Autres journaux :


mardi 25 octobre 2016 à 19:47

Montceau : Ils y étaient…

41 montcelliens invités par Patrick Sébastien à l’enregistrement des Années Bonheur



 

 

Ravis, émerveillés, transportés et prêts à repartir…Les superlatifs ne manquent pas lorsqu’on demande à ces montcelliens de nous raconter leur virée à Paris. Ce qu’ils font avec entrain…

 

 

C’est grâce à Dominique Save, présidente de Bourgogne Arts Evénementiel, que cette expérience a été possible. En effet, depuis plusieurs années, elle et son mari entretiennent des liens amicaux avec Olivier Villa, un chanteur qu’ils accueillent de temps en temps pour un concert, souvent à la salle Devos, aux Bois-Francs. Et comme chacun ne le sait peut-être pas, Olivier Villa est…le fils de Patrick Sébastien !

 

Vous me voyez venir avec mes gros sabots ? Oui, oui, vous avez raison ! C’est bien par le biais du fils, que les montcelliens sont en contact régulier avec le père…

 

 

 

bonh-25-10-16

 

 

 

Donc, Dominique Save, pressée par ce dernier (depuis au moins un an, dit-elle) d’affréter un bus et de répondre à son invitation, en a parlé aux adhérents de son association et aussitôt, les inscriptions sont arrivées au galop.

 

Qui refuserait d’assister, gracieusement invité par l’animateur, à l’enregistrement de son émission-phare « Les années Bonheur » ? Personne !

 

Et c’est ainsi que le mardi 18 octobre, une quarantaine de montcelliens est partie de bon matin en bus « pour la capitale ». Et outre le fait que la plupart des voyageurs n’était jamais allée à Paris, la perspective de voir « en vrai » Patrick Sébastien et les nombreux artistes gravitant autour de lui, les émoustillaient tout particulièrement.

 

« Nous étions attendus pour 18h aux studios de la Plaine-Saint-Denis, pour un enregistrement qui devait durer jusqu’à 23h. Et tout au long du trajet, la présidente reçoit des appels réguliers de l’artiste, pour savoir si le voyage se passe bien.

 

Il faut dire qu’il avait intérêt à ce que ses invités arrivent à l’heure : imaginez que pour une raison ou une autre, le bus soit retardé et là, c’est l’enregistrement qui est gravement compromis ! Et quarante personnes à remplacer au pied levé, ce n’est pas une sinécure. Houuu !!! Le stress…

 

Mais rien de tout cela ne s’est produit et nos montcelliens sont arrivés bien avant l’heure du rendez-vous. « Mais là encore » racontent-ils, « nous n’avions pas le droit de nous éloigner des studios ! Un embouteillage, une manifestation auraient vite fait de retarder le groupe ». On ne prend pas de risques, hein ?

 

Et puis, le moment tant attendu est enfin arrivé : l’entrée dans les studios.

 

Tout d’abord, les invités sont débarrassés de leurs vêtements (pas tous, non, non, Dieu merci ! Mais au moins des manteaux et des gilets), ainsi que des téléphones et des appareils photos. Hé oui, interdit de prendre des photos et de filmer !!! Mince ! Certains pensaient bien épater les copains et copines, c’est raté ! Tout reste donc au vestiaire.

 

Et les consignes sont strictes : pas de tenues noires pour les dames, pas de vert non plus et pas de rayures. Pas d’enfants de moins de 10 ans pour des raisons de sécurité, on vient par ses propres moyens, car aucun bus ni taxi ne sera mis à disposition et surtout, les invités sont triés sur le volet. Là non plus, il n’est pas envisageable que vous emmeniez votre cousin bagarreur et prompt à l’énervement….Cela ferait vraiment désordre.

 

Bref ! Voici donc le groupe (et les 150 autres invités) accueilli avec beaucoup de gentillesse et d’élégance, avec une petite bouteille d’eau en signe de bienvenue. Il fait très chaud dans les studios et on a vite fait de se dessécher.

 

Première surprise : le studio n’est pas aussi grand qu’on peut le croire. Deuxième surprise : sur les tables, un seau à champagne, mais la bouteille qui refroidit au milieu des glaçons est du…Champomy ! Mais qu’à cela ne tienne, la fête n’en sera que plus belle. Ben oui ! On ne va pas enivrer les invités pendant l’enregistrement non plus !

 

Et puis, en attendant le début des opérations, Fred, le chauffeur de salle, apprend quelques chorégraphies au public, installé autour des fameuses tables. Les montcelliens en occupent huit à eux seuls ! Et juste devant la scène, s’il vous plait !

 

« Viens danser » de Gilbert Montagné, « T’as le look Coco » de La Rochevalmont, « La danse des canards » de J.J Lionel… Tout est répété et re-répété. Celui qui se trompe dans la danse des canards n’a pas d’excuses. Bref, la folie quoi !

 

Au fil des heures, les artistes défilent sur la scène et c’est les yeux écarquillés que tous admirent le ballet des cameramen, des maquilleurs, coiffeurs etc. « Tout marche comme sur des roulettes et nous avons été surpris de la façon dont se passe un enregistrement » disent Daniel, Marcelle, Marie-Thérèse et Martine.

 

Précisant qu’il n’y a eu qu’une coupure de 5 minutes, juste le temps d’installer le piano de Gilbert Montagné. « Et pendant que les cameramen filment ce qui se passe sur la scène, Patrick Sébastien se balade dans le studio » se marrent-ils. Et tandis que les projecteurs se braquent sur la table principale où l’animateur discute avec ses invités, les techniciens changent les décors sur scène. Toute une organisation.

 

Et puis, le public s’étonne en voyant les artistes regarder quelquefois au plafond : normal, ils jettent un œil sur le prompteur, histoire de ne pas oublier les paroles de leur chanson.

 

Et des artistes, il y en a ! Vianney, Manau, Katrin From Black Box, Hugues Aufray, Cécile Giroud et Yann Stotz, J.J Lionel, Pascal Obispo, Liane Foly, Les Rabeats, Slimane, Bigard, Claude Barzotti, Gilbert Montagné, La Rochevalmont, Natasha St-Pier, Carapicho, Fauve Hautot et bien entendu, Patrick Sébastien.

 

Et comme le groupe le raconte : « Nous avions les mains violettes d’avoir applaudi tous les artistes et nous avons pleuré de rire aussi ».

 

En bref, comme le racontent si bien Marie-Thérèse (qui adore Fauve Hautot) et Marcelle « Ce n’était que du bonheur ! Patrick Sébastien est simple, gentil et pas fier pour un sou ! ».

 

Quant à Daniel, il a tellement dansé qu’il en a décollé la semelle d’une de ses chaussures. Pas de panique ! Un cameraman a scotché tout cela et en avant ! Pour Martine, c’est « son rêve qui est devenu réalité ! Un vrai cadeau du ciel…».

 

En tous cas, l’émission sera diffusée le samedi 14 janvier 2017. A vos téléviseurs…Et si vous pensez reconnaitre des montcelliens, sachez que vous n’hallucinez pas : ils y étaient…

 

Petite information donnée par Dominique Save : un grand show de chansons est prévu le dimanche 24 septembre 2017, à la salle Devos, avec…Olivier Villa.

 

N.D

 

 

 


bonh-25-10-161

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Montceau : Ils y étaient…”

  1. rainettegrenouile dit :

    Super
    Mais comment peut-on contacter cette association ?
    Merci par avance pour votre réponse
    Agréable journée à tous
    MB

  2. dragon71 dit :

    C’est association est dynamique, et réserve beaucoup de surprise comme celle-ci a ses adhérents.

    Vous pouvez joindre cette association au 09.75.88.71.05.

    Cordialement,