Autres journaux :


dimanche 4 septembre 2016 à 07:32

Saint-Bonnet-de-Vieille-Vigne

Inauguration en grande pompe de la vigne



 

Vers 1880, les vignes de Saint-Bonnet disparurent comme les trois-quarts du vignoble français à cette époque. Le coupable ? Un minuscule puceron du nom de phylloxéra qui se propagea à une vitesse fulgurante.

Depuis, à Saint-Bonnet-de-Vieille-Vigne, la forêt avait envahi cet espace désormais libre, jusqu’à ce que certains habitants décident de redonner vie à une parcelle viticole.

Ainsi en 2012, l’association des « Amis du Côteau de Vieille-Vigne » vit le jour.

 

Aux côtés du président Joël Lamboeuf, également maire du village, quelques volontaires se mirent à déboiser, dessoucher, planter. Ils sont aujourd’hui plus de 200 à travailler sous la houlette de Jean Barraud, un ancien viticulteur de Sologny, qui leur apporte son expérience, son savoir-faire et ses conseils.

La partie basse de la parcelle a été constituée avec un cépage de Chardonnay et la partie haute en Viognier. Des amateurs ont « investi » dans ces pieds de vigne et M. Eric Boone, responsable de la Cave des Vignerons de Genouilly a accepté de mettre en bouteilles le produit de leur travail.

 

 

Hélas, cette première récolte ne sera pas fructueuse. Cette parcelle a été victime du gel au printemps. Si la partie haute n’en a pas trop souffert, par contre la partie basse a été anéantie. Et voilà qu’en été, et malgré les traitements, le mildiou a également frappé.

 

 

Qu’importe, le moral reste au beau fixe et tous reportent leurs espoirs sur l’année prochaine.

 

 

Et cela n’a pas empêché non plus une inauguration en grande pompe samedi 3 septembre.

Quelques personnalités du secteur sont venues couper le ruban inaugural et encourager les « vignerons » par leurs chaleureux discours. On notait la présence de MM. Pierre Berthier, conseiller départemental et maire de Charolles, Gérald Gordat, conseiller régional et Jean-Paul Emorine, sénateur?

La foule présente put également admirer la pierre gravée réalisée par M. Bromberger et érigée le matin même.

 

 

Après le traditionnel vin d’honneur, un repas champêtre regroupant environ 150 convives proposait : Melon et jambon cru, Pavé Charolais, gratin dauphinois, fromage et tarte. La journée, sous une ciel radieux, fut une réussite.

 

 

Rendez-vous est pris pour les vendanges 2017, car cette vigne bien exposée et agréable à l’oeil devrait finir par donner un vin appréciable pour récompencer les efforts des « Amis du Côteau de Vieille-Vigne ».

 

 

vig 03 09 16

 

 

vig 03 09 161

 

vig 03 09 162

 

 

vig 03 09 163

 

 

vig 03 09 164

 

 

vig 03 09 165

 

 

vig 03 09 166

 

 

vig 03 09 167

 

 

vig 03 09 168

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Saint-Bonnet-de-Vieille-Vigne”

  1. jesse dit :

    C’est, je crois, la seule vigne du Charolais, sauf si on situe St-Agnan dans cette région.