Autres journaux :


jeudi 18 août 2016 à 05:03

Au fil des rues de nos communes

Aujourd'hui, rue Jean Damichel



Dans le quartier des Bois-Francs, à Saint-Vallier, une rue et une école portent le nom de Jean Damichel, ainsi qu’un monument à Verdun-sur-le-Doubs.

 

Jean Damichel, né le 2 juillet 1908 à Allerey, était le fils d’un instituteur radical et libre-penseur.

Élève de l’École normale de Mâcon, il est nommé instituteur à Saint-Jean-des-Vignes.

 

 

 

 

rue jean damichel 1808162

 

Le Parti communiste reçut son adhésion en janvier 1932. Secrétaire du rayon de Chalon (Saône-et-Loire) à partir de 1933, il entra au bureau régional en 1936. Secrétaire de l’Union locale de la CGT, il fut candidat du PCF dans la 2e circonscription de Chalon le 26 avril 1936

 

Il était aussi membre du conseil national du Syndicat national des Instituteurs.

 

Déplacé par le gouvernement de Vichy à Cressy-sur-Saône (Saône-et-Loire), arrêté par la Gestapo le 27 juin 1941, emprisonné à Chalon, à Romainville puis à Compiègne, il a été fusillé par les Allemands au Mont-Valérien, le 15 décembre 1941 comme otage, en représailles aux attentats des 28 novembre 1941 et 7 décembre 1941 à Paris et en région parisienne.

 

Marié en janvier 1938 à Chalon, il était père d’une fille.

 

La lettre émouvante qu’il écrivit à son épouse, le matin de son exécution, est retranscrite dans le beau document édité par l’Amicale des Anciens Elèves de l’Ecole Normale de Mâcon : « Maîtres et maîtresses de Saône-et-Loire dans la tourmente 1939-1945 »

 

 

 

 

 

 

rue jean damichel 1808163

 

 

rue jean damichel 1808164

 

 

rue jean damichel 1808165

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer