Autres journaux :


jeudi 1 décembre 2016 à 05:56

Conférence des Ateliers du Mieux-Être 71

Conférence sur les bols chantants



 

Pour sa nouvelle conférence, l’association les Ateliers du Mieux-Être 71 avait invité Christian et Sylvie Stévigny afin de présenter une technique alternative méconnue : « les bols chantants ».

 

 

Et c’est salle Saint Henri au Creusot ce vendredi soir que s’est tenue la conférence.

 

 

Christian Stévigny est praticien Reiki et a suivi plusieurs formations sur l’utilisation des bols chantants. Son accent et sa prononciation de certains mots nous témoignent de ses origines belges où il a d’ailleurs suivi une bonne partie de son cursus et de ses formations avant de venir s’installer à Davayé, à côté de Mâcon.

 

 

 

Depuis quelques semaines, il a déménagé dans l’Ain. Il reste toutefois très proche de la région maconnaise.

 

 

 

« Le son du bol chantant touche ce qu’il y a de plus profond en nous » Peter Hess

 

 

 

Formé par Peter Hess au sein de son académie, Christian Stévigny indique travailler au ressenti.

 

 

Et pour expliquer le rôle du son, il cite Peter Hess : « Le son du bol chantant touche ce qu’il y a de plus profond en nous. Il fait vibrer l’âme. »

 

 

Revenant sur l’histoire des bols chantants, le thérapeute explique que les chamans de Sibérie ont forgé les premiers bols. A présent, on trouve des pièces plus modernes fabriquées au Tibet, en Inde, au Népal et même en Chine par exemple.

 

 

 

Les lamas utilisaient les bols comme outils thérapeutiques ou de diagnostics.

 

 

« On pose le bol sur le corps de la personne et on le fait exprimer » explique-t-il en montrant à l’assemblée présente.

 

 

Pour les tibétains, on utilise le bol pour arriver plus vite à un état de méditation. « D’ailleurs, ils sont de plus en plus utilisés en Yoga, Feng Shui etc. » a-t-il ajouté.

 

 

 

Christian Stévigny a poursuivi son propos en montrant des images tirées de l’observation des vibrations des bols sur l’eau. Il a ainsi conclu cette partie en encourageant chacun à s’entourer de bonnes vibrations.

 

 

 

Chaque bol possède une note !

 

 

 

Le conférencier a ensuite expliquer que lors de la fabrication du bol, chacun possède en réalité une note. On peut entendre cette note lorsque le bol est frotté en continu avec un bâton. D’après le conférencier, un vrai bol tibétain est fabriqué en 7 métaux. Ces 7 métaux sont en relation avec les 7 chakras (roues énergétiques) et aussi en relation avec les 7 planètes et enfin avec les 7 notes.

 

 

Comme la plupart des bols est fabriquée artisanalement, le pourcentage des métaux n’est pas toujours le même. Cela explique les sons et les vibrations différentes des bols.

 

 

Peter Hess a inventé quant à lui des bols comportant 12 métaux. Ces derniers sont utilisés uniquement en massage sonore.

A l’issue de son explication, Christian Stévigny a réalisé une démonstration d’une séance de massage sonore sur son épouse. En réalité, une séance complète dure entre 1h15 et 1h30.

 

 

 

Et la soirée s’est conclue par une méditation avec les bols chantants (en métaux et en cristal), au cours de laquelle Christian et Sylvie Stévigny ont invité les personnes présentes à voyager au son des bols et de leurs voix.

A l’issue de la soirée, les participants ont eu bien du mal à se décrocher de leurs chaises. Pour une première sur cette thématique pour l’association des Ateliers du Mieux-Être 71, on peut dire que c’était une réussite.

 

 

 

L’association proposera sa prochaine conférence le vendredi 16 décembre, à 20h, salle Saint Henri n°3, au Creusot (11 rue Saint Henri). Celle-ci animée par Émilie Laure Mondoloni porte le titre suivant : « Conscience animale et conscience humaine, comment sommes-nous tous reliés ? »

 

 

 

AD

 

 

emilie-0112166

 

emilie-0112162

 

 

emilie-0112163

 

 

emilie-0112165

 

 

emilie-0112164

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer