Autres journaux :



lundi 30 janvier 2017 à 06:42

Politique – Le parti communiste présente ses candidats aux législatives en Saône-et-Loire

Communiste un jour, communiste toujours !



 

Ces derniers temps, on en avait presque oublié que la parti communiste français faisait campagne, campagne pour soutenir aux présidentielles Jean-Luc Mélenchon et, surtout, campagne pour les législatives qui suivront. Il est vrai que le candidat Mélenchon accapare toute la lumière sur lui et, de toute manière, avec ou sans les communistes, il serait parti à la conquête de l’Elysée.

 

 

Alors forcément, pour les communistes, notamment ceux de Saône-et-Loire, pas question toutefois de donner un blanc-seing à Mélenchon même si son livre-programme de « la France insoumise » et celui du PCF « La France en commun », à quelques exceptions près, les grandes idées se rejoignent. Nathalie Vermorel, responsable nationale rappelait juste au passage que « Le mouvement de Mélanchon existe seulement depuis quelques mois, le PC depuis quatre-vingt-dix ans ». Il est vrai qu’au local rue d’Autun à Montceau-les-Mines, une banderole de L’humanité avec la faucille et le marteau témoigne d’un passé historique.

 

 

Des candidats de terrain

 

 

Les communistes tiennent donc à marquer leur territoire et sont déjà en ordre de bataille pour les législatives. Ce samedi 28 janvier 2017, à Montceau-les-Mines donc, a été l’occasion de présenter les quatre candidats du PCF sur quatre des cinq circonscriptions du département :

 

 

1ere circonscription : Céline Vinger (Mâcon), 47 ans, éducatrice auprès des jeunes enfants en secteur médico-social. Pas de suppléant à ce jour.

 

 

2e circonscription : Philippe Bonnot (Saint-Léger-les-Paray), 55 ans, technicien chez Aperam à Gueugnon. Suppléante : Jacqueline Bramant, élue à Semur-en-Brionnais, retraitée et sympathisante (absente).

 

 

3e circonscription : Serge Desbrosse, 56 ans, technicien à la communauté urbaine Creusot-Montceau, 3e adjoint à la municipalité au Creusot , déjà candidat en 2012. Suppléante : Sylvie Lefèvre (Givry), 56 ans, agent commercial GRDF.

 

 

5e circonscription : Sonia Cheval (Chalon-sur-Saône), 44 ans, professeur artistique à Media art à Chalon. Suppléant : Julien Garçon (Saint-Vallier), 33 ans, responsable technique à la mairie de Sevrey, conseiller municipal à Saint-Vallier.

 

 

Quant à la 4e circonscription « des discussions sont en cours avec le mouvement France insoumise » indiquait Nathalie Vermorel.

 

 

 

Ambroise Coizat, tout un symbole

 

 

La peur de voir un second tour de la présidentielle sans représentant de la gauche, hante les communistes, « mais pas gauche qui nous a trahis pendant cinq ans » dégainait la responsable nationale. Au PCF on compte nécessairement sur Mélenchon puis les législatives pour amplifier « la France en commun » avec des candidats de terrain, connus, ancrés dans leur circonscription et syndicalistes. « Notre avantage, nous, nous travaillons » glissait au passage Serge Desbrosse.

 

 

Avec 550 adhérents au PC en Saône-et-Loire, pas un seul député aujourd’hui (ils sont 10 au total à l’assemblée nationale), quatre réunions sont prévues d’ici mi-février et début avril pour expliquer, convaincre que les communistes sont là, à l’écoute des préoccupations des Français et qu’il est possible de mieux vivre, d’être mieux protégé notamment par la défense de la sécurité sociale. D’ailleurs n’est-ce pas Ambroise Croizat, d’abord socialiste puis communiste qui a été l’un des fondateurs de la protection sociale après-guerre… Communiste un jour, communiste toujours !

 

 

Jean Bernard

 

 

 

pc 3001172

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Politique – Le parti communiste présente ses candidats aux législatives en Saône-et-Loire”

  1. roussillon dit :

    MELENCHON socialiste pendant 22 ans, socialiste tout le temps ! les cocos vont pas y voter pour…

  2. Cyrille71300 dit :

    « Ambroise Croizat, d’abord socialiste puis communiste qui a été l’un des fondateurs de la protection sociale après-guerre… »

    N’oubliez pas que la Sécurité Social est une idée du Général De Gaulle en 1945, puis récupéré par les socialo Communiste en 1946.
    Quand on veut faire une leçon d’histoire, il ne faut pas oublier certains détails.

    Mélenchon Communiste pour avoir les signatures nécessaires pour l’élection présidentielle, mis à part cela… il à rien de Communiste, l’avez vous déjà vu chanter « l’International » ? Moi jamais.