Autres journaux :



jeudi 27 juillet 2017 à 10:32

Saône-et-Loire

M. Accary écrit au Ministre de l'Agriculture de l'alimentation et de la forêt...



 

 

Voici la lettre du Président du Département ; M. Accary a adressé au Ministre de l’agriculture ;

 

« Monsieur le Ministre,

 

Ministère de l’Agriculture et de l’alimentationre et de la forêt

 

« Il nous appartient, dans un premier temps, de vous féliciter pour votre nomination par le président de la République dans le gouvernement dirigé par Edouard PHILIPPE. Vous allez devoir faire face, notamment, aux difficultés de l’agriculture française. C’est là l’objet de ce courrier.

 

 

Comme responsables politiques départementaux, nous sommes au plus proche des préoccupations de nos concitoyens. Ces derniers mois, la crise qui touche les agriculteurs et plus particulièrement les éleveurs bovins s’est accrue. Vous le savez, la Saône-et-Loire est le berceau de la race charolaise et nous sommes donc en première ligne pour entendre les craintes, les doutes et les peurs des professionnels de cette filière.

 

 

Il apparaît que depuis plusieurs années, la filière viande bovine de notre département s’érode, s’écroule et risque de disparaitre dans une indifférence quasi générale. Cette hypothèse, jusque-là imaginée par aucun d’entre nous semble malheureusement plausible. L’impact est indirect mais concret pour nos territoires : accroissement de l’exode rural, disparition des commerces et des services publics faute de population…

 

 

Vous le savez, agriculteur, éleveur, sont des métiers solitaires ; cette solitude se ressent dans le quotidien du travail mais aussi face aux lourdeurs administratives. Par ailleurs, les mesures palliatives qui ont pu exister par le passé montrent une inefficacité patente et ne permettent pas aux éleveurs de vivre de façon digne. Le moment n’est-il pas venu d’envisager un plan d’action profond pour redonner à la filière une viabilité économique ?

 

 

Force est de constater qu’en Saône-et-Loire, pour de nombreux éleveurs, la situation revêt un caractère tragique avec des suicides et des drames à répétition. A l’heure où nous signons ces lignes, nous en sommes à 6 vies brisées en l’espace de 3 mois. C’est trop. Il nous faut maintenant une approche différente.

 

 

Seule une action de concert, résolument volontariste pourra mettre un terme à cette situation qui afflige encore trop fréquemment notre Département.

 

Les agriculteurs saône-et-loiriens ont le sentiment, depuis 5 ans, d’avoir été oubliés. Alors que le Département compte une diversité agricole admirable, votre prédécesseur n’y a apporté aucune attention et ne s’est jamais déplacé. Il s’agissait d’une mandature différente, nous ne pouvons qu’espérer une différence de traitement aujourd’hui. Aussi, Monsieur le Ministre, nous souhaiterions rapidement vous rencontrer afin de réfléchir et d’endiguer, ensemble, la crise que traverse les agriculteurs de Saône-et-Loire.

 

 

Comptant sur votre diligence,

 

 

Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de ma haute considération.

 

 

André ACCARY 

 

Président du Département de Saône-et-Loire

 

Frédéric BROCHOT

 

Vice-président chargé de l’agriculture, des foret, de !’eau el de l’alimentation

 

 

 

 

 

 

accary 2007172

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer