Autres journaux :



samedi 16 juillet 2016 à 12:01

Terrorisme – attentat de Nice…

Le discours prononcé, ce samedi matin au Creusot, par David Marti, maire



« Jeudi dernier, au soir du 14 juillet, à Nice, de nombreuses personnes ont été fauchées par un acte de barbarie au mépris de la vie humaine et de la raison.

 

Ce sont des enfants, des femmes, des hommes, seuls, en famille, français ou étrangers qui ont été touchés. En cela, j’adresse mes sincères condoléances ainsi que celle de la ville à toutes les personnes endeuillées.

 

C’est une condamnation ferme et totale que j’entends faire ici avec vous, de cet attentat, et de cette série d’évènements tragiques qui semble sans fin.

 

Au Creusot, nous nous sommes déjà unis, sur ce même parvis pour rendre un hommage aux victimes de Charlie et du 13 novembre. Dans ces moments difficiles et douloureux nous étions réunis dans la solidarité, la fraternité mais aussi la peine.

 

Ce 14 juillet, la France a été une nouvelle fois la cible d’une attaque odieuse.

 

En ce jour de Fête Nationale, c’est un des symboles premiers de notre pays qui a été touché.

 

Il s’agit d’un moment familial, prompt à la convivialité et à la détente mais aussi un moment de mémoire, de nos valeurs républicaines et de notre
héritage.

 

Les images de cette violence sont vives dans tous nos esprits. Je vous encourage à poursuivre la solidarité qui s’est manifestée jusqu’à présent.

 

Le travail des forces de l’ordre dans leurs missions de service et de protection à la population est essentiel.

 

L’heure est à l’unité nationale, restons soudés derrière le Chef de l’Etat et tous ceux qui luttent au quotidien contre le terrorisme.

 

Au lendemain du 14 juillet, j’ai exprimé mon souhait de voir se poursuivre les Beaux Bagages, en effet il m’est intolérable que nous puissions, ne serait-ce qu’un instant, céder à la peur et nous arrêter de vivre.

 

La barbarie et l’obscurantisme ne doivent pas nous résigner, bien au contraire.

 

Notre pays ne s’inclinera pas face au Terrorisme et restera indivisible face à ses menaces.

 

Vive la République, Vive la France.

 

 

new David Marti 13 03 16

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




5 commentaires sur “Terrorisme – attentat de Nice…”

  1. Realiste dit :

    rien à redire sur le commentaire … Mais j’ajoute ceci :

    Une loi devrait être votée pour :
    Toute atteinte par le verbe ou par l’action à l’encontre du peuple français devrait être sanctionné par la suppression de toutes les aides quelle qu’elles soient ( compris alloc, Rmi, Cmu, etc …

    Ne pas argumenter la pénalisation des enfants et autres, sachant que le problème ne vient pas de l’état français mais bien de l’individu qui a fait le choix de pénaliser les siens.
    Je ne vois pas en quoi on lui devrait quelque chose !

  2. Daniel Z dit :

    Que de poncifs, de platitudes insipides dans ces propos !

    « l’obscurantisme ne doivent pas nous résigner,… »
    Tu parles ! L’obscurantisme consiste surtout à camoufler la responsabilité des classes dirigeantes dans la dégénérescence du pays .
    Bien entendu, elles seules sont les défenseurs de la France.

    Restons unis derrière le chef de l’ État !
    Ceux qui s’intéressent à la politique peuvent ils manquer de penser à une girouette.?
    Combien de volte face, de projets et palabres inutiles dans cette mandature ?

    Et quel opportunisme car, par exemple :
    « Dans la zone euro, la reprise se confirme (+ 1,7 % en 2016, après + 1,5 % en 2015 et + 0,9 % en 2014)
    Mais il s’attribue le mérite de l’amélioration en France (oubliant un endettement de 2100 milliards ?)

    Croyez vous, Réaliste, que les terroristes aient choisi librement leur voie ?
    Le « libre choix » est un mythe, une illusion.
    Voyez nos voisin allemands : quelques années de conditionnement ont suffi pour, globalement, leur faire perdre tout sens de l’humanité.

    Que pèsent nos menaces de suppression d’aide ou de nationalité face à des personnes qui sont convaincues que mourir n’est qu’un transit vers un avenir radieux ?
    Nous avons laissé semer le vent, nous allons récolter.

    Amitiés

  3. Realiste dit :

    Moi la philosophie ne m’intéresse pas, j’aime le pragmatisme pour corriger les dérives …

    Un Abeslam détenu dans des conditions « favorables », et bien d’autres encore ( plus de 3000 ), je pense que leur confort n’a pas lieu d’être et que des conditions « très durs » serait le minimum par rapport à ce que des gens honnêtes ont pu subir. Donc les pénaliser financièrement eux et leurs « amis » serait un minimum. La perte de nationalité n’ayant aucun intérêt pour eux.
    Quand on nous parle des droits de l’homme, on s’est posé la question pour les victimes si leur droit avait été respecté ?

    • Daniel Z dit :

      Bonsoir Réaliste.

      Durcir les conditions de détentions….après que les terroristes soient passé à l’acte, est ce du pragmatisme ?
      Pour moi, c’est seulement de l’impuissance.

      Je préfère que soient identifiées (et éradiquées) les conditions qui conduisent des personnes à ces comportements, personnes qui, faut il le rappeler, n’ont absolument pas peur de ce qui peut leur arriver.

      Je serais de votre avis sur un point, et je l’ai souvent dit.
      Nous devrions nous inspirer des méthodes du shériff Arpaio, qui estime que les prisonniers doivent assumer totalement le coût de leur détention (et de la réparation de leurs actes ?)

      Amitiés