Autres journaux :



samedi 20 janvier 2018 à 03:21

Elevage

La section bovine de Saône-et-Loire alerte sur la situation des éleveurs bovins du département…



 

Les syndicats communiquent :

 

 

Les prix constatés ces dernières semaines sont plus que préoccupants : ils ne permettent plus la rémunération des éleveurs de bovins viande. Les éleveurs bovins viande de Saône-et-Loire sont dans une situation alarmante et s’interrogent sur leur avenir. Certains quittent même le métier faute de perspectives !

 

Aujourd’hui, en filière viande bovine, il existe une démarche qui mise sur des produits de qualité pour le consommateur et rémunérateur pour le producteur : la démarche « Eleveur & engagé » ! Cette démarche a d’ailleurs été citée en exemple par le Président de la République dans le discours de Rungis du 11 octobre 2017. Elle répond aux attentes des éleveurs pour une juste rémunération de leur travail.

 

La section bovine de Saône-et-Loire a d’ailleurs rencontré ce vendredi 19 janvier, dans le cadre d’une action nationale de la Fédération Nationale Bovine, le directeur de l’Intermarché de Mâcon, pour lui présenter la démarche et l’encourager à proposer des produits « Eleveur et Engagé » dans son magasin.

 

Un mois après les conclusions des Etats Généraux de l’Alimentation, et alors que les prix sont toujours tirés vers le bas, il est temps que les enseignes respectent leurs engagements quant à une juste rémunération des éleveurs. Les EGAlim proposent une nouvelle construction de prix, plus transparente, basée sur les coûts de production.

 

Nous demandons à ce que les enseignes et autres acteurs de la filière bovine se responsabilisent suite aux conclusions des EGAlim : en dehors des paroles et des communications, les actes doivent suivre dès aujourd’hui ! Les acheteurs doivent tenir leurs engagements pris pour les négociations commerciales de cet hiver : la signature de la charte, qui prévoit une répartition équitable de la valeur au sein des filières agroalimentaires françaises, en novembre 2017.

 

Les éleveurs de bovin viande demandent expressément que les opérateurs et les distributeurs respectent enfin une logique de prix basée sur les coûts de production. Il en va de la pérennité de l’élevage sur notre département ! »

 

 

 

 

new JA FDSEA 17 06 16

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer