Autres journaux :



mercredi 11 avril 2018 à 17:54

Conseil municipal de Montceau…

5 questions de la Gauche Rassemblée et les réponses qui y ont été apportées !



 

 

 

En complément de l’ordre du jour, le groupe « La Gauche Rassemblée » à posé conformément à l’article 5 du règlement intérieur du conseil municipal 5 questions orales que voici :

 

Question 1 : Education – organisation pratique de la rentrée scolaire 2018/2019.

 

 

 

Julien Bretin :

Comme nombre de communes de Saône-et-Loire et du Bassin Minier vous avez fait le choix d’un retour à la semaine de 4 jours sous des horaires de type 8h30-11h30/13h30-16h30.

Cette modification aura des conséquences nombreuses tant pour les enfants et leurs familles que pour les clubs sportifs, associations culturelles ou autres institutions accueillant les plus jeunes.

Dès lors, pourriez-vous nous présenter ici l’état d’avancement de votre réflexion à propos de l’offre de garderie et d’activités périscolaires sportives, culturelles etc. à compter de la rentrée 2018 ? Quels tarifs seront appliqués ? Quel place accorderez-vous à la gratuité ? Ne serait-il pas le moment de prévoir un budget supplémentaire permettant de diversifier plus encore l’offre en mobilisant plus largement encore, tous nos partenaires ?

Par ailleurs, comment s’organiseront les mercredis matins pour les familles ne disposant pas de solutions propres de garde ? Les capacités d’accueil des centres de loisirs seront-elles suffisantes pour couvrir tous les besoins ?

Et enfin, et parce que c’est le plus urgent, avez-vous déjà informé officiellement les familles des changements prévus ?

 

 

 

Marie-Claude Jarrot : « Le retour de la semaine de 4 jours a été voté à l’unanimité. La garderie sera payante comme cette année. Pour le reste, ce point sera un temps fort du conseil municipal de juin où nous présenterons l’organisation et le coût. »

 

 

·         Question n°2 : « Les rendez-vous économiques de Montceau » – organisation et budget.

 

Laurent Selvez :

La municipalité a choisi d’organiser les 25 et 26 mai prochain un événement intitulé : « Les rendez-vous économiques de Montceau ». Vous avez pour cela confié à l’agence JBC ORGANISATION l’organisation de ces journées pour un montant de 108 000 €.

A cette dépense conséquente s’ajoute les frais directs supportés par la ville (mise à disposition des salles, du personnel, de matériels, de fluides, et l’inauguration, …).

Nous souhaiterions donc connaître :

•    L’organisation complète de cette manifestation.
•    Le budget global de cet événement.
•    Le tarif des stands. On évoque un coût de 1 000 € pour un stand 3×3 …
•    La tarification des entrées.
•    La répartition des recettes entre la ville et la société JBC ORGANISATION.

Nous souhaitons également avoir connaissance de la MAPA signée entre la ville et JBC ORGANISATION faisant l’objet d’une décision du maire du 12 juin 2017.

Enfin, compte-tenu de l’investissement de la ville, nous souhaiterions qu’un tarif préférentiel soit accordé aux associations, commerçants, artisans, … montcelliens.

 

 

Marie-Claude Jarrot : des tarifs préférentiels sont effectivement prévus. Cette première édition se déroulera à l’Embarcadère dont l’objectif est de valoriser les savoir-faire du Bassin Minier. Les temps forts : un salon, une table ronde avec des acteurs économiques majeurs, une soirée des trophées de l’innovation… La CCM n’a pas répondu favorablement à nos sollicitations. Etonnant, car il existe un autre événement économique sur le territoire communautaire que la CCM finance parce que le projet est porté par une association.

 

 

Guy Souvigny s’adressant à Laurent Selvez : « en tant que vice-président de la CCM, et avec l’influence que vous avez, vous pouvez peut-être nous apporter votre aide ? »

 

Laurent Selvez : Lorsqu’on envisage un partenariat, il faut en premier lieu examiner le règlement et les modalités d’intervention.

 

Marie-Claude Jarrot : trouve que ces procédures sont d’un autre âge, d’un autre temps…

 

Laurent Selvez : quand j’aurai tous les éléments du dossier, les réponses à mes questions, je pourrai aller plaider votre cause auprès du président de la CCM !

 

Marie-Claude Jarrot : merci M. Selvez de votre intervention du siècle dernier !

 

 

 

·         Question n°3 : Compteurs LINKY

 

 

 Compteurs d’électricité : LINKY or not LINKY ?

Intervention de Catherine Decrozant 

S’il est un sujet qui retient toute notre attention depuis des mois, c’est bien la santé. Comment dirais-je, côté Hôpital Jean Bouveri à Galuzot…

Hélas, ce n’est pas le sujet unique pour protéger la santé des habitants de Montceau.

En effet, comme les réseaux d’information et la presse le relayent depuis qqs temps, l’installation des nouveaux compteurs d’électricité LINKY a commencé. Que dire vraiment aujourd’hui de cette génération de compteurs dits intelligents ? Un gain de productivité avec la suppression du passage d’un humain pour le relevé de consommation, sous couvert d’une facturation réelle tout au long de l’année…

ENEDIS nous dit que chaque usager, pardon, CLIENT, connaîtra et pilotera plus finement sa consommation d’électricité. Pourtant aucun retour dans ce sens depuis le commencement des basculements !

Pourtant des usagers déjà basculés -plutôt malgré eux d’ailleurs- remontent les 4 gros PROBLÈMES suivants :

    problèmes d’explosion et d’incendie,
    problèmes de disjonctions fréquentes inconnus auparavant, certainement dû à une perte importante de tolérance sur la puissance par rapport à la génération précédente de compteurs,
    Le remplacement du compteur se fait de façon quasi forcée, sans nécessité d’un accord préalable de l’usager, malgré la mise en demeure par la CNIL d’ENEDIS d’obtenir le consentement préalable explicite de l’usager avant tout basculement,
    et surtout, des soucis potentiels de santé mal mesurés à ce jour en lien avec les ondes électromagnétiques générées par le CPL (Courant Porteur en Ligne), les Radio-Fréquences (RF) et les ultras hautes fréquences (UHF) que ce soit pour l’usager lui-même ou pour tous ses voisins de ligne électrique qui se voient alors eux-aussi arrosés… L’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) avance petit à petit dans son travail sur l’EHS (l’électrohypersensibilité ou hypersensibilité électromagnétique). Ne faudrait-il pas appliquer le principe de précaution de notre constitution en attendant des résultats tangibles de ce travail long et laborieux ?

Nous pouvons aussi lister les 7 DIFFICULTÉS épineuses suivantes :

    ENEDIS a défini sa stratégie de remplacement des compteurs en « peau de léopard », c’est-à-dire un peu par-ci, un peu par-là, permettant ni aux communes, ni aux consommateurs de s’informer, d’être suffisamment éclairés et de s’organiser pour leur localité.
    La pose des compteurs est sous-traitée à des personnels, qui ne sont ni EDF, ni ENEDIS alors qu’ils s’en revendiquent, et aux notions de gestion de relation clientèle pas toujours maîtrisées, comme la presse en a fait écho le mois dernier pour un basculement avorté sur Montceau,
    Il faudra que chacun affine la puissance de son compteur de 1 en 1, non plus de 3 en 3 kVA (kilovoltampère plus communément nommés kW kilowatt).
    La lecture directe de la consommation instantanée disparaît par rapport au mouvement du disque d’un compteur classique.
    Quelle garantie dans l’utilisation de nos données personnelles de consommation d’électricité quand son boss indique à l’assemblée nationale qu’ENEDIS évolue en « opérateur Big data » ?
    Pour les 20% de foyers sans internet, il est tout à fait impossible de consulter leurs données personnelles de consommation.
    Pourquoi vouloir jeter et devoir recycler à nos frais dès aujourd’hui des compteurs -dont la commune est juridiquement propriétaire avec les câbles- toujours en état de marche ? Il est important de rappeler que les ressources naturelles de la planète sont épuisables… On ne change pas de frigo quand il fonctionne encore !

Au delà de ces constats édifiants, que doit faire aujourd’hui la commune de Montceau vis à vis des installations de LINKY maintenant commencées sur son territoire ?

    Ne rien dire, ne rien faire et laisser prospérer une éventuelle catastrophe sanitaire comme l’amiante a pu engendrer un nombre colossal de décès ?
    Ne rien dire, ne rien faire et attendre qu’un incendie dans une école cause un ou plusieurs décès ?
    Ne rien dire, ne rien faire et laisser avancer le rouleau compresseur des LINKY sans éclairer la municipalité et les usagers ?

Mais non, pas du tout, ce n’est pas imaginable ! Il est évident que le sujet LINKY nécessite un débat contradictoire qui doit s’ouvrir entre nous, en associant la population. Il n’est pas question de laisser arriver des situations LINKY au commissariat. Leur travail est certainement plutôt sur d’autres litiges.

Alors que doit-on décider parmi les solutions suivantes ? A, B, C ou D ?

A. Un courrier à ENEDIS pour simplement leur demander de respecter la volonté de chacun d’accepter ou refuser le compteur LINKY ?

B. Une mise en demeure à ENEDIS comme la CNIL d’obtenir l’accord préalable avant le rdv d’installation du LINKY ?

C. Un refus catégorique notifié à ENEDIS de poursuivre les implantations de LINKY sur le territoire de la commune de Montceau ?

D. Toute autre solution qui émanera du débat public s’il voit le jour ?

Il ne s’agit pas aujourd’hui de taper A B C ou D… Mais simplement de construire une SOLUTION face à tous ces problèmes et face à toutes ces difficultés !

Merci pour votre écoute, et surtout j’espère pour notre débat contradictoire dans un climat serein dans l’intérêt général à la hauteur de l’enjeu sur ce sujet LINKY !

 

Marie-Claude Jarrot : Je ne suis pas le patron d’Enedis ni spécialiste en électricité.  Avec les maires de la CCM, nous avons eu une réunion avec Enedis. Nous avons convenu d’avoir la même réponse. S’il est nécessaire nous ferons un débat avec Enedis qui a donné son accord. 

 

·         Question n°4 : Hôpital – Plan Régional de Santé

 

 

Laurent Selvez : Nous approuvons la demande des maires des 4 communes du Bassin minier d’un rendez-vous au Premier ministre. Il a fallu 11 mois pour que vous en fassiez une priorité. C’est bien tardif.

 

Quelles démarches comptez-vous entreprendre pour la sauvegarde de l’hôpital ?

 

 

Marie-Claude Jarrot : elles sont plurielles : tenir avec détermination la présidence du conseil de surveillance, refuser chaque Copermo, interpeller les plus hautes autorités de santé et du gouvernement, demander à la directrice du GHT de stopper le débauchage systématique de nos médecins par l’hôtel Dieu du Creusot, ce sont des techniques de voyous !…

 

 

 

·         Question n°5 : Parc Maugrand – abattage des pins.

 

 

 

Laurent Selvez  : nous avons constaté avec stupeur l’abattage systématique des pins du parc Maugrand. Nous déplorons l’absence de communication à ce sujet.

Nous connaissons les problèmes liés aux chenilles processionnaires mais nous ne pensons pas que l’abattage soit la solution… Vous devez engager la plantation de nouveaux arbres. Enfin, il semble que l’abattage devienne un exercice récurrent

Le bilan carbone de votre mandat ne sera pas positif !

 

 

Marie-Claude Jarrot : Platon disait « la perversion de la démocratie commence par la manipulation des mots ». C’est exactement cela. Je vais rétablir la vérité. Savez-vous combien de pins ont été abattus à l’entrée du parc ? Trois.

 

Laurent Selvez : je vous invite à aller voir les souches, Mme Jarrot, j’ai les photos ici

 

Marie-Claude Jarrot : le directeur des espaces verts me parle de trois pins à l’entrée du parc, il y avait des chenilles processionnaires. Pour éviter des chutes en cas de vent, nous avons procédé à l’abattage. Trois pins et vous parlez d’abattage systématique ! Voilà la manipulation ! J’ai la photo !

 

 

Gérard Gronfier : il y a eu des abattages de pins le long de l’entreprise Robot Coupe réalisés par par la CCM.

 

« Mr Selvez, ça n’a pas marché avec les platanes, maintenant vous essayez les pins ! »

 

 

 

 

 

conseil 1004184

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




4 commentaires sur “Conseil municipal de Montceau…”

  1. Kikidilui dit :

    Madame DECROZANT…a propos des compteurs Linky,si vous avez un four micro-ondes chez vous dépêchez-vous de vous en séparer…!

  2. clovis dit :

    comme dit kikidilui mme decrozant dépêchez vous aussi de jeter votre tel portable

  3. jyton dit :

    M.Selvez converti à la protection de l’envirronnement, on aura tout vu et tout subi !
    M.Selvez va t il établir une ZAD au parc Maugrand ?
    Ah ..!

  4. le chat dit :

    Vos commentaires sont d’une bassesse !!! Comme dirait Mme Jarrot vous êtes d’un autre siècle !!!