir rendu des « services distingués » militaires ou civils, pouvoir justifier d’une activité de 10 ans minimum, l’accession à un grade supérieur se fait par la preuve de nouveaux mérites, il faut une durée minimale de 5 ans de plus pour être promu officier, 3 ans pour le grade de commandeur, 3 ans pour être élevé à la dignité de grand officier et de nouveau 3 ans pour grand-croix.

 

 

 

Après cette présentation, il parle de l’abnégation et de l’exemplarité, rappelle la devise de l’Ordre National du Mérite « servir et ne pas se servir ». Il parle aussi des œuvres que l’Ordre entretient et des prix à la jeunesse qu’ils remettent.

 

 

 

Puis il passe à la biographie de Michel Bonnot. Elle est exemplaire, elle part d’un CAP de chaudronnier fer pour aboutir à la reconnaissance suprême de meilleur ouvrier de France en 1976 ; elle passe par une vie de famille réussie avec 3 enfants, des petits enfants ; par une vie professionnelle en progression constante et très valorisante ; par une vie sociale constructive, et une implication extrême dans le domaine de l’enseignement avec ACEPPS, le Greta, l’Afpa, la Seha.

 

 

Pour lui c’est normal que Michel Bonnot ait obtenu cette distinction.

 

 

 

Michel Bonnot clôture la cérémonie en expliquant qu’il va devoir rétablir les mensonges qui ont été dits sur lui dans les discours qui ont précédé en mettant en avant des soit disant qualités et en oubliant ses défauts. Il salue Mme Jarrot et ses Adjoints présents. Il a un petit mot pour Henri Jean Lachaume le Président des meilleurs Ouvriers de France qui n’a pas pu être là. Il se rappelle son émotion quand André Jarrot, alors Ministre du temps libre et président du Conseil national des Expositions du Travail (Meilleur ouvrier de France) lui a remis sa médaille du cinquantenaire du débarquement et de la libération de la France.

 

 

 

Après avoir appelé les Meilleurs Ouvriers de France de Saône et Loire à se mobiliser pour renforcer le groupement départemental, il lance un ordre simple mais immédiatement suivi d’exécution :

 

« Rompez les rangs et trinquez avec le verre de l’amitié ».

 

 

bonnot 0205162

 

 

bonnot 0205163

 

 

bonnot 0205164

 

 

bonnot 0205165

 

 

bonnot 0205166

 

 

bonnot 0205167

 

 

bonnot 0205169

 

 

bonnot 02051610

 

 

 

bonnot 02051612

 

bonnot 02051613

 

bonnot 02051614

 


bonnot 02051616 bonnot 02051617

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer