Autres journaux :



vendredi 2 septembre 2016 à 18:22

Marisol Touraine et Christophe Sirugue…

sur le chantier du centre de santé Carmi à Montceau



 

 

C’est en fin de matin√©e ce vendredi, que Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Sant√©, √† l’invitation de Christophe Sirugue, d√©put√© et Secr√©taire d’√Čtat √† l’industrie fra√ģchement nomm√©, s’est rendue sur le chantier du futur centre de sant√© CARMI (Caisse R√©gionale Mini√®re) des √Čquipages √† Montceau-les-Mines.

 

 

Reçue par Madame le Maire Marie-Claude Jarrot et par les élus de la ville et du département présents, Marisol Touraine a visité le chantier qui finalisé proposera une surface utile de 1500 m² sur deux niveaux.

 

 

Puis √† l’issue de la pr√©sentation du projet, elle expliquait au micro de nos confr√®res de France t√©l√©vision, la coh√©rence de sa politique¬†: ¬ę¬†Ma politique est coh√©rente. Il faut soutenir les professionnels de sant√© partout, soutenir les h√īpitaux du territoire en lien avec les maisons de sant√©. En 2012, il y avait 12 maisons de sant√© dans le d√©partement. Aujourd’hui il y en a 25. Nous sommes au 21e si√®cle. La r√©volution num√©rique touche √©videmment la sant√©. Nous construisons une coh√©rence de la politique de soins.¬†¬Ľ

 

 

 

Marie-Claude Jarrot met en avant le territoire de santé

 

 

C’est ensuite aux Ateliers du jour que les √©changes se sont poursuivis.

 

 

Et Marie-Claude Jarrot, Maire de la ville, de souhaiter la bienvenue aux deux ministres présents.

 

Avant de poursuivre¬†: ¬ę¬†Montceau est une commune jeune n√©e au 19e si√®cle, construite autour des mines et autour des quartiers. Un tiers de la population en 2015 n’avait pas de g√©n√©raliste. Les chiffres, vous les connaissez Madame la Ministre. Nous devions r√©agir. La CARMI l’a fait. La Ville l’a fait. L’offre de soins sera am√©lior√©e. Nous restons vigilants. C’est notre responsabilit√©. J’aurais aim√© que vous puissiez passer par le chantier de la maison pluridisciplinaire. Nous avons mis en place un contrat local de sant√© et nous sommes territoire de sant√©. La nouvelle coop√©ration dans le cadre de la CHT devenue GHT va nous permettre d’esp√©rer.

 

 

 

Nous avons besoin de vous dans nos d√©marches de structuration de la fili√®re, pour nous accompagner dans cette structuration. Il faut donner envie aux m√©decins, avez-vous d√©clar√© dans la presse ce matin. Et c’est ce √† quoi nous nous attelons. Je vous invite tous √† l’inauguration en d√©cembre de la maison pluridisciplinaire.¬†¬Ľ

 

 

 

Pour sa part, le Directeur g√©n√©ral de la CARMI a expliqu√©¬†: ¬ę¬†Ce projet est n√© d’une volont√© d’agir. Le r√©gime minier de protection a une implantation ancienne √† Montceau-les-Mines. L’offre de filieris conna√ģt une √©volution constante. Le projet des √Čquipages est un regroupement des offres pour la p√©renniser et la mettre au service de tous. Le centre des √Čquipages est un projet de grande envergure¬†: 5 millions d’euros, 40 professionnels (m√©decins g√©n√©ralistes, ORL, rhumatologues, infirmiers, pharmacie). C’est une offre sociale aussi avec le tiers payant et sans d√©passement d’honoraires. Il s’agira d’un centre ouvert √† toute collaboration. Dans ce sens, il a vocation √† recevoir des professionnels lib√©raux dans ses locaux. Ce projet est exceptionnel par sa grandeur.¬†¬Ľ

 

 

 

Pour sa part, Marie-Th√©r√®se Frizot, repr√©sentant Andr√© Accary, Pr√©sident du Conseil d√©partemental d√©clarait¬†: ¬ę¬†Nos campagnes et certaines zones urbaines souffrent d’un manque de professionnels de sant√©. Le Conseil d√©partemental tente d’y r√©pondre. Il en est de sa responsabilit√©. Le bassin de vie de Montceau-les-Mines compte 19 communes et pr√®s de 50000 habitants. Il est reconnu en zone rouge par l’ARS. En 2015, ce sont 10 m√©decins qui ont cess√© leur activit√©. Cela nous a mis en conditions d’urgence. C’est la r√©alit√© du terrain aujourd’hui. Nous ne pouvons nous en satisfaire. Le d√©partement, le premier √©chelon dans le dialogue social reste pr√©sent. Mais nous avons besoin de l’√Čtat, de vous. Le service de public, de sant√©, se doit d’√™tre √† la hauteur. Ce projet y participe. Nous nous en f√©licitons.¬†¬Ľ

 

 

 

Christophe Sirugue pour sa part a d√©but√© par remercier l’implication de Marisol Touraine dans ce projet. ¬ę¬†Je tenais √† ce que ce projet soit visit√© par votre minist√®re. C’est votre d√©cision en 2012 qui a permis au r√©gime minier de se concr√©tiser. Pass√© ces remerciements, il ne peut y avoir un projet contre un autre. L’histoire, ce sont des probl√©matiques d√©mographiques ici comme ailleurs. Le projet que nous avons √† cet instant a √©t√© port√© par les collectivit√©s.

 

 

Il y a dans le régime minier des prémisses à la loi que vous venez de faire voter, comme le tiers payant par exemple. Quand nous avons regardé ce projet, il y avait tout pour que ce projet soit concrétisé.

 

 

Cette solution est ouverte √† tous et pas seulement aux b√©n√©ficiaires du r√©gime minier. C’est une tr√®s belle inauguration pour notre territoire, notre ville et les ressortissants du bassin minier. Je vous remercie.¬†¬Ľ

 

 

Marisol Touraine a ensuite conclu les prises de parole comme suit :

 

 

 

¬ę¬†Je me r√©jouis de pouvoir poursuivre mon travail avec Christophe Sirugue [faisant r√©f√©rence √† sa nomination de la veille]. J’√©tais heureuse de r√©pondre √† cette invitation qu’il m’avait lanc√©e, il y a plusieurs mois. Oui les Fran√ßais sont soucieux de leur sant√©, de ne pas avoir de d√©passements d’honoraires, d’avoir une meilleure pr√©vention par exemple. Nous devions y r√©pondre en tenant compte des √©volutions de la m√©decine. Je suis heureuse de pouvoir constater l’√©tat d’avancement du nouveau b√Ętiment de la CARMI. Vous avez raison. Elle a √©t√© les pr√©misses de notre loi. La transformation de notre syst√®me de sant√© permet de r√©pondre √† ces besoins. C’est en prenant de front et avec volont√© ces projets que nous r√©pondons aux attentes des patients.

 

 

Je suis contente qu’il y ait un projet de maison de sant√©. Centre de sant√© et maison de sant√©, centre hospitalier¬†: rien ne s’oppose. L’√Čtat s’engage. La volont√© qui est la mienne est de soutenir les structures en particulier ceux qui s’engagent. Ces enjeux doivent √™tre port√©s sur le territoire.

 

 

La cr√©ation de stages obligatoires pour les √©tudiants¬†: toutes les maisons pluridisciplinaires doivent pouvoir accueillir des √©tudiants. Certaines seront labellis√©es universitaires. Le soutien financier de l’√Čtat va de 50000 ‚ā¨ √† 100000 ‚ā¨, pour par exemple recruter des secr√©taires, assistants pour g√©rer l’administration de la maison de sant√©. C’est financ√© par la s√©curit√© sociale.

 

 

Il y a eu aussi cr√©ation de contrats pour les jeunes professionnels de sant√© qui viennent s’installer. 10 jeunes sont venus depuis 2013 dans le d√©partement.

 

 

Sur l’engagement √† la pr√©vention, je me r√©jouis que dans ce centre de sant√© des actions volontaristes soient men√©es.

 

 

Si nous nous engageons sur de telles structures de soins, c’est que nous devons nous attacher √† ce que nos citoyens soient pris en charge.

 

 

Je me suis engag√©e pour l’h√īpital. De forts engagements ont √©t√© pris¬†: 24 millions d’euros depuis 2012 et 5 millions d’euros en 2015 pour les h√īpitaux. Je crois que nous avons sauv√© les h√īpitaux.¬†¬Ľ.

 

 

Un budget sant√© qui revient √† l’√©quilibre

 

A l’issue de ces prises de paroles par les √©lus, Marisol Touraine a assur√© une conf√©rence de presse au cours de laquelle elle a indiqu√© que le budget sant√© √©tait en train de revenir √† l’√©quilibre. ¬ę¬†Je suis heureuse que ce qui est √† la charge des patients soit r√©duit¬†¬Ľ exprimait-elle.

 

Interrog√©e sur le r√īle des maisons de sant√© comme solution √† la d√©sertification m√©dicale, elle a expliqu√©¬†: ¬ę¬†Cela r√©sout une partie des probl√®mes. Il faudra quelques ann√©es encore pour stabiliser cela. Une partie importante des m√©decins part √† la retraite. Aujourd’hui le d√©fi est d’avoir les m√©decins au bon endroit. Les jeunes m√©decins ne veulent plus √™tre seuls. C’est en acceptant de donner les moyens qu’on permettra aux m√©decins de venir s’installer sur le territoire. Je suis confiante. L’avenir de la m√©decine est soutenu par les finances. Nous sommes √† 1000 maisons de sant√© sur le territoire national et 660 jeunes m√©decins install√©s depuis 2013.¬†¬Ľ

 

Interrog√©e sur le budget sant√© et le tiers payant, elle explique¬†: ¬ę¬†Chaque ann√©e, le budget sant√© augmente. Et le budget de la s√©curit√© sociale atteindra prochainement son √©quilibre. J’ai am√©lior√© les soins. Sur le tiers payant, je sais que les m√©decins ont exprim√© leur inqui√©tude √† travers le tiers payant. Aujourd’hui celui-ci est de plus en plus pratiqu√©¬†¬Ľ.

 

Et de conclure au sujet de l’implantation des m√©decins sur le territoire national¬†: ¬ę¬†Il faut qu’il y ait un maillage coh√©rent. Nous y travaillons. Je ne suis pas favorable aux contraintes.¬†¬Ľ

 

Marisol Touraine a ainsi conclu sa visite montcellienne visite suivie, entre autre par M. Didier Mathus, ancien député de la circonscription.

 

 

Elle a ensuite repris la route en direction du Creusot pour une r√©union de travail √† la mairie en d√©but d’apr√®s-midi.

 

 

 

carmi 02091619

 

 

carmi 02091615

 

 

carmi 02091616

 

 

carmi 02091620

 

carmi 0209162

 

 

carmi 0209163

 

carmi 0209164

 

 

carmi 0209166

 

 

carmi 0209167

 

 

carmi 0209168

 

 

carmi 0209169

 

 

carmi 02091610

 

 

carmi 02091611

 

 

carmi 02091612

 

carmi 02091613

 

 

carmi 02091614

 

 

carmi 02091617

 

carmi 02091618

 

 

 

carmi 02091621

 

 

carmi 02091622

 

 

carmi 02091623

 

 

car 0209162

 

 

car 0209163

 

 

car 0209164

 

 

car 0209165

 

 

car 0209166

 

 

car 0209167

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Marisol Touraine et Christophe Sirugue…”

  1. Chiron17 dit :

    Les fossoyeurs de la médecine se congratulent!

    Ils d√©pensent (ou plus exactement d’une fa√ßon ou d’une autre, les contribuables) maintenant des millions d’euros pour construire les sarcophages de la m√©decine lib√©rale fran√ßaise, ces coquilles souvent vides que l’on appelle des maisons m√©dicales…

    Non contents d’avoir martyris√© et assassin√© le corps de sant√© de ce pays, ils se font photographier en souriant et en organisant son enterrement en grande pompe !

    Derri√®re tous ces mots « modernes » qui s’√©chappent de leurs l√®vres technocratiques (efficience, qualit√©, optimisation, certification, validation…) se cache une baisse entretenue des comp√©tences avec d√©shumanisation compl√®te des rapports entre les soign√©s et les soignants. Mais ils pr√©f√®rent l’√©l√©gance du verbe √† la triste r√©alit√© du terrain…

    Mme Marisol Touraine, me fait penser aujourd’hui, √† Montceau les Mines et √† Montchanin, √† la Grande Catherine de Russie admirant ses d√©cors de th√©√Ętres lorsqu’elle traversait des villages appauvris, d√©munis o√Ļ r√©gnait la famine et le d√©sespoir…

    Que n’√™tes vous all√©e, Mme Le Ministre, √† l’h√īpital Jean Bouveri: la moiti√© de ses b√Ętiments sont en ruine ou insalubres, √† l’image de sa chauss√©e d’acc√®s. Des trous, des trous, mais pas que des petits trous, des crat√®res que les ambulanciers et les usagers tentent d’√©viter en slalomant autour d’eux depuis d√©j√† quelques ann√©es… Mais tout ira mieux demain!

    N’oubliez pas qu’aucune construction ne remplacera l’√Ęme perdue et les d√©sillusions accumul√©es, apr√®s des gouvernements de droite et de gauche d’ailleurs, d’une profession sans d√©fense puisqu’ affaiblie jusqu’alors par son d√©vouement quotidien. Mais l’exasp√©ration est l√†: le ver est dans votre belle pomme!

  2. lavoisier dit :

    c’est malheureux de ne pas voir de jeunes parmit toute cette classe politicienne, ou alors un ou deux grand Max, on prend les m√™mes et on recommence, Par contre on revoit Mr Mathus en pleine forme, est ce un retour, pour 2020 peut √™tre… A suivre

  3. roussillon dit :

    Ah ben donc,chiron17..! vaut mieux vous avoir comme ami(e) !

    Ceci dit, je ne vois pas sur ces belles photos, la foule des patients auxquels ces b√Ętiments tout neufs sont d√©di√©s !

    Sans doute un cordon sanitaire √©rig√© √† leur encontre…Des fois qu’il y aurait des m√©chants parmi eux…