Autres journaux :


dimanche 30 octobre 2016 à 05:09

Blanzy

Près de 500 personnes se sont mobilisées contre la fermeture de la caserne de pompiers




Malgré le froid, près de 500 personnes étaient réunies ce samedi devant la mairie afin de s’opposer à la fermeture de la caserne des pompiers. D’ailleurs, ils étaient là également ces pompiers volontaires, prêts à tout pour ne pas voir disparaitre celle-ci. Surtout, ils ne veulent pas mettre la sécurité des blanzynois à mal.

 

 

 

Car les habitants le clament haut et fort : « Nous voulons garder nos pompiers » « Ils sont indispensables car nous avons sans cesse des accidents avec la RCEA, nous avons Michelin et ses risques potentiels, et le temps que les pompiers de Montceau arrivent, nous avons le temps de mourir… ».

 

 

Le maire Hervé Mazurek a rappelé que la caserne, implantée sur la commune depuis 1898, avec un effectif de 21 pompiers, faisait partie de l’histoire de Blanzy et que tous y étaient très attachés. Il a ensuite retracé pas à pas l’histoire de ces hommes, notamment dans leur implication solidaire à destination de la Pologne. D’ailleurs, le maire a lu un courrier de soutien aux pompiers envoyé par les polonais présents pour le 35e anniversaire des Amis de Zakopane.

 

 

Hervé Mazurek, conscient des nombreuses interventions des pompiers de Blanzy (de janvier à octobre 2016, ils sont intervenus 304 fois) ne manque pas de souligner : « Trois pompiers présents à ce rassemblement viennent d’être appelés et ont dû partir en intervention. Preuve en est de leur utilité sur la commune ». Ajoutant que très souvent, ils étaient appelés en renfort des pompiers montcelliens.

 

 

Et sur Blanzy, les risques sont clairement identifiés avec la présence du barrage de la Sorme, les crues de la Bourbince, la traversée de la ville par le canal du centre et comme l’ont relaté les habitants, la présence de l’usine Michelin.

 

 

Mais quels ont été les arguments du SDIS (Service départemental d’incendie et de secours) pour justifier la suppression de la caserne ? A Hervé Mazurek, on a répondu que les pompiers volontaires de Blanzy ne sont pas assez efficaces, qu’ils ne pratiquent pas assez d’interventions en autonomie, qu’ils ne sont pas assez rapides…

 

 

« Les réunions avec les responsables du SDIS étaient sensées être des temps de concertation ; Elles n’ont été faites que de monologues et d’échanges de points de vue inconciliables, où nos interlocuteurs restaient sourds aux arguments objectifs et chiffrés que je pouvais leur donner » se désole le premier magistrat.

 

 

Inutile de préciser que la colère gronde au sein des habitants de la commune, qui ne sont pas disposés à se laisser amputer d’une institution comme les sapeurs-pompiers. En effet, ils ne comprennent pas, qu’à l’heure où le SDIS mène campagne pour recruter des sapeurs pompiers volontaires avec des petits sacs distribués dans les boulangeries, il peut se passer de personnels formés et investis dans la lutte pour la sécurité des habitants du territoire.

 

 

Sur place, Christophe Sirugue, secrétaire d’État chargé de l’Industrie auprès du ministre de l’Économie et des Finances, n’a pas pris la parole, mais nous a donné son avis sur la question. « Il est clair qu’il faut maintenir cette caserne des pompiers, tout en ayant conscience qu’il faudra qu’elle évolue. Il faut ouvrir les négociations et dialoguer car ce sont 20 pompiers volontaires, qui ne souhaitent pas rejoindre la caserne de Montceau et qui viendront donc diminuer encore les effectifs déjà très serrés » dit-il. Ajoutant : « Cette réorganisation a été décidée sans voir la réalité du terrain. Les chiffres des interventions des pompiers blanzynois sont loin d’être anecdotiques. Il y a pourtant des possibilités de compromis… ».

 

 

Pour l’heure, il faudra être patient car le service départemental d’incendie et de secours se prononcera sur la fusion des centres de secours de Montceau et de Blanzy le 7 novembre prochain, lors d’un conseil d’administration qui aura lieu à Mâcon. 

 

 

Hervé Mazurek et les nombreux élus des communes voisines demandent donc au SDIS l’abandon pur et simple du projet de fusion des deux casernes.

 

 

 

pompier-blanzy-30101610

 

pompier-blanzy-30101612

 

 

pompier-blanzy-30101619

 

pompier-blanzy-3010162

 

 

pompier-blanzy-3010163

 

 

pompier-blanzy-3010164

 

pompier-blanzy-3010165

 

 

pompier-blanzy-3010166

 

 

pompier-blanzy-3010167

 

pompier-blanzy-3010168

 

pompier-blanzy-3010169

 

 

 

pompier-blanzy-30101611

 

 

 

pompier-blanzy-30101613

 

pompier-blanzy-30101614

 

pompier-blanzy-30101615

 

pompier-blanzy-30101616

 

pompier-blanzy-30101617

 

pompier-blanzy-30101618

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




11 commentaires sur “Blanzy”

  1. chapichapo dit :

    Si on fait les comptes, un peu moins de 7000 habitants à Blanzy, 500 participants. Si on enlève tous les élus venus d’ailleurs…. on arrive à taux de participation de la population blanzynoise inférieur à 10%. Donc les blanzynois ne sont pas vraiment impliqués ou touchés par la disparition de leur caserne qui est dans le colimateur du SDIS depuis un petit moment puisque la municipalité envisageait d’installer les services techniques de la ville dans les locaux.

  2. Montceau71 dit :

    Je ne peux m’empêcher de sourire en lisant  » nous avons le temps de mourir en attendant les pompiers de Montceau…qui partent en moins de 5 min la journée et moins de 7min la nuit contre 15 min environ pour les pompiers de Blanzy du fait du volontariat (qui il est vrai s’investissent).
    3 ont été appelé et ont pu assumer le départ: félicitations!!!
    Le séjour à l’étranger était terminé depuis peu et ils étaient donc rentré, le CIS MONTCEAU ayant assumé une semaine de permanence supplémentaire en Chef d’Agrès jour et nuit…..
    Le chiffre de 304 interventions ne laisse pas apparaître le pourcentage d’autonomie en 1er départ….
    Les pompiers Montcelliens assument facilement le 1er départ et font appel aux pompiers Blanzynois pour compléter les départs en cas de départs multiples…
    La totalité des pompiers blanzynois refusent de mutualiser avec Montceau? Pas certains! Certains ne peuvent sans doute pas s’exprimer librement sous la pression….et contre dire les collègues!
    Certains ont déjà franchi le pas ou se préparent….
    Dommage de lire de tels propos de la part d’élus ou de population qui ne cherchent pas à connaître la réalité du mode de fonctionnement et du terrain.
    Mais je comprend tout à fait le positionnement de ces pompiers de Blanzy qui défendent leur histoire: c’est de bonne guerre!
    Mais la vie actuelle est fondée sur le changement et l’évolution!

  3. jpil dit :

    La lecture de ces articles me fait bondir car les élus ne cessent de mentir à la population.
    304 interventions depuis janvier. !!!! Très bien, mais on oublie simplement de préciser que plus de la moitier on été effectué par les pompiers de Montceau.
    Pour être vraiment objectif, oui les pompiers de blanzy viennent sur Montceau mais de façon épisodique.
    Si demain la fusion à lieu, ils pourraient tout autant continuer de servir les Blanzinois en leurs venant en aide mais non ils préfèrent démissionner !!!! Bel état d esprit et de dévouement.
    Arrêtons vite cette mascarade, et ne mentez plus à la population en écrivant sur Michelin ou la RCEA etc. Le centre de blanzy n est pas équipé ni en hommes, n’y en matériels pour lutter efficacement sur ces sites.
    Et quand je lis que  » le temps que les pompiers de Montceau viennent on a le temps de mourrir » …. je réponds à cette personne que ce sont les pompiers de Montceau qui interviennent à plus de 70% sur Blanzy…. et que ces pompiers de Montceau interviennent 5mn plus rapidement en moyenne que ceux de Blanzy.
    Marre de cette désinformation et je suis heureux que sur 7000 habitant, 6500 on compris qu ils seraient mieux défendu en faisant évoluer le système. Merci à eux!!!!!!

  4. sifflit dit :

    La présence de ces élus qui notons le siègent pour la majorité au conseil d’administration du service départemental d’incendie et de secours de SAONE et Loire. Ce même conseil d’administration qui prend la décision de fermeture ou non.
    Pour ma part JE doute que la sécurité des blanzynnois soit menacée. Et les pompiers de Blanzy qui démissionnent? Qu’ils réfléchissent un peu car ils travailleraient avec du meilleur matériel et auraient accès à d’autres formations.
    Bon courage à eux.

  5. gilbert71 dit :

    s’il y a vraiment danger il faut en faire une caserne de pros comme à Montceau ,le Creusot il fut un temps ,un projet de faire une route de la caserne de Montceau a l’échangeur de la fiole pour Michelin donc jamais réalisé , les décideurs en place aujourd’hui ont mis le projet aux oubliettes

  6. chandre dit :

    A la lecture des commentaires qui sont plus ou moins désobligeants pour les SP de Blanzy, je crois que le mieux dans cette affaire de fermeture de caserne il faut faire preuve de sérieux, donc laisser en activité cette caserne qui a fait ses preuves, quoi qu’on en dise, et trouver une solution pour un rapprochement avec le centre de Montceau, rapprochement qui en fait existe déjà, puisque les SP de Blanzy viennent renforcer périodiquement cette caserne. Aux élus de la CASDIS d’initier cette idée le 7.11.2016.
    Vive les SP de Blanzy

    • vico711 dit :

      Bonjour « chandre » . Pouvez vous m’expliquer comment en arrivez vous a cette phrase  » les sp de blanzy viennent renforcer périodiquement cette caserne » . Quels sont vos arguments et vos expériences par rapport à votre affirmation ??
      Quoi que tous les 3 mois c’est périodique c’est vrai et tous les 3 jours
      Pour ceux de montceau qui doivent venir à blanzy c’est périodique aussi mais ma fréquence est légèrement plus élevée
      Méfiez vous de ce que l’on peut essayer de vous faire gober beaucoup d’informations sont aberrantes.

    • jpil dit :

      Cher Chandre… je crois qu il n’y a rien de désobligeant envers les pompiers volontaires de Blanzy.
      Rien dans ces commentaires ne remet en cause leurs compétences ou leurs sérieux.
      Mais la vrai question est : Pourquoi préfèrent ils démissionner plutôt que de rejoindre leurs collègues de montceau ???
      Et ne me dites pas que la raison est géographique !!!
      Leur devoir civique, si tel est là, la vrai flamme qui les anime, pourra tout autant etre exercé à 2,8kms du centre actuel !!!
      Le rapprochement entre les 2 centres existe bien déjà mais à qui profite t’il?
      Pourquoi le centre de Blanzy peut-il aujourd’hui avancer le chiffre de 304 interventions ?? C est bien grâce à ce rapprochement et au fait que les agents de montceau complète les départs quotidiennement. Mais ce système impact lourdement leur fonctionnement et est beaucoup moins efficient pour la population de Blanzy qui en pâtit… (retard dans les secours)
      Il est légitime que vous défendiez votre histoire mais dans une période de contrainte économique et ou nous sommes de tout part écrasé par l’impôt, il faut savoir un moment être raisonnable.

  7. gb71 dit :

    C’est de l’argent publique dont on parle???
    Donc s’il n’y a pas une réelle plus value comme je peux le lire ci-dessus alors il faut mettre de côté l’historique et commencer à faire des économies pour baisser les impôts!!!
    Et Blanzy Montceau c’est pas si éloigné…

  8. josiane49 dit :

    n’est-il pas imprudent de manifester avec des petits dans des poussettes en tête du cortège ??? et si précisément, il y avait eu un mouvement de foule, ou des racailles venus d’ailleurs pour en profiter et produire de la casse ? je me suis toujours demandée pourquoi on mêlait des jeunes enfants à des revendications qui sont des affaires d’adultes … enfin, ce n’est qu’une réflexion de ma part !

  9. chandre dit :

    Pour éviter que les SP de Montceau se déplacent sur Blanzy il faudrait faire un petit historique. Le SDIS n’a pas organisé de stage de formation de chef d’agrès pendant 2 ou 3 ans, d’ou un manque sur Blanzy et aussi d’autres CS, à l’heure actuelle des dossiers sont présentés et un seul est retenu, de cette façon on est pas prêt de résorber le retard.
    Quand à la distance Montceau Blanzy, ce n’est pas un argument valable, plus il y a de casernes sur un secteur plus on est efficace. A titre d’exemple à Paris une caserne tous les 2 kms. Ne pas oublier que le système de secours français est basé sur l’entraide entre CS, car aucun centre fut t’il important n’est capable d’aborder une grosse intervention seul.
    J’apporte un démenti formel sur le renfort périodique de Blanzy vers Montceau, c’est en moyenne 2 fois par semaines que celà se passe.
    Pour ce qui concerne le budget, les élus du SDIS précisent que l’éventuelle fermeture de Blanzy n’entrainera pas d’économies.
    Alors à quoi bon fermer, formons les SP de Blanzy et Montceau ne se déplacera plus pour les interventions de courantes.