Autres journaux :



jeudi 6 décembre 2018 à 18:16

En prévision de la journée d’action des gilets jaunes de samedi

Les "recommandations" du préfet de Saône-et-Loire






La déclaration du préfet :

 

 

« Je prends acte du dépôt de déclaration de manifestations en sous-préfecture de Louhans pour le samedi 8 décembre ; une déclaration ayant déjà été déposée en sous-préfecture de Chalon-sur-Saône pour une manifestation qui s’est tenue le mercredi 5 décembre. Je remercie les organisateurs qui ont accepté de rencontrer les sous-préfets en particulier pour préparer l’organisation de leurs manifestations en liaison avec les mairies et les forces de l’ordre.

 

 

Je renouvelle avec insistance mes recommandations pour que les organisateurs de rassemblements dans d’autres villes procèdent de même afin que tout puisse être mis en œuvre pour garantir la sécurité collective et de chacun.

 

En attendant, je souhaite dissuader les groupes de personnes qui prévoiraient encore des opérations escargot, de blocages routiers et de gratuité forcée aux péages de l’autoroute, de procéder à de telles actions.

 

 

Les attroupements sur la chaussée des 2×2 voies sur la route nationale Centre Europe Atlantique (RCEA) présentent de très graves et grands dangers à la fois pour les piétons et les automobilistes. Les opérations escargot entraînent les mêmes risques comme l’a indiqué le Procureur de la République à la suite d’un accident mortel dans un autre département. Quant aux levées, par intimidation ou par la force, des barrières de péages, elles représentent un coût très important pour les contribuables français. Les sociétés d’autoroute, celles-là même qui acceptent de lever leurs barrières par crainte de dégradations, qui sont des acteurs privés, ne manqueront pas le moment venu de se retourner contre l’État en demandant des indemnités.

 

 

Tout doit être fait pour que soient respectés les droits et la dignité de nos concitoyens automobilistes qui passent à proximité d’un attroupement non déclaré et qui ne souhaitent pas arborer leur gilet, les convictions personnelles de chacun devant être prises en considération.

 

L’intimidation et l’injure ne sont pas acceptables.

 

 

Samedi, un dispositif de sécurité sera déployé afin de prévenir et de faire réprimer, sous l’égide de l’autorité judiciaire, toute atteinte au droit.

 

 

J’invite enfin à tirer le meilleur parti des propositions de dialogue et de rencontres faites par les autorités publiques, élus de la République ou fonctionnaires de l’État, avec le souci scrupuleux d’ une écoute réciproque et respectueuse. »‘

 

 

Jérôme Gutton,
Préfet de Saône-et-Loire

 

 

prefet 2109182

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer