Autres journaux :



mardi 28 mars 2017 à 08:09

Métalliance (Saint-Vallier) VOIR LA VIDEO

Des aérobars en cours de livraison à Dubaï et en Chine



 

 

Dubaï, la Chine, les aérobars… J’entends déjà nos lecteurs nous dire : « C’est bien joli, mais nous, on est à Montceau et on ne connait pas tout cela ». Et c’est bien pour cette raison que nous allons éclairer votre lanterne.

 

Tout d’abord, Métalliance est une entreprise bien de chez nous, située à Saint-Vallier, avec à sa tête le PDG, Jean-Claude Cothenet. On sait aussi que celle-ci est spécialisée dans la fabrication d’équipements de levage et de manutention, ainsi que dans la chaudronnerie, le mécano-soudage, l’usinage, l’assemblage et le montage.

 

Ce que le grand public sait moins, c’est que Métalliance travaille main dans la main avec le groupe Aérophile, leader mondial du ballon captif.

 

Et c’est Jean-Claude Cothenet qui raconte comment est née cette collaboration qui dure depuis le début des années 90. « Le groupe Aérophile a été créé en 1993 par Jérôme Giacomoni et Matthieu Gobbi, deux jeunes polytechniciens corses de 25 ans. Ils voulaient relancer les ballons captifs et avaient besoin de treuils pour le câble qui retient la nacelle » se souvient le PDG de Métalliance.

 

 

Finalement, Aérophile lui demande de fournir non seulement les treuils, mais aussi les nacelles et les plateformes. Une belle reconnaissance du savoir-faire de l’entreprise, d’autant plus que la collaboration perdure depuis maintenant 24 ans !

 

 

Une soixantaine de ballons plus tard, vendus dans 27 pays dont la Chine, les Etats-Unis et bientôt les Emirats Arabes Unis, Métalliance peut s’enorgueillir de cette réussite qui est reconnue aussi bien en France, que dans le monde entier.

 

 

En France, une quarantaine de ballons se trouvent dans des endroits plus prestigieux les uns que les autres : Futuroscope, Disneyland Paris, Parc du Petit Prince en Alsace etc.

 

 

Métalliance fournit donc les treuils et les nacelles. Quatre mois de délai sont requis avant la livraison. « Nous devons acheter l’acier, le moteur, la centrale hydraulique, puis il faut ajouter le temps de la fabrication, du montage et des essais » livre le PDG.

 

L’ensemble du treuillage en ordre représente plus de 5 tonnes, le diamètre du câble d’acier du treuil ballon mesure 24mm.

 

Plusieurs niveaux de sécurité permettent d’éviter pannes et accidents : batterie de secours, soupape pour relâcher l’hélium et lorsque le ballon est sur un plan d’eau, des treuils-tempêtes sont installés.

 

Pour sa part, le poids de la nacelle en ordre de marche, sans passagers, accuse un peu plus d’une tonne. Elle peut accueillir trente personnes.

 

Mais l’histoire ne s’arrête pas en si bon chemin. En 2007, arrive l’Aérophare. « Fruit du mariage de la Tour Eiffel et du ballon captif », l’Aérophare a été conçu par les deux fondateurs d’Aérophile.

 

Breveté, l’Aérophare est une innovation architecturale et technologique sans précédent, capable de fonctionner en cas d’intempéries ou de forts vents, ce qui permet d’augmenter considérablement ses plages de vol. D’une hauteur et d’un volume comparables à la Tour de Pise, il offre le meilleur du ballon captif en gommant ses limites.
Haut comme un immeuble de 17 étages, l’Aérophare ressemble effectivement à une tour métallique, surmontée d’une sphère ressemblant à un ballon.

 

Et puis, en 2013, est arrivé l’Aérobar au Futuroscope ! Ce dernier est constitué d’une structure métallique, à l’intérieur de laquelle coulisse une nacelle de 4 mètres de diamètre, dans laquelle douze personnes prennent place. Portées vers les cieux par un ballon captif ultra moderne de 7 m, elles vivent alors une expérience totalement inédite.

 

A 40 m au dessus du sol, les plus téméraires, durant une dizaine de minutes pourront siroter un verre entre amis et admirer le paysage. Attention ! Ne pas oublier de s’attacher…

 

Et pour ceux qui souhaitent pousser l’aventure jusqu’en Alsace, le Parc du Petit Prince est le premier parc aérien au monde. S’étirant sur 23 hectares, il possède 32 attractions, deux grands ballons captifs, un aérobar, des chaises volantes, deux labyrinthes géants, trois salles de cinéma pouvant accueillir de 60 à 500 places et plein…d’animaux !

 

De quoi rêver…

 

Mais pour Jean-Claude Cothenet et Métalliance, l’heure n’est pas au repos : « Des aérobars sont en cours de livraison à Dubaï et en Chine… » livre dans un sourire, le très discret PDG.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mettalliance 2803175

 

 

Le ballon Generali Paris est un ballon à gaz captif,

 

servant d’attraction touristique et de support publicitaire,

 

installé à Paris depuis 1999 dans le parc André-Citroën

 

 

 

mettalliance 2803172

 

 

Ballon à Disneyland Paris

 

 

 

mettalliance 2803173

 

 

mettalliance 2803174

 

 

Aérobar Futuroscope

 

 

 

 

mettalliance 2803176

 

 

mettalliance 2803177

 

 

 

 Treuil aérobar à l’atelier

 

 

mettalliance 2803178

 

 

 

Jean-Claude Cothenet, PDG de Métalliance

 

 

mettalliance 28031711

Aérobar à l’atelier

 

 

 

mettalliance 28031712

 

 

 Treuil de ballon

 

 

 

mettalliance 28031713

 

 

Aérobar au Futuroscope

 

 

 

mettalliance 28031715

 

Ballon à Disneyland Paris

 

 

mettalliance 28031716

 

 

 Aérophare

 

 

 

mettalliance 28031717

 

mettalliance 28031718

 

 

 Ballon à Disneyland Paris

 

 

 

mettalliance 28031719

 

Une nacelle en cours de construction à l’atelier

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer